17/11/2019

Dragonbait Seabass LX 40-120g VS 78SH


Lancer 100g sans broncher


Amis pêcheuses et pêcheurs voici un petit article rapide sur une gamme de cannes spinning choisie par mes soins pour la traque des grands brochets en lacs de plaine dans le Grand Est de la France.

En guidage, je me rends compte que beaucoup préfèrent pêcher en spinning d'une part et que pour des raisons techniques d'animations, il est parfois plus judicieux d'utiliser ce type de canne.

Je m'explique.

En effet, en début de saison nous pratiquons, sur nos lacs, la pêche des brochets aux Jerks (Buster, Guppie, Guppie Jr) ou en shallow (Pig Shad) avec des tailles de leurres assez conséquentes. Pour ça, je cherchais une canne assez polyvalente en spinning. Elle se devait de lancer loin, d'être très réactive au ferrage et de pouvoir catapulter 100g sans broncher.




Mon choix s'est tourné vers la Dragonbait SeaBass LX 40-120g.Ses mensurations, 220cm pour 182g, nous avons une canne parfaite pour la pêche en bateau ! Normalement conçue pour la pêche en mer, il faudra réduire un petit peu le serrage du frein pour assurer ses prises.

Son carbone HelixNano est bluffant de puissance ! Elle permet de lancer vraiment très loin, une catapulte ! Ce qui est parfois un gros atout dans nos eaux cristallines. La poignée est très longue et tout en EVA. On aime ou on aime pas, mais en tout cas, ça tient fort lors de gros combats appuyés.



Niveau action, sa courbe permet de pêcher au Jerk en tapant réellement dans le leurre sans aucun soucis. La pêche en linéaire est donc une tranche de rigolade pour cette SeaBass LX. Je me suis même amusé à la charger au maximum... et croyez moi, même 170g ne la font pas trembler ! Ce qui me permet de pêcher en tractions amples sur des leurres géants de 23 à 28cm plombés de 30 à 40g.

Mon deuxième choix s'est porté sur la Dragonbait SeaBass 78SH. Et là c'est le gros coup de cœur !!! C'est une canne très polyvalente, très légère et ultra réactive. Difficile de louper une touche avec une telle canne. Je l'utilise vraiment sur des pêches aux leurres souples en traction entre 12 et 18cm plombés de 15 à 35g. Ses caractéristiques : 235cm pour 155g en font une canne avec laquelle on pêche 10h sans s'arrêter. On maîtrise aussi bien les tractions que les lâchers. Les ferrages se font d'un seul petit coup de scion. Donnée pour 10 – 60g, elle prendra aisément les 90/100g au lancer, je vous l'assure ! C'est ma canne gros poissons pour nos lacs.

Je me suis aussi tenté à l'essayer avec des crankbaits de 20g ou des Guppie Jr, elle sera, encore à ce niveau, idéale !

Son action plus progressive lors des combats permet de négocier de gros rush sans subir et monter les poissons rapidement au bateau. Un régal !



Pour en revenir à mon choix, il est clair que pour pêcher des brochets en lac, en bateau, dans des profondeurs allant de 1 à 13m, ces 2 cannes sont des outils parfaitement adaptés pour le maniement des leurres à gros poissons et offrent un confort hors paire !



Pour plus de sensations les années à venir, pensez au milieu en relâchant nos rêves du mieux possible.

MASSE Bertrand

24/09/2019

Dragonbait Seabass LX 20-60g

Un large choix !

 Smith nous propose cette année une nouvelle gamme de 7 cannes étudiées pour la pêche en mer,  bars, lieux et autres poissons marins n’ont qu’à bien se tenir ! De 5 à 120g il y a le choix !

Ces fleurons arrivent avec bien de nouvelles technologies à leur compteur et pas des moindre !
Découvrez une gamme complète pour les puristes de la mer. http://www.smith-pro.com/dragonbait-sea-bass-lx.html#anchor-ancre01Un nouveau carbone noir mat à construction hélicoïdal (tissage des fibres de carbone optimisant la légèreté, la puissance et la transmission).
  • Le résultat est flagrant, une canne qui propulse les leurres à des distances de dingue et le tout sans forcer ; une sensibilité totalement accrue comparée à leurs ainées.
  • Une poignée pleine en EVA haute densité qui améliore le confort de pêche
  • Des anneaux titane FUJI SIC sont montés sur tout le blank. Ceux-ci apportent un gain de poids pour l’intégralité de la canne ; et surtout ils sont inoxydables de part leur propriété chimique.


Après avoir fait un petit tour des aspects techniques qui composent ces nouvelles cannes, je vais vous parler du modèle Dragonbait Seabass LX 20-60g que j’ai eu l’occasion d’essayer pendant cette saison.

Une sensibilité accrue !

J’ai donc pu avoir dans les mains une canne de 2m40 dont la plage de puissance va de 20 à 60 grammes. Les indications de SMITH se sont révélées entièrement justes. Pour la plage de poids basse (20-40gr) je l’arme d’une tresse PE1.2 ce qui permet de profiter pleinement de la bonne sensibilité que retransmet la canne. Pour la plage haute (40-60gr), je privilégie une tresse en PE1.5 pour avoir plus de puissance pour extraire les bars dans les veines de courant assez puissantes.
(Si vous ne souhaitez pas vous embêter à chercher les coefficients de marée lors de votre prochaine sortie de pêche, et donc la force du courant pour prévoir quelle tresse utiliser. Je vous orienterais vers le PE1.5, qui se révèle à mon sens plus polyvalent.)


Pour l’équilibrer au mieux, j’ai choisi un moulinet de taille 5000, pour la récupération, ainsi que pour la puissance.
Il est vrai que cette canne est un joujou à tout faire, mais là où elle excelle vraiment, c’est dans le combat avec des poissons de bonne taille mais vous trouverez aussi beaucoup de plaisir à combattre des poissons plus modestes , car celle-ci arbore une courbe et une force progressive vraiment plaisante limitant par ce fait les risques de décrochage. (la fameuse force de résilience propre aux cannes SMITH)



La particularité qui m’a le plus surpris avec cette nouvelle Dragonbait seabass LX, est sa capacité de détection ! A 30 mètres de distance, montée avec un Tumbler 17cm et une tête de 18g, la moindre touche est ressentie.

Le contact, l’analyse du fond ( sable ou roche) est d’une simplicité effarante et enfantine. Avec cette canne en main, il n’est plus possible de dire « huuum je n’étais pas sûr que ce soit une touche » !



Le dernier point sur lequel je voulais revenir, est la distance de lancer. Si le carbone en montage hélicoïdale joue pour beaucoup, il ne faut pas oublier que le bras de levier n’y est pas pour rien, si cette Seabass LX 20-60 est une vraie catapulte c’est aussi dû au fait de la taille et prise en main de son talon !


Vous l’aurez sans doute compris à travers ces quelques lignes, cette canne s’est révélée être mon coup de cœur de l’année. Je n’arrive plus à faire une sortie sans l’emmener, car tous y passent : Leurres souples, leurres de surface, gros poissons nageurs et bien d’autres…
C’est une canne à utiliser sans modération !




Baptiste Landelle.

06/09/2019

Lagon de Nouvelle Calédonie

Voyager serein sans encombres !


5 cannes de voyage dans une valise de taille standard qui dit mieux ???
De retour d’un voyage de 47000 kilomètres des Antilles vers la Nouvelle Calédonie un total de 6 avions je n’ai qu’une chose à dire respect…!!!
En effet aucun stress de surtaxe, de hors gabarit pour un tube, ou encore de l’encombrement dudit tube lors des changements d’aéroports, bref un voyage serein sans encombres ni surprises sur ce point les OLP ont largement répondu à mes attentes .




LAGON DE NOUVELLE CALEDONIE VS OFFSHORE STICK LIM PACK 70 


Après 37 heures de voyage et 15 heures de décalage horaire, une fois arrivé à bon port à Nouméa dés le lendemain nous devions récupérer le catamaran loué pour un trip de 7 jours sur le lagon sud de Nouvelle Caledonie.

Lors d’un trip pêche en famille avec ma femme et ma fille  il faut tout prévoir donc première étape les courses, ensuite réception de notre catamaran à moteur et direction les récifs des 5 îles notre terrain de jeu pour la semaine à venir.

La pêche se fera sur les récifs au Popper et au stickbait en medium et  heavy popping pour moi et essentiellement en light et médium light à terre sur les îlots déserts pour ma fille de treize ans.
J’ai donc monté deux cannes pour moi :
une OLPS76H équipée d’un Saltiga 4500H de tresse PE5 les leurres utilisés avec cet ensemble seront A cup et Baby runboh ex et une OLPS76XH avec un Saltiga 5500 expédition une tresse PE8 et des gros poppers type Hammerhead E cup et deux pour ma fille : Une OLPS70ML avec un stadic 4000, tresse PE2 et ses leurres fétiches Vaprax F et D-contact 85 et Une OLPS70LH avec un Saltiga 4000H et tresse PE 3 et sardinerun.

Découvrez les leurres utilisés par Philippe :
http://www.smith-pro.com/baby-runboh-ex.html
http://www.smith-pro.com/a-cup.html#anchor-ancre01
http://www.smith-pro.com/vaprax-f.html#anchor-ancre01
http://www.smith-pro.com/d-contact85-saltwater.html#anchor-ancre01
http://www.smith-pro.com/sardinerun.html#anchor-ancre01

La météo pas des plus clémentes avec du vent supérieur à 15 noeuds presque tous les jours et une journée au mouillage sans pêche pour cause de mauvais temps, ajoutée à des GT qui étaient peu mordeuses , la pêche s’est avérée assez difficile mais nous avons tout de même pris une bonne trentaine de poissons répartis sur 6 espèces ce qui nous a permis de tester chaque canne en situation.

La 76 HX dont le programme est gros leurres et gros poissons s’est avérée être une très bonne lanceuse, et même si nous n’avons pas touché de poissons énormes comme il est possible d’en rencontrer sur ces spots une GT de plus de vingt kilos sera expédiée en moins de 10 mn et retournera dans son élément en pleine forme pour notre plus grand plaisir.



La 76 H était parfaite avec une tresse PE5 et les distances de lancer une fois encore ont été plus que correctes plus de 70 mètres avec un Baby runboh. Ma fille est venue à bout d’un requin pointe noire d’environ 15 kilos sans soucis avec cette canne il est lui aussi repartit sans problème, Jobfish, Mérous, petites carangues, requins avec un A cup c’est cette canne qui a pris le plus de poisson, un ensemble médium parfait.
http://www.smith-pro.com/olps-76-h.html#anchor-ancre01





La 70 ML à été la canne de ma fille pour le séjour et aussi la canne d’une exploration à pied d’un ilot désert et de son lagon où nous nous sommes amusé à pêcher chacun son tour sur un banc d’une bonne trentaine de carangues papuensis sur une plage déserte, résultat des poissons peu sollicités qui se battaient pour corriger notre vaprax F et qui une fois piqués essayaient systématiquement d’aller faire le tour d’une patate au final aucune de ces carangues  n’y parviendra….Un super souvenir père-fille seuls au monde…..



Cette canne lance parfaitement le vaprax même contre le vent et son action, est parfaite en tropical light même sur les poissons véloces que sont ces petites carangues de 3 à 5 kilos…
http://www.smith-pro.com/olps-70-ml.html#anchor-ancre01




La 70 LH nous à servi à attaquer les mérous postés en embuscade sur les récifs dans peu d’eau mais nous n’avons pas beaucoup pêché avec cette canne quelques mérous et une carangue goutte d’or de belle taille qui finira assassinée par les requins très très présents lors de ce trip.
http://www.smith-pro.com/olps-70-lh.html#anchor-ancre01


Nous avions emmené une OLPS 55 XH mais elle est restée dans la valise puisque nous n’avons pas eu de bonnes conditions pour jigger
http://www.smith-pro.com/olps-55-xh.html#anchor-ancre01



En conclusion la série OLP 70 est une réussite, un encombrement juste parfait, des housses protection de qualité, aucune casse sur ce séjour ni dans le transport ni en action de pêche, aucun brin ne s’est désaxé pendant la pêche grâce à l’emploi de poix lors du montage le premier jour et à des vérifications chaque matin de mes emmanchements, juste un talon qui s’est déboîté lors d’un lancer le premier matin sans doute parce que je l’avais mal enfoncé au départ.
On peut vraiment appréhender un voyage exo avec seulement ces cannes dans sa valise sachant que la gamme est large et couvre l’ensemble des possibilités tant en terme de destination que de poisson recherché.

La 76HX en action sur une GT de plus de 20 kg
http://www.smith-pro.com/olps-76-xh.html#anchor-ancre01




PHILIPPE LOUCHEZ

13/08/2019

Présentation de la KOZ 70 L

Premier retour d'expérience


Découvrez cette canne d'exception sur notre site web en cliquant sur le lien ci-dessous :

Cela faisait déjà quelques temps que cette «petite» canne me faisait de l’œil : depuis sa sortie au catalogue Smith. Je l'ai donc acquise début d'année pour mon plus grand plaisir. 
Je dis «petite» de par sa taille, étant plus habitué à des longueurs de cannes de 2m30 qu'à celles de 2m10.

Ce qui interpelle à la première prise en main c'est sa légèreté et sa maniabilité, avec son talon court vous pouvez interpréter toutes les chorégraphies possibles de maniements et d'animations sans être jamais contraint !

Pour préserver cet équilibre, je lui ai adjoint un moulinet léger en taille 2500, en l'occurrence un Twin Power XD garni de tresse en PE1, bien qu'elle soit conçue pour une puissance de tresse du double (PE2). C'est un choix pour gagner un petit peu en souplesse pour l'utilisation de leurres très légers (pour la recherche des sparidés), et gagner un peu en distance de lancer, tout en gardant assez de puissance pour contrer un beau poisson. Pour une utilisation bateau ou exo light, bien sûr elle sera équipée d'une PE2 voire une PE 2.5

Ce petit fleuret n'a rien à envier en distance de lancer à une canne un peu plus longue, sa pointe souple catapulte avec merveille vos leurres où vous le souhaitez, avec précision (une plage optimum de 12 à 30 g) et avec moins de distance mais tout aussi précis de 5 à 10 g et de 30 à 40 g.

Mon choix pour cette canne était conditionné par la diversité des poissons rencontrés sur mes spots suivant les différentes conditions météo. Il me fallait à la fois une canne pour l'utilisation de leurres légers pour la recherche des sparidés du bord,  avec une très bonne sensibilité et capable de lancer un D Direct, un Saruna 95F ou un Jib 90, 





aisément dans l'écume, et en même temps pouvoir catapulter dans de grosses conditions de mer et de vent, un Vaprax, un Sardinerun, un Saruna 125F 





 ou encore un casting jig comme un Metal Forcast ou un Super Ulm. 




De surcroît, pouvoir brider une gros loup ou un joli barracuda avant qu'ils ne s'engage dans une roche ! Bien sûr, comme la pêche est pleine de surprises, c'est des fois en cherchant les sparidés que l'on tombe sur un plus gros poisson, et là pas de soucis, avec la 70 L on reste serein.





C'est là que cette canne est vraiment bluffante : Son action Moderate Fast  donne un ressenti très agréable, et le plaisir est identique avec un sar de 800 g qu'avec un loup de plusieurs kilos. Sa résilience (capacité du blank à contrer la puissance imprimée par la traction du poisson) est telle que la canne travaille toute seule, éliminant les crispations lors du combat, ce qui est un confort très appréciable.

Le ressenti des touches et des animations est très clair, que ce soit canne basse en jerk ou canne plus haute en linéaire. Avec un D Contact 85 SW de 14,5 g, on a vraiment l'impression de nager avec son leurre.






Voilà les ami(e)s,  je me régale avec cette canne du bord, et il me tarde de pouvoir l'utiliser en pêche light en bateau sur les chasses de pélagiques, ou en verticale à la recherche de sparidés …. çà va être du pur plaisir.



Bien sûr, chaque poisson est reparti nager après la photo.




Jean Christophe BROUET

31/07/2019

C'est l'été...Sortez les D-Compact !

En attendant il faut nous adapter !

C’est l’été sortez les d-compact


Je vais vous parler d’un leurre petit par la taille mais qui devrait prendre une grande place dans vos boites à l’approche de l’été, le D-compact.


En écrivant ces lignes je me dis d’ailleurs que je ne le sors pas qu’en été et qu’avec les niveaux des rivières en baisse constante d’année en année je me retrouve de plus en plus souvent dans des pêches d’étiages au printemps… c’est malheureux et j’espère que nous prendrons un jour les mesures qui nous permettront de contrecarrer cette tendance. 

En attendant il nous faut  nous adapter pour avoir des résultats et dans la famille des D, le d-compact est un vrai atout pour ces pêches là.

Disponible en 45mm et depuis peu en 38mm pour 2.5gr ce leurre est plus petit et plus léger qu’un dcontact 50 par exemple. La forme de sa bavette est également différente, de même que sa forme. Cela en fait un leurre très adapté à des pêches sur des zones de courant peu profondes qui abritent souvent des truites actives en condition d’étiages. 

Dans ce cas j’aime pêcher ¾ amont voir perpendiculaire ou légèrement aval en prenant soin de l’animer moins brusquement qu’un contact : de légers twitchs souples peuvent agrémenter une récupération linéaire, ils ne sont parfois même pas nécessaires. On voit là aussi l’avantage que peux procurer ce type d’animations discrètes dans des conditions difficiles, sur des poissons qui sont en général méfiants et qui ont beaucoup été sollicités. Le d compact est aussi un très bon leurre pour pêcher les bordures où peuvent se cacher des truites.


Ne vous y trompez pas, sa petite taille ne l’empêche pas de bien couler (c’est un heavy sinking) et de bien tenir dans le courant. Ceci étant dit, je ne le recommanderais pas pour exploiter des veines profondes, il y a plus adapté dans la familles des D pour cela !

Attention aussi, petite taille ne veut pas dire petites truites surtout en été. Vous serez surpris de voir que même un 38mm peut faire bouger de beaux poissons.  Je connais d’ailleurs des pêcheurs qui l’utilisent en été sur des rivières de grand gabarit en mettant justement à profit ses qualités pour exploiter les bordures et des zones qu’ils ne pêcheraient pas bien avec de plus gros leurres ou des leurres plus denses.

Côté canne, dans la gamme Smith vous trouverez facilement votre bonheur pour l’animer. Personnellement j’utilise avec plaisir la Saluco qui me permet aussi de varier les plaisirs et de passer des ar-s.

Emmanuel Gros

24/07/2019

Les cannes NX4

Les bons choix pour de meilleures sensations !

Le choix de votre matériel doit être minutieux

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous emmène au bord de l’eau afin de vous montrer mon utilisation de certaines cannes de la gamme NX4.    

      
Etant un pêcheur qui pratique ma passion majoritairement du bord, il m’a fallu faire un premier tri et sélectionner une gamme de cannes adapté à ma façon d’approcher le milieu.
Nulle n’est sans savoir que la pêche du carnassier du bord que cela soit en plan d’eau, lac ou gravière reste délicate et souvent bien compliqué d’autant plus dans le domaine publique. Plusieurs facteurs expliquent cela comme la pression de pêche et l’état de santé actuelle des différents milieux halieutique.

Ainsi le choix de votre matériel doit être minutieux afin de vous offrir le maximum d’efficacité et d’efficience dans votre pêche.

Pour ma part et après réflexion je me suis penché sur 3 modèles différents : dans l’ordre croissant des puissances
  •  la straight vertical 2, modèle spinning, en 2.10 mètres pour un grammage entre 3 et 20 grammes
  •  la MH tactical, modèle spinning, en 2.30 mètres pour un grammage entre 7 et 28 grammes 
  •  FH class cast, modèle casting, en 2.10 mètres pour un grammage entre 15 et 60 grammes.



J’ai commencé mon analyse en découpant différentes plages de puissances dans lesquelles mes techniques de pêche se situent. 
J’ai également regardé la longueur et la morphologie des cannes que je souhaitais acquérir. En sachant que je vais principalement pêcher du bord, je vais plutôt me tourner vers des modèles d’au moins 2 mètres avec un talon assez court qui suit le prolongement de mon avant-bras sans allez au delà. 
La longueur d’une canne destiné à une pêche du bord est primordial car cela va vous permettre d’améliorer le ressenti du leurre lorsque vous l’animerez. Je m’explique : lorsque je pêche le sandre ou la perche du bord en darse, je sais que je dois effectuer des lancers qui se situent entre 40 et 60 mètres (pour mes spots), posséder une canne de plus de 2 mètres augmente mon angle et me permet de d’obtenir une meilleure retranscription de la manière dont évolue mon leurre à l’autre bout de la ligne.
L’angle dont je fais référence correspond à celui existant entre la pointe de votre scion de canne et le leurre accroché à votre nylon/tresse.
Ce dernier me permet d’en un premier temps d’améliorer ma perception du leurre qui travaille dans l’eau,  je gagne également en terme de contrôle de ligne car justement je ressens mieux comment mon leurre évolue dans les différentes profondeurs malgré une distance de pêche accrue. Lors du ferrage, cet angle est d’autant plus important lorsque l’on pêche à de grandes distances du bord car il assure un meilleur ferrage et une meilleure pénétration du leurre dans la mâchoire du poisson plutôt que de risquer de lui retirer de la gueule ou de mal ferrer avec un modèle de canne plus court.
C’est dans ces deux modèles de cannes spinning que j’ai donc trouvé ce que je cherchais en termes de paramètres techniques. Comme expliqué plus haut, je m’en sert majoritairement pour la traque de la perche et du sandre.






La straight vertical 2, équipée d’un moulinet taille 1000 vous confère un ensemble très léger permettant d’oublier la canne et de se concentrer exclusivement sur les éventuelles touches de carnassiers. 
Elle est redoutable sur la pêche aux leurres souples en linéaire ou en pêche à gratter au-delà du fait de sa première vocation qui lui vaut son nom, la pêche en vertical. 
Elle se montre également très efficace sur la pêche à l’aide de petite lame vibrante ou encore de petit poisson nageur. Mais d’après moi, elle est prédisposée à la pêche en drop shot, elle dispose de toute les caractéristiques nécessaires et même indispensable à mes yeux. 
Légèreté, longueur, réserve de puissance et sonorité sont les maîtres mots pour décrire cette canne, j’étais déjà amoureux de la version straight vertical LX à l’époque mais ce modèle est encore un cran au-dessus d’après moi.
Sa plage de puissance me permet de tracter les petites perches en été comme les grosses en hiver ainsi que les sandres. Néanmoins lorsque je veux cibler plus précisément les sandres en gravières je ne sors plus jamais sans emmener sa grande sœur avec elle.

J’ai longtemps hésité sûr qu’elle canne acheter en complément de cette straight vertical 2 et après moult réflexions et de précieux échanges avec le staff Smith Marryat j’ai opté pour la MH tactical.
A premier abord, je restais sur mes acquis et préférais rester sur des cannes en monobloc comme la straight vertical 2 (T+1). 
Au final j’ai revu mon jugement lorsque j’ai pris en main la MH, aujourd’hui les cannes en deux brins comme c’est le cas pour cette dernière, possède une résonnance et une sensibilité qui permette de les mettre quasiment au même niveau que les monoblocs, j’ai bien dit quasiment... De plus, le fait qu’elle soit monté en deux brins facilite considérablement son transport que cela soit en voiture ou à la maison. Je tire pleinement partie de ces caractéristiques lorsque je traque le sandre : habitué à pêcher avec des leurres de 3 pouces maximum, j’ai pu découvrir avec enthousiasme une nouvelle pêche en 4 pouces voir 5 pouces sans problème. De plus j’ai encore augmenté mon angle de pêche car celle-ci mesure 2.30 mètres, un régal pour ressentir un  « léger gratouillis » de sandre sur le haut fond à 50 mètres loin du bord.


Equipée d’un moulinet taille 2500 l’ensemble est équilibré à la perfection et me permet de propulser des leurres à des distances vraiment considérables ce qui est un atout dans certains milieux ou la pression de pêche est forte et où les fonds sont très irréguliers comme les gravières. Au-delà d’une pêche assez traditionnelle aux leurres souples avec une simple tête plombée, cette canne me permet également d’avoir le loisir de pêcher au plomb palette, au drop shot avec de gros leurrres souples ou encore aux leurres durs dans la traque du brochet en plan d’eau shallow (peu profonds) où je n’ai pas besoin de tirer sur la canne pour animer mon leurre.

Enfin, et pour terminer sur cette sélection, il  me fallait tout de même une canne me permettant de traquer les brochets avec de plus gros leurres. Après avoir eu la chance de tester le prototype j’ai été ravi de voir sortir ce modèle casting en MH (Médium High).
La FH class Cast offre la possibilité de pêcher avec des leurres durs ou souples conséquent et de conserver une légèreté et un confort de pêche rêver. 



Loin de tous les clichés d’une canne casting à brochet raide comme un bâton ou l’on ne sent même pas les sensations d’un Jack (brochets avoisinant les 50 cm) au bout de la ligne, cette dernière laisse le choix à une multitude de technique visant à séduire nos chers esox lucius. J’apprécie particulièrement son action souple sur le premier tiers pour ressentir le mouvement de paddle d’un leurre souple tout en conservant une grosse réserve de puissance sur les deux tiers restants, me permettant ainsi de maîtriser de jolis sujets et d’extraire de force si nécessaire des poissons embusqués.
 Doté d’une large plage de puissance (15 à 60Gr), cette canne est une vraie passe partout, offrant de la polyvalence dans diverses techniques que cela soit du spinnerbait, chatterbait, cranckbait, leurres souples ou encore leurres durs. Je tire pleinement partie de ces caractéristiques lorsque je découvre des nouveaux secteurs où j’alterne beaucoup de techniques afin de prospecter le maximum de couches d’eau possibles. Composé en monobloc (T+1),  avec un talon court comme j’affectionne et un moulinet taille 200  elle ne me quitte plus lors de mes sorties.




 Gauthier Paul