25/03/2019

D-Contact Salwater


Aujourd’hui on teste le Dcontact SW. 


Mon terrain de jeu ? Le lagon de la Nouvelle-Calédonie.

Lorsque l’on évoque le leurre D-Contact on pense logiquement à la pêche de la truite, son efficacité n’étant plus à prouver sur les salmonidés. Quatre tailles et des dizaines de coloris, tous aussi splendides et réalistes les uns que les autres, sont disponibles et font tourner les têtes de tous les pêcheurs.
Afin de répondre à la demande des pêcheurs en mer, SMITH a décidé de muscler son  D-Contact avec  une version « SW » Salwater.  Elle se caractérise par 7 nouvelles couleurs typée mer, et par des hameçons ST 36 de chez owner qui ne seront pas de trop pour résister à la puissance des prédateurs marins. D’une longueur de 85mm pour un poids de 14.5 gr, il a le même « physique » que son frère d’eau douce.

Sa bavette et ses flancs plats lui permettent d’être utilisé en traîne lente. Son corps va alors onduler, déplacer beaucoup d’eau et envoyer des flashs lumineux. La densité et l’aérodynamisme du leurre font qu’il se lance très loin. Vous pouvez ainsi le propulser sur les chasses de pélamides ou de bonites tout en restant à distance raisonnable afin de ne pas effrayer les poissons recherchés.

Il peut être animé de nombreuses façons ce qui permet de viser un grand nombre de prédateurs.

J’ai voulu essayer son efficacité dans le lagon de la Nouvelle-Calédonie. Pour se faire, j’ai utilisé un ensemble « light », une KOZ S70L couplée à un moulinet Shimano Stradic 4000 avec une tresse d'une résistance de 20lbs. 

Sur les hauts fonds coralliens, une récupération rapide avec quelques jerks a rendu fou les poissons. Excités par la nage erratique du leurre, ils sortent  par 4 ou 5 de leur trou et s’élancent à toute vitesse pour être le premier à l’attraper ! Vous n’avez plus qu’à admirer le spectacle, en espérant que le plus gros d’entre eux gagne la course. 



Lorsque le terrain de jeu est plus dégagé, sur des patates isolées par 3 ou 4 mètres de fond, je laisse couler mon D-Contact SW. Sa densité lui permet une descente rapide. Lorsque le leurre a atteint la profondeur désirée, a peu près un mètre au-dessus de la patate, j’imprime un jerk appuyé suivi d’une pause, et ainsi de suite. Lors du jerk, le leurre va vibrer en déplaçant beaucoup d’eau, ses flancs vont briller et renvoyer des éclats lumineux dans tous le sens. Cette animation est particulièrement adaptée pour les carangues. 



Lorsque vous voyez des boules d’anchois ou de fusiliers, n’hésitez pas à lancer votre DContact SW en bordures de celles-ci.  En effet beaucoup de prédateurs tournent autour de ses regroupements de poissons fourrages et sont à  l’affût de poissons isolés ou blessés. Laissez alors couler votre leurre et ramenez le lentement en lui donnant de petits coups de scion. Le leurre va imiter un poisson désorienté. Si les prédateurs sont en chasse, c’est la touche assurée !





Le lancer/ramener fonctionne aussi très bien. Canne haute, variez les vitesses de récupérations afin de déclencher les attaques des poissons. Les flancs plats du leurre lui permettent d’avoir une belle présentation lors de la récupération même à faible vitesse. Il vacillera, (wobbling) de façon plus ou moins prononcée, imitant un poisson en fuite. Cette technique est super efficace sur les chasses de bonites mais je me suis aperçu qu’elle fonctionnait très bien dans les mangroves pour attiser l’agressivité des rougets de palétuvier (mangrove jack).

Le lancer/ramener fonctionne aussi très bien. Canne haute, variez les vitesses de récupérations afin de déclencher les attaques des poissons. Les flancs plats du leurre lui permettent d’avoir une belle présentation lors de la récupération même à faible vitesse. Il vacillera, (wobbling) de façon plus ou moins prononcée, imitant un poisson en fuite. Cette technique est super efficace sur les chasses de bonites mais je me suis aperçu qu’elle fonctionnait très bien dans les mangroves pour attiser l’agressivité des rougets de palétuvier (mangrove jack).



VALETTE Fabrice



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire