Pages

19/02/2019

Kamou Masu by Smith Europe



Elles sont déclinées en deux tailles, pour deux puissances et actions bien différentes.

Tout d'abord le plus petit modèle à destination de leurres comme le D-contact50 ou le D-compact45 entre autre. Elle fait 5.8' de long soit 173cm, pour une puissance de leurres de 2g à 7gr. https://bit.ly/2DPY7zP

L'autre modèle, plus tonique, mesure quant à lui 6' soit 180cm pour une puissance de lancer de leurre allant de 3g à 10g. Idéal pour l'utilisation de leurres tels que les D-concept, ARHD Minnow HS ou le D-incite53. https://bit.ly/2TZ7xQE

Dragonbait Trout VS Kamou Masu


J'ai acheté cette canne en version 5.8' pour mes clients, lors de mes guidages de truites aux leurres sur les rivières du département de l'Ain ou sur les petites rivières du Beaujolais.

Lors de la première mise en main, j'ai été agréablement surpris par sa polyvalence. très bonne lanceuse, précise, confortable, elle a tout pour séduire les pêcheurs de truites désireux de bénéficier de toute la technologie Smith Europe à un prix abordable.

Elle sera la compagne idéale du D-compact45 ou de l'ARFS 45 version II. Sa tonicité rendra l'utilisation du BKTS II aisée. Grâce à sa précision de lancer, l'utilisation de cuillères tournantes, comme les ARS, devient facile.


Avec elle, un moulinet de taille 1000 suffit et lui donne un équilibre parfait, un vrai petit sabre !

Honnêtement, elle n'a pas à rougir de la série Dragonbait Trout, sa finition est certes plus sobre, mais elle a l'avantage de ne pas trop craindre les petites chutes à répétitions.

Cette canne ne vous limitera pas dans votre progression, elle répond présent dès qu'on la sollicite et reste très précise au lancer à moyenne distance.
Ce n'est pas Marjorie qui vous en dira le contraire, elle pêche avec la version 3.10g : Voici son ressenti :


"Petite mais elle a tout d'une grande ! C'est ma canne de référence. Peu encombrante avec ses 180cm, elle est très maniable. les lancers de revers n'ont pas de secret pour elle, même dans les endroits les plus encombrés. Elle me permet de lancer et précisément. Son action de pointe est superbe et offre de très bonnes sensations au pêcheur. Grâce à son design, elle se fond dans la nature et offre une grande discrétion. Même mes Cherry Blood Deep sont en accord avec elle !"


La déco est plutôt sobre, un vrai gage de discrétion. On pourra simplement trouver à cette série un blank un peu "raide", à l'origine de sa polyvalence, mais qui peut surprendre si vous êtes habitués à pêcher avec une canne de la gamme Dragonbait Trout. pour parer à cela, n'hésitez pas à pêcher avec un corps de ligne en nylon, qui redonnera de la souplesse notamment lors des combats. Personnellement, je préfère la tresse pour des raisons de ressenti et je n'ai pas enregistré plus de décrocher.

Sébastien THETE

L'avis d'Olivier Meurant (DG SMITH Eu)
"Lorsque j'ai crée les deux Kamou Masu (Kamou pour camouflage / Masu pour "truite" en Japonnais) j'ai cherché à apporter à nos séries de cannes existantes une version 4x4. Sans être ultra spécialisées, leur polyvalence permet de faire face à bien des situations. Les essais que j'ai pu faire pendant un an m'ont d'ailleurs conduit à utiliser la 6' pour d'autres pêches que la truite. Cette 3-10g m'a apporté un joli brochet de 80cm, un beau black-bass de 40cm, quelques jolies perches... En permanence dans la voiture, c'est la première canne que je sors lorsque j'ai un petit coup de ligne à donner"

15/02/2019

Loup : saison 2018 en Méditerranée

Par Laurent Renard

Le poisson de l'année : 84 cm pour 7,6 kg au Jib 90 SP 


La saison 2018 s 'est révélée assez bizarre pour le loup en Méditerranée. En effet, les résultats furent souvent déconcertants dans un sens comme dans l'autre : des résultats décevants ou extraordinaires sans réelles explications tangibles.

Un retour plus que gagnant pour le Jib 90 SP jaune citron !
Vous me direz que c'est coutumier avec ce poisson...

Le premier lunker de la saison sur un Jib 110.

Le même en gros plan
Ainsi, lors de ma première sortie au mois d'avril j'eus la chance de leurrer mon premier lunker de la saison, un poisson de 74 cm qui ne résista pas à un Jib 110 SP ramené lentement en linéaire en plage de nuit.
Le Saruna, une arme incontournable dans la recherche de ce poisson
 Ce poisson lançait bien la saison, qui allait être marquée par la présence régulière de gros poissons quasiment toute l'année, mis à part peut-être durant la période estivale.

Le Cherry Blood Deep 70 est très éfficient sur les sorties d'étang
 En revanche, le nombre de loups capturés fut légèrement inférieur à la saison précédente mais ce nombre fut largement compensé par la taille moyenne assez élevée tout au long de la saison.

Le tout nouveau TS Jointed 110 a été régulier tout au long de la saison
 Les poissons de plus de cinquante centimètres ont été très nombreux par rapport aux années précédentes parmi les prises totales. Ne me demandez pas pourquoi, je n'en ai aucune idée !

Le F Select 64 m'a sauvé à plusieurs reprises quand les loups étaient sur des petites proies.

On peut penser que la reproduction a très bien fonctionné sur cette cohorte, mais tant d'éléments interfèrent qu'il est difficle d'en dégager un.

Les coloris jaunes fluorescents sont excellents de nuit :, ici un lunker de 77 cm !
Le même poisson en entier


 Le TS Joint Minnow 110 SP s'est révélé très adapté à la recherche de ce poisson, notamment en embouchure et en étang. Il est important de laisser l'anneau brisé de tête en place afin d'en tirer toute la quintessence. Sans ce dernier, sa nage est beaucoup moins bonne.

Un 58 cm pris de nuit au TS Joint Minnow

En côte rocheuse, le peu de sorties que j'ai fait (2 ou 3) ne m'a pas permis d'avoir une vision réelle de ce qui a pu se passer. J'ai toujours touché du poisson, mais rien d'exceptionnel non plus en taille.




Le Saruna m'a permis de m'en sortir à chaque fois, mais ce ne fut pas non plus grandiose. Quant aux combats, ils sont toujours plus beaux dans ces paysages minéraux, cette mer déchaînée face à ces poissons qui se défendent comme des beaux diables ! Une Dragonbait Seabass permet de parer à ces aléas et se montre chaque fois exceptionnelle dans la tenue du poisson.
Cette année, cela aura été de nuit en plage que j'aurai touché tous les lunkers, et je ne suis pas le seul...

Un 4,5 kg au Jib 110 pour Roman...


... et un 5,5 kg sur la Bayliner, après un combat acharné

Encore un beau poisson pris de nuit au Saruna jaune.

 Bonne saison 2019 à tous !






06/02/2019

Buster jerk Salwater





Le Buster Jerk est un leurre créé par un Suédois, il y a près de 10 ans. Décliné en plusieurs tailles, allant du Tiny Buster (65 mm, 11g) jusqu’au Buster Jerk original (150 mm, 75g), ce leurre à même droit à son édition spéciale « Série France ». Du Canada au Kazakhstan  en passant par la France ou la Suède, il a permis aux pêcheurs de capturer des brochets dans le monde entier. Le BusterJerk est "LE" leurre à avoir lorsque l’on traque maitre esox et d'autres carnassiers.






En 2016, suite aux idées et retours d’expériences de pêcheurs comme Alain Cavard, Alban Regnoult, jean- François Castellani et Olivier Meurant, CWC décide de « tropicaliser » son Buster Jerk Original afin de pouvoir combattre les plus féroces prédateurs marins. Le Buster jerk SW était né. Il possède les mêmes proportions que son cousin « d’eau douce », 150mm pour 75 grs. Tige métallique, œillets d’accroches, hameçons et résine polycarbonate ont été renforcés afin de résister à la puissance des carangue GT, tazars, barracudas, capitaines, carpes rouges et autres poissons tropicaux. Les billes d’équilibrage permettent de rendre le leurre bruiteur et de propulser le BusterJerk SW à des distances convenables même par vent fort, une prouesse technique au vue de l’aérodynamisme de « boite à chaussure » du leurre.




Nous retrouvons donc  cette nage si caractéristique, si simple à mettre en action : un coup de scion, un zig à droite, un autre coup de scion un zig à gauche, en appuyant un peu plus on pourrait presque lui faire faire un 180° ! Une nage erratique  qui rend fou tous les prédateurs ! Ces billes, réparties de façon verticale,  produisent un son sourd et profond. Ses larges flancs plats déplacent beaucoup d’eau et font miroiter la lumière dans toutes les directions. Grace à cet arsenal, le Buster Jerk SW déclenche des attaques de poissons et ce même par 10 ou 15 mètres de fond !


La facilité d’utilisation de ce leurre a largement contribué à son succès. Il répond à chaque sollicitation du pêcheur. Il peut être ramené en linaire de façon plus ou moins rapide, son corps va alors onduler. On peut aussi lui imprimer des jerks plus ou moins appuyés, il va alors ressembler à un poisson blessé.  Lors de mes sessions pêche dans le lagon Calédonien, j’utilise, principalement, deux techniques pour animer mon leurre.


  •  La première consiste à ramener le BusterJerk SW de manière rapide en donnant  des coups de scion appuyés. Le leurre aura une nage en zigzag saccadés imitant un poisson en fuite, il déplacera beaucoup d’eau et produira une multitude de signaux lumineux et sonores. Redoutable sur les carangues GT !

  •            La deuxième technique que j’utilise est faite pour cibler les poissons chassant à l’affut près des patates de corail (barracudas, tazars, orphies, carpes rouges, carangue…). L’animation consiste à laisser couler un peu le leurre (environ 1m00) puis donner 4 ou 5 jerks suivi d’une pause et ainsi de suite, l’attaque arrivant la plus part du temps lors de la pause. Le leurre imite alors un poisson agonisant.








Les couleurs proposées pour le SW sont au nombre de 4. Elles reproduisent de façon fidèle les poissons fourrages (fusiliers ou anchois) ou un poisson blessé (rouge et blanc). Les détails de qualités ont été apportés à ce leurre. La technologie « Nano Coating » apporte un vernis résistant et une finition de haute qualité.  Des  inserts holographiques ont été ajoutés, attirant encore plus les prédateurs. Les ouïes et les yeux en relief accentuent le réalisme du leurre.








Afin de pouvoir animer ce leurre de manière convenable, il vous faudra une canne de puissance 40-60 lb. Ceci vous permettra de pouvoir bien lancer, bien animer et combattre les poissons ciblés avec un maximum de plaisir. En effet des poissons de 10-20 kgs sont la cible du BusterJerk SW. Mais attention, vous n’êtes pas à l’abri de voir une grosse mémère de 40-50 kgs engamer votre Buster Jerk SW

Un moulinet au ratio élevé (~100 cm par tour) sera plus confortable si vous devez ramener rapidement le leurre (ce qui est souvent le cas en mer).
J’utilise la canne DragonBait FARAWAY couplée à  STRADIC C5000 FKXG. Avec cet ensemble nous sommes dans la limite basse. En effet combattre  une GT de 15-20 kgs avec ce combo c’est vraiment sport !






  • Retrouvez toutes les informations sur notre site :
  • http://www.smith-pro.com/dragonbaitfaraway.html#anchor-ancre01







  • Grâce à son armement SW, sa qualité de fabrication et sa simplicité d’utilisation vous serez paré pour vous confronter à de sérieux prédateurs marin tel que les carangues GT ! Ce leurre est, à l’instar de son cousin d’eau douce, un « must have » pour les pêches exo !

    Fabrice Valette