24/07/2019

Les cannes NX4

Les bons choix pour de meilleures sensations !

Le choix de votre matériel doit être minutieux

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous emmène au bord de l’eau afin de vous montrer mon utilisation de certaines cannes de la gamme NX4.    

      
Etant un pêcheur qui pratique ma passion majoritairement du bord, il m’a fallu faire un premier tri et sélectionner une gamme de cannes adapté à ma façon d’approcher le milieu.
Nulle n’est sans savoir que la pêche du carnassier du bord que cela soit en plan d’eau, lac ou gravière reste délicate et souvent bien compliqué d’autant plus dans le domaine publique. Plusieurs facteurs expliquent cela comme la pression de pêche et l’état de santé actuelle des différents milieux halieutique.

Ainsi le choix de votre matériel doit être minutieux afin de vous offrir le maximum d’efficacité et d’efficience dans votre pêche.

Pour ma part et après réflexion je me suis penché sur 3 modèles différents : dans l’ordre croissant des puissances
  •  la straight vertical 2, modèle spinning, en 2.10 mètres pour un grammage entre 3 et 20 grammes
  •  la MH tactical, modèle spinning, en 2.30 mètres pour un grammage entre 7 et 28 grammes 
  •  FH class cast, modèle casting, en 2.10 mètres pour un grammage entre 15 et 60 grammes.



J’ai commencé mon analyse en découpant différentes plages de puissances dans lesquelles mes techniques de pêche se situent. 
J’ai également regardé la longueur et la morphologie des cannes que je souhaitais acquérir. En sachant que je vais principalement pêcher du bord, je vais plutôt me tourner vers des modèles d’au moins 2 mètres avec un talon assez court qui suit le prolongement de mon avant-bras sans allez au delà. 
La longueur d’une canne destiné à une pêche du bord est primordial car cela va vous permettre d’améliorer le ressenti du leurre lorsque vous l’animerez. Je m’explique : lorsque je pêche le sandre ou la perche du bord en darse, je sais que je dois effectuer des lancers qui se situent entre 40 et 60 mètres (pour mes spots), posséder une canne de plus de 2 mètres augmente mon angle et me permet de d’obtenir une meilleure retranscription de la manière dont évolue mon leurre à l’autre bout de la ligne.
L’angle dont je fais référence correspond à celui existant entre la pointe de votre scion de canne et le leurre accroché à votre nylon/tresse.
Ce dernier me permet d’en un premier temps d’améliorer ma perception du leurre qui travaille dans l’eau,  je gagne également en terme de contrôle de ligne car justement je ressens mieux comment mon leurre évolue dans les différentes profondeurs malgré une distance de pêche accrue. Lors du ferrage, cet angle est d’autant plus important lorsque l’on pêche à de grandes distances du bord car il assure un meilleur ferrage et une meilleure pénétration du leurre dans la mâchoire du poisson plutôt que de risquer de lui retirer de la gueule ou de mal ferrer avec un modèle de canne plus court.
C’est dans ces deux modèles de cannes spinning que j’ai donc trouvé ce que je cherchais en termes de paramètres techniques. Comme expliqué plus haut, je m’en sert majoritairement pour la traque de la perche et du sandre.






La straight vertical 2, équipée d’un moulinet taille 1000 vous confère un ensemble très léger permettant d’oublier la canne et de se concentrer exclusivement sur les éventuelles touches de carnassiers. 
Elle est redoutable sur la pêche aux leurres souples en linéaire ou en pêche à gratter au-delà du fait de sa première vocation qui lui vaut son nom, la pêche en vertical. 
Elle se montre également très efficace sur la pêche à l’aide de petite lame vibrante ou encore de petit poisson nageur. Mais d’après moi, elle est prédisposée à la pêche en drop shot, elle dispose de toute les caractéristiques nécessaires et même indispensable à mes yeux. 
Légèreté, longueur, réserve de puissance et sonorité sont les maîtres mots pour décrire cette canne, j’étais déjà amoureux de la version straight vertical LX à l’époque mais ce modèle est encore un cran au-dessus d’après moi.
Sa plage de puissance me permet de tracter les petites perches en été comme les grosses en hiver ainsi que les sandres. Néanmoins lorsque je veux cibler plus précisément les sandres en gravières je ne sors plus jamais sans emmener sa grande sœur avec elle.

J’ai longtemps hésité sûr qu’elle canne acheter en complément de cette straight vertical 2 et après moult réflexions et de précieux échanges avec le staff Smith Marryat j’ai opté pour la MH tactical.
A premier abord, je restais sur mes acquis et préférais rester sur des cannes en monobloc comme la straight vertical 2 (T+1). 
Au final j’ai revu mon jugement lorsque j’ai pris en main la MH, aujourd’hui les cannes en deux brins comme c’est le cas pour cette dernière, possède une résonnance et une sensibilité qui permette de les mettre quasiment au même niveau que les monoblocs, j’ai bien dit quasiment... De plus, le fait qu’elle soit monté en deux brins facilite considérablement son transport que cela soit en voiture ou à la maison. Je tire pleinement partie de ces caractéristiques lorsque je traque le sandre : habitué à pêcher avec des leurres de 3 pouces maximum, j’ai pu découvrir avec enthousiasme une nouvelle pêche en 4 pouces voir 5 pouces sans problème. De plus j’ai encore augmenté mon angle de pêche car celle-ci mesure 2.30 mètres, un régal pour ressentir un  « léger gratouillis » de sandre sur le haut fond à 50 mètres loin du bord.


Equipée d’un moulinet taille 2500 l’ensemble est équilibré à la perfection et me permet de propulser des leurres à des distances vraiment considérables ce qui est un atout dans certains milieux ou la pression de pêche est forte et où les fonds sont très irréguliers comme les gravières. Au-delà d’une pêche assez traditionnelle aux leurres souples avec une simple tête plombée, cette canne me permet également d’avoir le loisir de pêcher au plomb palette, au drop shot avec de gros leurrres souples ou encore aux leurres durs dans la traque du brochet en plan d’eau shallow (peu profonds) où je n’ai pas besoin de tirer sur la canne pour animer mon leurre.

Enfin, et pour terminer sur cette sélection, il  me fallait tout de même une canne me permettant de traquer les brochets avec de plus gros leurres. Après avoir eu la chance de tester le prototype j’ai été ravi de voir sortir ce modèle casting en MH (Médium High).
La FH class Cast offre la possibilité de pêcher avec des leurres durs ou souples conséquent et de conserver une légèreté et un confort de pêche rêver. 



Loin de tous les clichés d’une canne casting à brochet raide comme un bâton ou l’on ne sent même pas les sensations d’un Jack (brochets avoisinant les 50 cm) au bout de la ligne, cette dernière laisse le choix à une multitude de technique visant à séduire nos chers esox lucius. J’apprécie particulièrement son action souple sur le premier tiers pour ressentir le mouvement de paddle d’un leurre souple tout en conservant une grosse réserve de puissance sur les deux tiers restants, me permettant ainsi de maîtriser de jolis sujets et d’extraire de force si nécessaire des poissons embusqués.
 Doté d’une large plage de puissance (15 à 60Gr), cette canne est une vraie passe partout, offrant de la polyvalence dans diverses techniques que cela soit du spinnerbait, chatterbait, cranckbait, leurres souples ou encore leurres durs. Je tire pleinement partie de ces caractéristiques lorsque je découvre des nouveaux secteurs où j’alterne beaucoup de techniques afin de prospecter le maximum de couches d’eau possibles. Composé en monobloc (T+1),  avec un talon court comme j’affectionne et un moulinet taille 200  elle ne me quitte plus lors de mes sorties.




 Gauthier Paul

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire