30/04/2019

D-Direct : Explorez les profondeurs

Explorez les profondeurs



Chez la firme japonaise Smith, les leurres dont le patronyme commencent par un "D" sont très connus dans le milieu de la pêche aux leurres de la truite. Dans la lignée de cette famille, le D-Direct ressemble tout naturellement à son cousin le D-Contact. Ils partagent tous les deux la même silhouette, assez proche hors mis la bavette.


Un détail le caractérise, sa longue bavette. Celle-ci permet à ce poisson nageur coulant rapidement de se mettre en action dès le début de la récupération et ensuite de rester près du fond. Sa récupération ne demande pas d’animation particulière. 

Une bavette adaptée pour lutter avec les fonds caillouteux

 Il est tout à fait possible de désaxer le leurre par de légères tirées mais le linéaire reste très efficace. A la manière d’un crankbait, il peut ricocher sur le fond sans s’accrocher, la bavette agissant comme une lame de chasse-neige. En évoluant ainsi, il est possible d’éveiller la curiosité de poissons jusque là difficiles à provoquer avec autre chose au vue de leur zone de tenue. 

Le poste atypique pour une utilisation parfaite du D-Direct


Pour son utilisation je suis équipé d’une canne à lancer léger dragonbait lx 3/18g, d’un moulinet en taille 2500 avec une tresse gosen 16lb 0.8Pe  et un bas de ligne en 25mm.

Je vais vous raconter une petite anecdote qui m’est arrivée une après-midi du mois de mars : Un coup de fil a mon copain pierre, et nous voici parti à l’aventure découvrir un  nouvel endroit.

Les poissons semblent actifs. Une jolie fario a suivi mon Troutin Wavy 50s sur la fin d’un radier, une autre au poste d après attrape au vol mon Contact 50 V2, Pierre fait une superbe arc en ciel.
Nous arrivons désormais sur un courant très prometteur. Malheureusement,  j’accroche mon poisson nageur dans la branche immergée juste sur le bord de la berge où se produit un très beau ralentissement. Je passe  les gros galet  bordant la rivière. Le coup est si beau que j’ai vraiment du mal à croire que je ne peux pas décider un poisson ici. J’ouvre donc ma boite… je suis en amont du poste à quelques mètres de l arrivée d’eau principale et je vois cet arbre dans lequel j’ai buté. Un D-Direct me semble la meilleure manière de raser le fond et tenter de passer en profondeur au milieu des blocs de pierre sans accrocher. La touche a lieu au premier essai. Une très belle fario était bien en poste à cet endroit"





VENTURA Christophe

24/04/2019

Les truites des Sorgues

Les Sorgues...!

Enfin, après une attente interminable, la saison 2K19 est enfin lancée, place maintenant à la traque de sa majesté la truite des Sorgues.
Je pêche principalement à L'Isle-sur-la-Sorgue. La pêche y est très variée, puisque qu'on la pratique aussi bien entouré d'un paysage "naturel" que dans un milieu plus "urbain" en plein coeur du centre ville, accompagné des touristes.

en milieu naturel

en milieu urbain
Les premiers lancers de la saison se font en mode "petit bras" avec quelques suivis, mais rien de bien concluant, il est donc temps, après cet échauffement, de passer aux choses sérieuses. Place à mon leurre préféré le D-Contact en taille 72. Les premières animations lentes entrecoupées d'accélérations font bouger les poissons....mon compteur s'ouvre enfin avec ce très beau spécimen des Sorgues.


Après plusieurs lancers, rien..., en fait je crois bien que cette truite a tellement fait de sauts, de chandelles qu'elle à fait fuir le reste des troupes. Il est donc nécessaire de ne pas insister et de changer de spot de pêche et ici, chez moi, il y a de quoi faire.

Les instants passent et je me retrouve sur un lieux que j'affectionne. Il y a une très belle sous-berge et là, il faut passer un leurre très très doucement. J'opte donc pour mon JADE MS SP. Lancez-le bien en aval du poste ou se cache les truites, faites-le descendre au fond afin que sa bavette racle les cailloux et ramenez-le tout doucement devant les caches. Cette technique d'animation est redoutable.





Vous avez du remarquer que sur les photos il n'y a qu'un seul hameçon sur mes leurres. C'est normal, la réglementation de la Sorgue nous impose l'utilisation d'un seul hameçon simple peu importe la technique de pêche utilisée et les poissons n'en sont pas mécontents.

Par certains endroits et comme dans beaucoup d'autres rivières de l'hexagone il y a des zones de forts courants moyennement profondes avec d'énormes blocs de roche calcaire ou l'on trouve souvent de belles truites en pleine chassent. Dans ses conditions si particulières, j'utilise sans craintes la toute nouvelle taille de D-Incite, la taille 64 avec une préférence pour le coloris 12





Et puis...il y a ces fameuses zones, celles que l'on sent, celles qui abritent les très grosses truites. Je m'y rend d'un pas tranquille, tout en observant la rivière. La chance est avec moi, j'aperçois une très grosse truite en maraude dans la veine d'eau principale. Je me hâte de changer mon leurre contre une proie plus grosse. Je décide de le remplacer par un Cherry Blood 90 MD. Ce leurre flottant me permet de le positionner au mieux par rapport à l'axe de pêche que j'ai décidé. Ces billes bruiteuses et son fort rolling sont sans limites pour exciter les truites. Après un long moment à peigner, peigner, la truite fait un demi-tour et fonce sur mon leurre. Attaque violente, ferrage et combat maîtrisé. C'est fait...ma truite d'ouverture est là.


Bonne Sorgue à vous,
Carillo Martial

10/04/2019

Lagless 59DT

Troutin'Spin LagLess Boron 59DT


D’une longueur d’1,75m et pouvant lancer jusqu’à 12 grammes, la 59DT est particulièrement bien adaptée aux petites et moyennes rivières. Très maniable, elle peut néanmoins exceller dans les lancers appuyés. Le blank a été travaillé à partir des derniers carbones à tissage 24, 30 et 40t, du graphite, ainsi que du fameux BORON, pour répondre au mieux à nos besoins de pêcheurs, en offrant légèreté et sensibilité.


Le terrain de jeu favori de la 59DT

Elle a été spécialement conçue comme ses sœurs pour manier toute la série « D », pouvant propulser facilement du D Compact 38 au D Contact 72. Son action rapide et sa raisonnance permettent un total contrôle sur les animations de ces poissons nageurs coulants et d’ainsi explorer toutes leurs possibilités.



Son design épuré, sobre et subtil, ravira les amateurs de beau matériel ultra performant. La combinaison d’un liège de haute qualité et du bois du porte moulinet apporte une prise en main très agréable.
D Concept en courant profond


Sa poignée courte, d’une longueur totale de 28cm pour un talon de 20cm, permet une grande maniabilité et se révèle particulièrement utile en milieu encombré.
En combinant ses 100g à un petit moulinet, il est possible d’obtenir un ensemble très léger et maniable, qui se fait totalement oublier au cours d’une journée de pêche. Je l’ai moi-même équipée d’un moulinet de 165g, qui confère à l’ensemble une maniabilité et un équilibre exceptionnels.



J’aime tout particulièrement l’utiliser avec une tresse très fine et lisse, en PE 0.3 ou 0.4 : cela optimise le maniement d’un D Contact ou d’une Pure. Le manque d’élasticité de la ligne peut être comblé par une bonne longueur de bas de ligne fin, j’utilise fréquemment du fluorocarbone 14/100 ou 16/100 sur une longueur de 2.50 mètres.


Comme je l’ai déjà évoqué, elle est redoutable dans l’utilisation de la série D : qu’il faille animer discrètement un D Contact 50 dans un calme, un D Compact 45 avec précision entre les rochers ou un D Concept à toute vitesse en fort courant, le contrôle du leurre est excellent. Elle trouve également son utilité dans l’utilisation des ondulantes jusqu’à 10g, comme la Pure 3.5g ou la Heaven 9g.
Plusieurs détails, moins visibles mais tout aussi importants, apportent également à la LagLess ses spécificités. Tout d’abord, l’accroche leurre situé juste au-dessus de la poignée, simple et pratique, permettant de ne pas risquer d’abimer le premier anneau en y accrochant son leurre.




Ce premier anneau est également plus petit sur la LagLess, que sur une série d’anneaux conventionnels. En plus d’alléger l’ensemble, cette taille réduite permet un meilleur contrôle de la ligne dès le lancer, et donc une meilleure précision. Elle améliore également la sensibilité de la canne en animation, avec un but de ressentir au mieux le leurre travailler, la moindre touche.



Enfin, malgré son petit gabarit, elle offre une réserve de puissance vraiment appréciable. On peut ainsi oser pêcher en milieu encombré ou en courants puissants sans risquer de perdre un joli poisson. J’ai ainsi pu sortir de très belles truites de leur grosse veine de courant et même garder une bonne maîtrise du combat face à des poissons migrateurs.




Une canne soignée, très travaillée techniquement, qui présente de nombreux détails cherchant à répondre à nombre de nos exigences, et qui font d’elle une canne d’exception. Une arme pour les pêcheurs exigeants adeptes de matériel très performant !

David Dureisseix

01/04/2019

JADE...L'incontournable !


Ne jugez pas le JADE trop vite au risque de passer à côté…


Le JADE est un leurre de petite taille qui ne se lance pas très loin, c’est son seul inconvénient.

Sa légèreté peut être un avantage car à l’impact sur l'eau il est plutôt discret (2 à 3g selon les modèles) pour 43 mm.
Il réagit très bien sur des vitesses de récupérations rapides et ne décroche pas si facilement les veines d'eau.
Sa silhouette est très imitative du poisson fourrage, il excelle dans les poses où les pêches lentes de début de saison.
Sa longue bavette lui permet de descendre rapidement et d’aller décider des poissons inactifs posés sur le fond.

JADE MD SP : Suspending 2.4g

Jade MD SP Coloris 22
Ce modèle suspending accepte bien les pêches lentes surtout le « stop and go ». Il permettra de décider certains poissons suiveurs.

JADE MDS : Sinking 3.1g

Jade MD S coloris 06

Le plus lourd de la famille, ce modèle est de couleur translucide nacrée. Il est un bon complément du modèle suspending et va couler sur les « stops ». Il permet de lancer un peu plus loin, ce qui peut être intéressant en cas de vent ou de poste plus éloigné.

JADE MDF : Floating 2.3g

Jade MD F coloris 04

Le modèle flottant est une arme redoutable. Il pêche creux comme ses petits frères mais il flotte.
Si vous abordez un poste accessible uniquement de par l’amont, il suffit de le poser dans le courant, moulinet ouvert, et le laisser filer vers l’aval en toute discrétion. Il ne restera plus qu’à le bloquer et à le ramener le moment voulu. Une animation linéaire et quelques petits « twitchs » vont le désaxer et le rendre encore plus intéressant.
Cette petite astuce vous permettra également de le laisser glisser vers un poste inaccessible par un simple lancé ( passage sous un arbre).
Je finirai par dire que ce leurre est un bon complément à posséder qui n’a pas la prétention de remplacer un autre leurre. Il permet de décider des poissons sur des postes particuliers et /ou très pêchés.


Anecdote sur un poste à loup très pêché 

Au mois d’Août, je me rends avec mon fils Quentin sur un spot à loup où les poissons sont bien présents de nuit.
Malheureusement les pêcheurs aussi sont bien là.  Pas moins de 4 personnes peignent déjà la zone au leurre.
Nous tentons notre chance, nous essayons une bonne vingtaine de leurres souples et durs sans aucun résultat.
Portant quelques discrètes chasses en surface trahissent la présence des poissons.
Les autres pêcheurs ne font pas mieux.
Seuls les WAVY  50 et 65 mm nous permettent de piquer deux ou trois petits poissons chacun.
Vers 1 h du matin, nous rentrons nous coucher.
Le lendemain, au lever, nous discutons de notre soirée. Quentin me fait remarquer que les vifs qu’il a vu se faire chasser sont minuscules. Nous décidons de retenter notre chance avec du matériel beaucoup plus léger et en 20/100.
Je sors donc ma SMITH Dragonbait NX4 Light spin 2-7gr afin de pêcher avec de tous petits leurres.
Nous arrivons sur le spot en tombée de nuit. Trois pêcheurs sont déjà sur place mais sur la berge opposée.
Je monte un JADE, premier lancer, c’est pendu. Quentin en fait de même.
Nous piquerons au moins 50 poissons ce soir là. Quel festival !!!
Nous avons renouvelé cette pêche exceptionnelle à plusieurs reprises avec plus ou moins de poissons. Le JADE est resté pendant deux mois LE LEURRE.



Je suis retourné sur ce spot au mois de décembre à deux reprises. Les loups étaient toujours présents. J’en pique beaucoup moins, mais aucune touche au JADE.

Moralité : il ne faut pas juger un leurre sur deux ou trois sorties mais sur du long terme et sur une multitude de situations. Je vous promet que certains pêcheurs auraient payé très cher pour savoir à quoi nous pêchions ces soirs là. Heureusement, l’obscurité à protégé notre secret.

Petit conseil : Ne pas hésiter à remplacer les triples par des simples. Vous obtiendrez moins de décroches et des poissons plus faciles à décrocher et à relâcher.

FORZINI Fred