26/06/2019

Haluca, le jerkbait méconnu...!

Un leurre grande distance

Le Haluca est un jerkbait à la silhouette filiforme. Il existe en deux tailles 125mm (13.9gr pour la
version flottante et 15.5gr pour la coulante) et 145mm (19gr pour la flottante et 21gr pour la
sinking). La gamme est assez complète car on ne dénombre pas moins d’une vingtaine de coloris au
catalogue, offre qui doit pouvoir sustenter la majeure partie des pêcheurs.

 http://www.smith-pro.com/111.html#anchor-ancre01

 Effectivement dans la recherche de notre ami Labrax de la côte, les billes d’équilibrage qui
composent le Haluca en font un atout pour les grandes distances de lancer.
Il est un leurre d’une extrême polyvalence. Dans sa version flottante, une animation linéaire,
entrecoupée de quelques jerks secs afin de faire résonner les billes, est une animation qui attire le
poisson de loin, et rend les attaques fulgurantes.

Petite astuce concernant la version flottante. Il ne faut pas hésiter à faire des pauses après une
période d’animation en linéaire. Le bar va venir se coller au leurre pour l’inspecter, il faut alors
repartir avec 2/3 jerks rapides pour déclencher la touche. C’est une animation qui m’aura valu pas
mal de poissons quand les jerkbaits classiques, suspending ou coulant ne donnaient pas de résultats.
Le fait que le leurre remonte gentiment dans la couche d’eau et reparte vers le bas sous l’influence
des jerks déclenche les poissons boudeurs.



Le même schéma peut bien évidemment être reproduit lors des pêches en bateau sur des haut
fonds, là où la masse d’eau n’excède pas 3-4 mètres.


J’utilise principalement la version coulante en bateau, la cause ? Les fonds à la côte par chez moi sont
trop faibles pour que l’on puisse les utiliser, bien souvent ils coulent trop vite.

En bateau, cette version sinking permet de prospecter des profondeurs plus importantes. Je l’utilise
sur des fonds allant de 3 à 6 mètres. Pour rappel la sonorité des billes bruiteuses fait que les bars
montent parfois de 7/8 mètres pour venir intercepter le leurre quand celui ne passe pas trop vite !
Une autre animation en découle. N’hésitez pas à faire plus de pauses mais plus longues que sur la
version flottante, ainsi qu’un peu moins de jerks rapides ; le tout entrecoupé de petites séances de
linéaire un petit peu moins rapides.
C’est cette façon d’animer qui m’aura rapporté les plus beaux sujets de bar. La nage du Haluca devient un peu moins erratique, et cela à tendance à séduire les beaux poissons qui connaissent la musique du jerking intensif !!!


En ce qui concerne le choix de la taille du Haluca, j’essaye toujours d’imiter au mieux Mère Nature.
En début de saison, je commence systématiquement par la version 125mm que ce soit en bateau
comme au bord, en version flottante ou sinking.

A partir de mi-juin, la taille 14,5cm commence à pouvoir être utilisée, cela correspond à l’arrivée des
sardines et des petits maquereaux.

Entre mi-août et début septembre je privilégie toujours la version en 14.5cm, à la version 125mm.
Les proies atteignent de bonnes tailles, il ne faut pas lésiner à leurs proposer de belles bouchées !

Même si certains jours, il faut savoir appliquer le downsizing (technique de réduction du leurre) pour
sélection les beaux pépères qui restent aux aguets en fin de saison.
Il ne faut pas hésiter à choisir des coloris naturels quand les eaux sont claires (ref 02, 21, 14,…) mais il ne faut jamais négliger les teintes plus exotiques, j’ai une préférence pour la référence 01 quand les
eaux se troublent, associée aux billes bruiteuses, les bars sont avertis de loin.



Comme vous l’aurez compris au travers de ces quelques lignes, le Haluca est un leurre d’une grande
polyvalence, il pêche sur un bon nombre de couches d’eau. Il peut-être animé d’une quantité de
façon différentes.
Pour finir, depuis cette année, j’arme mes haluca avec des assist-hook. Le résultat s’est fait sentir
dans un premier temps au ferrage, où à travers nos tests ; mon binôme Gaëtan et moi, avons
enregistré beaucoup moins de déchets à la touche notamment sur les poissons de taille modeste.


Nous avons pu aussi voir que nous décrochions beaucoup moins de poissons, très certainement dû
au montage en décaler de l’assist-hook et à la qualité du piquant de celui-ci.
Le dernier point sur lequel je voulais rebondir, c’est que nous abîmons beaucoup moins les petits
poissons qui ont tendance à se retourner sur eux même. Dame Nature nous fait profiter de ses
plaisirs, la moindre des choses, c’est de pouvoir lui rendre au mieux possible !


A bientôt sur l’eau.

Baptiste Landelle.

19/06/2019

Flash Vib Head

La nouveauté de cet été

Vous connaissez Fish Arrow par sa capacité à innover sans cesse, aussi bien dans la conception de leurres, d'accessoires ou d'utilisation de matières respectueuses de l'environnement.

La nouveauté de cet été, celle qui va faire parler, sera la tête vibrante Flash Vib Head

LS de 120mm sur tête vibrante de 21g !

Présentation du Blister !

Le Flash Vib Head associe une tête plombée à une lame. 
Cette lame positionnée en haut de l’ensemble comporte 3 points d’attache. Plus votre agrafe est située sur l’avant, plus la nage est serrée.
La profondeur de nage idéale se situe entre 1 et 3 mètres.

Conclusion

TP très polyvalente, possibilité de la travailler en traction (pour la vibration de la lame du dessus), à la volée en alternant petites tirées sèches rapides et peu espacées entrecoupée de tirées un peu plus longues pour faire vibrer la lame et
évidemment en linéaire.

PPC : 19 € TTC
1 tête et deux Flash J Split 4’
Réf : FAFV21 + coul

Coloris 1













Coloris 3

Coloris 4





Coloris 6








11/06/2019

BTKS...un leurre atypique !


Un grand séducteur


Le BTK Swimmer est un leurre atypique à avoir absolument en complément de la gamme des leurres durs à truite Smith.

Il s’agit d’un leurre de la catégorie des « Bottom », très compact et dépourvu de bavette. Disponible en taille de 30mm pour 3,2 grammes et en 35mm pour 4,2 grammes, il représente une petite proie et permet ainsi de séduire tout type de poisson.


Sous ses apparences simples, se cache une vraie réflexion technique.  
En effet, le BTK Swimmer est lesté en tête et a une forme conique. Cette caractéristique lui permet de nager la tête inclinée vers le bas et de vibrer à la manière d’une lame, limitant ainsi le risque d'accrochage.
Parfait pour l’intersaison et la saison estivale, il permet de prospecter à peu près tout type de poste, et plus particulièrement les milieux rocheux. Ce sont sur les radiers et le long de berges caillouteuses que je rencontre le plus de succès de prises. 



Un des points fort du BTK Swimmer est sa compacité et sa forte capacité à être lancé loin malgré son faible poids. Il s’agit d’un vrai plus pour les pêches estivales où la discrétion est de mise.
C’est un leurre de prospection rapide qui peut être animé de deux façons particulières.





La première animation consiste en un lancer/ramener linéaire où il adopte une nage très serrée et vibrante. 
La seconde animation consiste à l’animer canne haute,  part des darts secs et réguliers qui le feront alors virevolter de droite à gauche.

Selon la vitesse de récupération qu’on adopte, il est donc possible de prospecter des zones comprises entre 20 cm et 1,50 mètre d’eau.

Idéal en petites et moyennes  rivières, ça capacité de lancer permet également de pêcher en grande rivière lorsque qu’il est nécessaire de présenter de petits leurres.



Petite astuce, j’ai pour ma part changé les hameçons triples qui équipent initialement le leurre contre un hameçon simple de taille 8. En effet, avec ses petites dimensions, il est facilement gobé par les truites de toutes tailles et l’équiper en hameçon simple permet de limiter les dommages causés au poisson. Malgré ce passage en hameçon simple, je n’ai à ce jour jamais raté une seule touche avec ce leurre tant les truites l’attaquent violemment. Aucun autre leurre dans ma boite ne peut se vanter d’une telle performance !

Enfin, si ses performances  pour la traque de la truite sont indéniables, il s’avère aussi très bon pour la recherche d’autres carnassiers tels que les chevesnes ou encore les perches. Les prises sur ces dernières sont fréquentes en power fishing le long des palplanches par exemple.




Un leurre polyvalent donc,  tant au niveau de la diversité des milieux qu’il permet de prospecter que des poissons qu’il est susceptible de séduire !
Il ne quitte plus mes boites !