31/05/2019

Nouveauté Fish Arrow été 2019


Flash-J Squid


Cette année Fish Arrow nous fait le plaisir de développer un nouveau leurre dans la gamme Flash-J
déjà célèbre pour son Shad et son Split.

J’ai nommé le Flash-J Squid !!!


Ce petit leurre en forme de sépion est fort attirant au premier regard. Une tête bien formée et finie,
de longs tentacules qui respectent bien les proportions d’un encornet, 2 yeux 3D, tout y est.
Néanmoins, Fish Arrow a poussé le vice encore plus loin en ajoutant un appendice creux et rempli
d’air, comme nous le retrouvions déjà sur sa gamme des ‘’air bag’’. Il peut paraître
gadget ; les faits nous prouveront le contraire par la suite.

Ayant reçu ces petits Flash-J Squid pendant la période hivernale de trêve de pêche, je m’imaginais
déjà quelles tactiques je pourrais mettre en place pour leurrer nos amis à écailles avec cette belle
petite imitation.

Pour la mer, il était clair que les sparidés ne résisteraient pas à cette imitation, maintenant, il fallait
chercher comment l’armer pour séduire ces poissons qui sont si bien plus curieux que méticuleux sur la présentation du leurre.
Le montage sur un assist hook derrière un kabura s’est révélé au top.


L’idée d’un montage drop-shot présenté en diagonal de dérive me paraissait aussi une bonne
solution, quelques gouttes d’attractant pour renforcer la présentation et le flash-J Squid devrait être
une bonne solution.

En ce qui concerne la pêche du bar, le drop-shot me semblais aussi une bonne idée en début de
saison, quand les proies sont encore petites.



Pour revenir sur l’opercule creux et remplie d’air, la petite astuce se trouve ici. La présentation en
drop-shot s’y trouve optimisée car la masse du leurre se trouve inférieur à celle de l’eau, il a par ce
fait tendance à bien se positionner à l’horizontale, et il n’y a que très peu de déchet au ferrage.


Voici un aperçu de la solidité des flagelles, après une matinée de pêche et une quarantaine de
poissons.


N’oublions pas les pêcheurs du bord, une petite tête plombée armée d’un ergot de retenue, ou une
plombée interne ne laisse pas nos amis labrax indifférents.


Pour la suite de la saison j’envisage le Flash-J Squid en montage en décalé, sur un casting jig armé
d’un hameçon à hampe longue. Le quelle sera ensuite verrouillé sur l’anneau brisé terminal du
casting jig.
Le gros point fort de ce montage joue sur la fluidité des tentacules du squid. Celles-ci vont donner un
aspect vivant au casting jig en plus des flashs lumineux qu’il émettra lors des différentes animations.


En ce qui concerne l’eau douce

Évidemment le montage drop-shot se révèle être la technique la plus évidente à mettre en place. Ici le Flash-J Squid va devenir sans l’ombre d’un doute être un Must Have
à avoir dans ses boites.
Sa souplesse et son appendice creux en font un leurre qui pêche tout seul avec une bannière semi tendue, quand on ne bride que très peu le leurre.
Un dernier point ou le flash-J Squid sera sans doute une bonne solution de repli, voir même un leur
de choix à ce jour J ; j’ai nommé la pêche en verticale !

Le jour où nos traditionnels shads et fin’s ne feront pas bouger nos amis de jeu, il y a fort à parier que
les vibrations bien plus subtiles du Flash-J Squid déclencheront des poissons qui ne sont pas habitués
à cette forme, ni à ce mouvement d’eau.

A très vite,

LANDELLE Baptiste

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire