06/02/2019

Buster jerk Salwater





Le Buster Jerk est un leurre créé par un Suédois, il y a près de 10 ans. Décliné en plusieurs tailles, allant du Tiny Buster (65 mm, 11g) jusqu’au Buster Jerk original (150 mm, 75g), ce leurre à même droit à son édition spéciale « Série France ». Du Canada au Kazakhstan  en passant par la France ou la Suède, il a permis aux pêcheurs de capturer des brochets dans le monde entier. Le BusterJerk est "LE" leurre à avoir lorsque l’on traque maitre esox et d'autres carnassiers.






En 2016, suite aux idées et retours d’expériences de pêcheurs comme Alain Cavard, Alban Regnoult, jean- François Castellani et Olivier Meurant, CWC décide de « tropicaliser » son Buster Jerk Original afin de pouvoir combattre les plus féroces prédateurs marins. Le Buster jerk SW était né. Il possède les mêmes proportions que son cousin « d’eau douce », 150mm pour 75 grs. Tige métallique, œillets d’accroches, hameçons et résine polycarbonate ont été renforcés afin de résister à la puissance des carangue GT, tazars, barracudas, capitaines, carpes rouges et autres poissons tropicaux. Les billes d’équilibrage permettent de rendre le leurre bruiteur et de propulser le BusterJerk SW à des distances convenables même par vent fort, une prouesse technique au vue de l’aérodynamisme de « boite à chaussure » du leurre.




Nous retrouvons donc  cette nage si caractéristique, si simple à mettre en action : un coup de scion, un zig à droite, un autre coup de scion un zig à gauche, en appuyant un peu plus on pourrait presque lui faire faire un 180° ! Une nage erratique  qui rend fou tous les prédateurs ! Ces billes, réparties de façon verticale,  produisent un son sourd et profond. Ses larges flancs plats déplacent beaucoup d’eau et font miroiter la lumière dans toutes les directions. Grace à cet arsenal, le Buster Jerk SW déclenche des attaques de poissons et ce même par 10 ou 15 mètres de fond !


La facilité d’utilisation de ce leurre a largement contribué à son succès. Il répond à chaque sollicitation du pêcheur. Il peut être ramené en linaire de façon plus ou moins rapide, son corps va alors onduler. On peut aussi lui imprimer des jerks plus ou moins appuyés, il va alors ressembler à un poisson blessé.  Lors de mes sessions pêche dans le lagon Calédonien, j’utilise, principalement, deux techniques pour animer mon leurre.


  •  La première consiste à ramener le BusterJerk SW de manière rapide en donnant  des coups de scion appuyés. Le leurre aura une nage en zigzag saccadés imitant un poisson en fuite, il déplacera beaucoup d’eau et produira une multitude de signaux lumineux et sonores. Redoutable sur les carangues GT !

  •            La deuxième technique que j’utilise est faite pour cibler les poissons chassant à l’affut près des patates de corail (barracudas, tazars, orphies, carpes rouges, carangue…). L’animation consiste à laisser couler un peu le leurre (environ 1m00) puis donner 4 ou 5 jerks suivi d’une pause et ainsi de suite, l’attaque arrivant la plus part du temps lors de la pause. Le leurre imite alors un poisson agonisant.








Les couleurs proposées pour le SW sont au nombre de 4. Elles reproduisent de façon fidèle les poissons fourrages (fusiliers ou anchois) ou un poisson blessé (rouge et blanc). Les détails de qualités ont été apportés à ce leurre. La technologie « Nano Coating » apporte un vernis résistant et une finition de haute qualité.  Des  inserts holographiques ont été ajoutés, attirant encore plus les prédateurs. Les ouïes et les yeux en relief accentuent le réalisme du leurre.








Afin de pouvoir animer ce leurre de manière convenable, il vous faudra une canne de puissance 40-60 lb. Ceci vous permettra de pouvoir bien lancer, bien animer et combattre les poissons ciblés avec un maximum de plaisir. En effet des poissons de 10-20 kgs sont la cible du BusterJerk SW. Mais attention, vous n’êtes pas à l’abri de voir une grosse mémère de 40-50 kgs engamer votre Buster Jerk SW

Un moulinet au ratio élevé (~100 cm par tour) sera plus confortable si vous devez ramener rapidement le leurre (ce qui est souvent le cas en mer).
J’utilise la canne DragonBait FARAWAY couplée à  STRADIC C5000 FKXG. Avec cet ensemble nous sommes dans la limite basse. En effet combattre  une GT de 15-20 kgs avec ce combo c’est vraiment sport !






  • Retrouvez toutes les informations sur notre site :
  • http://www.smith-pro.com/dragonbaitfaraway.html#anchor-ancre01







  • Grâce à son armement SW, sa qualité de fabrication et sa simplicité d’utilisation vous serez paré pour vous confronter à de sérieux prédateurs marin tel que les carangues GT ! Ce leurre est, à l’instar de son cousin d’eau douce, un « must have » pour les pêches exo !

    Fabrice Valette






    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire