03/05/2020

Ghost Buster ! un allié majeur !



Parmi les nouveautés cette année, le Ghost Buster n’est pas passé inaperçu !
Ses mensurations, 14 cm pour 70 g en font un leurre utilisable par le plus grand nombre sans avoir besoin d’un matériel typé Big Bait. Sa forme plutôt atypique soulève pas mal de questions quant à son utilisation.
De premier abord, beaucoup pensent à un lipless car il en rappelle la forme générale. 


Mais il s’agit bien d’un jerk, un proche cousin du fameux Buster Jerk !
Pourquoi avoir besoin d’un nouveau jerk avec un parent comme celui-ci ? 
Tout simplement car si vous êtes comme moi, un amoureux du Buster, vous vous êtes sans doute aperçu de sa limite lorsque l’on veut rechercher les poissons plus en profondeur, au pied des cassures, ou dans les bancs de vifs. Il y a des solutions, une pastille ou une lamelle de plombs collés sous le leurre nous aide à atteindre ses profondeurs mais de manière assez lente.
Avec le Ghost Buster, on prospecte à la profondeur souhaitée beaucoup plus rapidement. Il coule à environ 0,5 m/Seconde, Vitesse que l’on peux encore améliorer avec une pastille de plomb sous la tête par exemple ce qui nous permet de descendre rapidement dans la couche d’eau tout en restant très pêchant, attention au touche à la descente !





Côté animation, il y a plusieurs techniques possibles :
  • A l’instar du Buster, il convient de le jerker assez sèchement, canne vers le bas mais plutôt sur de courte traction et surtout n’oublier pas les pauses, la base ! Sa forme très pointue et sa masse fait qu’il replonge rapidement lors des pauses, et coule assez rapidement, cette animation déclenche des touches très agressives. 


  • On peut également, comme le préconise Pierre Montjarret, faire de longues tirées puissantes avec récupération rapide de la ligne lors de la pause suivante. Un Sliding pour les initiés. La nage ainsi créée est des plus erratiques et permet de jouer également sur l’agressivité des poissons. 


  • Enfin, sur une utilisation dans une profondeur de 2 à 4 m, au-dessus des herbiers, je me suis aperçu que des tractions vers le haut permettent de laisser le leurre plonger dans les herbiers et de le retirer juste avant qu’il n’y pénètre, déclenchant au passage les poissons embusqués parfois retissant à quitter leurs caches pour venir chercher un leurre qui serait simplement passer au-dessus. Cette technique permet une prospection rapide de ce type de poste, une alternative intéressante lorsque les brochets ne sont pas hyper actifs.
A noter une particularité, de par sa forme, ce jerkbait permet de pêcher sur une grande plage de profondeur car même s’il remonte légèrement lors des jerks, il redescend rapidement sur sa trajectoire initiale.
Sa forme fuselée et son poids axé sur l’avant en font un vrai missile lors des lancers, si ça ne gagne pas, ça permet toujours d’impressionner le voisin 😊



Côté coloris, ce leurre est pour l’instant décliné en 6 coloris, de quoi faire face à la plupart de nos situations. Ma préférence va pour l’instant sur le coloris perche (C076), qui m’a donné de très bons résultats sur la Saône, en eau légèrement teintée. Le coloris Bleu et ses flash lors des Jerks a largement fait ses preuves en eau claire notamment auprès de Bertrand Masse, guide de pêche en Haute Marne.


Vous l’aurez compris, j’ai été rapidement séduit par ce leurre très sympa à utiliser, et redoutablement efficace, nous offrant de nouvelles possibilités de prospection. Je vous souhaite une belle saison de pêche et de belles émotions aux bords de l’eau.  

Seb thete
http://www.immersion-sauvage.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire