28/05/2018

Nouvelle-Zélande : retour en terre connue...

Par Laurent Renard

Une superbe Brown prise au D-Contact 85
Il y a exactement 20 ans, je foulais pour la première fois de ma vie la terre au long nuage blanc. A l'époque, j'allais passer six mois de rêve à arpenter les lacs et rivières du pays tout en gardant quand même du temps pour visiter les lieux et m'imprégner de cet esprit kiwi que j'aime tant dont l'humilité, la bienveillance et le respect de la parole donnée sont les piliers.

Fish on ! Quelque part dans les Alpes sur l'île du Sud.
Amoureux de ces terres australes, j'allais y retourner à plusieurs reprises avec le même enchantement pour y passer finalement plus de deux ans de ma vie. Cette année, le voyage sera familial et aura pour but de faire découvrir mon petit coin de paradis à ma femme et à mes enfants.

Le D-Conatct 85 est LE leurre à ne pas oublier en Nouvelle-Zélande !
Il était très clair dans ma tête avant de partir que j'avais très peu de chance de tomber sur une double figure (truite de plus de 10 lb) en faisant des sorties de 2/3 heures et donc sans pouvoir marcher longtemps pour accéder aux "hot spots" du pays...
Mais malgré tout je gardais un petit espoir caché de tomber sur un poisson énorme qui me permettrait de rivaliser avec la plus grosse truite que je pris en rivière à l'époque et qui faisait 6,5 kg.

Le D-Incite a très bien marché sur les rivières de taille moyenne.
 Ainsi, nous allons sillonner le pays durant 3 mois. Et quand je le pourrai, je me ferai une petite sortie.


Des arcs-en-ciel de toute beauté !
Les rivières que je privilégierai seront en général petites (à l'échelle de la Nouvelle-Zélande). A cela plusieurs raisons : la pression de pêche y est moindre car elles sont souvent moins connues, avec des poissons moins éduqués mais aussi moins nombreux que sur les rivières connues, mais finalement un taux de prises à peu près équivalent tant en taille qu'en nombre. Avec le bonheur de ne croiser pratiquement personne en prime.
 
Une jolie ferio prise avec un coloris "flashy"

La fougère argentée, symbole du pays. C'est elle qui orne le maillot des All Blacks.
 
 
Une belle arc prise sur le spot ci-dessous.

Superbe rivière de l'île du Nord


Coup du soir en mode "touriste" sur le lac Rotorua.
Le début de l'automne très chaud n'aura pas arrangé mes affaires pour la pêche. En effet, jusqu'à mi-avril nous resterons en tongs, short et tee-shirt ce qui est inhabituel pour le pays.
 
Le Metal Minnow EX : une perle rare en lac !
 

Du coup, les grosses truites qui remontent les rivières à partir des grands lacs seront en retard... J'en prendrai quand même quelques-unes aux leurres mais les plus grosses seront prises à la mouche.
 
Une magnifique rainbow prise à la mouche sur une imitation d'oeuf
 
En nymphe à vue pour cette truite fario de la Tongariro
C'est assez fréquent d'ailleurs de prendre plus de poissons (et les plus gros) à la mouche plutôt qu'aux leurres quand les conditions sont délicates contrairement à ce que pensent les moucheurs exclusifs. Certains ont l'impression que l'usage d'une canne à lancer et d'un leurre est synonyme de succès garanti. Ils devraient essayer pour voir...
 
Bécard sur D-Contact 85

Remise à l'eau d'un poisson par Régis sur une petite rivière de l'île du Nord



Les paysages sont grandioses !
 
Les paysages sont magnifiques et l'on pêche toujours dans un environnement exceptionnel. Certains copains m'avaient averti que je risquais d'être déçu par l'évolution du pays, par la qualité de la pêche au vu de ce que j'avais connu quelques années plus tôt.
 
Combat mémorable avec cette arc sur la Dragonbait Trout Large Stream !
 
 
Que regardent ces gens sur le ponton du lac à Wanaka ? La réponse en dessous.
 
 
Les anguilles ne sont pas petittes non plus !!! Le canard donne une échelle !
 
Très honnêtement, je ne l'ai pas été le moins du monde. Ce fut un bonheur de revenir sur cette terre et je referai le voyage dès que ce sera possible. Pour un pêcheur français la qualité de la pêche "down under" est tout simplement formidable, et les néozélandais sont suffisamment pragmatiques et réactifs pour ajuster la réglementation si le besoin s'en fait sentir.
Pour tout dire, j'ai même failli battre mon record sur une truite en rivière que je tiendrai 20 minutes avant de la perdre. Truite que j'ai estimé à 90 cm environ, et je n'ai pas pour habitude de les surestimer. Ce serait même plutôt le contraire.
 
Non ce n'est pas une blague !!! Et ça en dit long sur l'état d'esprit du pays...
Il va de soi que pour conserver une pêche de cette qualité, il est impératif de relâcher un maximum de poisson. En d'autres mots : jouez le jeu !
 
C'est sur cette image que je souhaite terminer ce petit compte-rendu.