21/03/2018

Pêcher à l'AR-S SMITH

Par Stéphane Valleix



PÊCHER A L'AR-S SMITH, QUAND ET POURQUOI ?


En tant que pêcheur de truites aux leurres succombant à la mode du tout poisson nageur, comme beaucoup j'ai eu tendance à délaisser ce petit bout de ferraille appelé « Cuillère ». Et là, je parle de la cuillère tournante. Et plus particulièrement de la fameuse AR-S.
Pourquoi je la délaissai ? Simplement parce que c'est moins marrant qu'un D-Contact ou encore un D-Incite, que l'on s'amuse à remuer dans tous les sens par des twitchs frénétiques. Et que donc la cuillère, c'est bien moins marrant, ça vrille le fil. Et aussi par l'image connotative de la pêche à la cuillère.

Alors, j'en mouillai bien une de temps en temps mais sans grande motivation.

Que de temps perdu pendant tout ce temps !!! Que d'occasions manquées de faire de sacrées sessions !!! Et tout ça pourquoi ? Outre le fait de ne trouver pas cela marrant et moins noble (n'ayons pas peur des mots), nous sous-estimons trop souvent la technicité de ce leurre. Car oui, cela est aussi un leurre. Et oui, il reste technique, tant dans sa conception que dans son maniement. 

Malgré tout cela, je ne suis pas devenu un inconditionnel de la cuillère. Je ne la mets pas systématiquement au bout de ma ligne. Mais j'en ai fait un incontournable de mes boites. J'ai une boite assez bien garnie qui me suis tout le temps. Je la réserve pour des moments bien particuliers.



Je vais donc vous partager MA vérité. Elle n'est pas LA vérité, mais le fruit d'essais et remises en questions.

Nous en venons donc au moment de répondre à la question de Quand ? Et pourquoi l'AR-S?

Il faut savoir qu'avant tout, avec nos D-Contact, D-Concept, D-Incite et autres leurres de la gamme tous aussi efficaces que les autres, nous recherchons les truites dites « carnassières », nous tentons de sélectionner. Et ça fonctionne plutôt bien.

Mais, car il y a un mais, les truites que nous recherchons, à certains moments, ne sont pas du tout intéressées par la traque de poissons. Elles sont parfois entrain de se gaver de larves, nymphes, subimago ou autres imagos retombés sur l'eau.

C'est là que l'observation prime et qu'il faut savoir se remettre en question. Vous pouvez insister un peu au poisson nageur, mais bien souvent les résultats sont très moyens. Vous piquerez difficilement un poisson chassant votre poisson nageur par pure territorialité.

C'est là que l'AR-S rentre en jeu !!! Et c'est maintenant que je vais vous répondre à la question : Quand ?

Oui, mais alors, quelle taille ? Quel coloris ? Quelle couleur de palette ?


Pour les jours où les truites se nourrissent sous l'eau, et bien il faudra prendre des tailles 1 à 2, avec des coloris plutôt neutres (Noir, bronze, doré, argenté). Il faudra adapter les palettes en fonction de la luminosité. Il faudra aussi et surtout s'adapter à l'humeur du jour, voir du moment, de nos compagnes de jeu. En faisant des essais rapides, vous trouverez vite le bon pattern.


Par contre lorsque l'on voit les truites gober les insectes à la surface, il faudra alors observer de quoi elles se nourrissent.

En effet, il faudra, vous l'aurez compris adapter la couleur du lest de la cuillère ainsi que ça taille. Par exemple sur de grosses mouches de mai, je prendrait une AR-S en taille 2 à 3 et de couleur jaune.
C'est sur ce genre d'activité des poissons que je prends le plus de plaisir, on sais rapidement où l'on va et les résultats se font rapidement voir.

Enfin, vous pourrez aussi adapter la couleur à la luminosité, n'hésitez pas a passer des couleurs blanches, orange fluo, rose...  Ça fonctionne aussi.



Vous l'aurez compris, à la pêche, il faut savoir s'adapter et s'ouvrir à des techniques que l'on oubli parfois.



J'allais oublier un dernier point qui était la question : Pourquoi l'AR-S ?

C'est LE modèle qui m'a réconcilié avec la cuillère tournante. Déjà, parce que sous aspect de pas y toucher, ça reste un produit SMITH. Et qui dit SMITH, dit produit technique. Attention, pour vous rassurer, technique ne veut pas dire compliqué. Ce qui le rend technique, est en fait tout simple, mais a été une innovation non négligeable.


Vous vous souvenez, au début de cet article il y a un aspect de la cuillère tournante en générale qui fait que bien souvent on la délaisse.... Vous voyez ? Je vous aide.
Oui, la cuillère tournante, ça vrille le nylon !!!
Et bien là avec l'AR-S, le soucis est réduit, voir effacé. Et ceci grâce à 2 choses.
La première est simple et connue. Vous voyez de quoi je parle ?
Et oui, la palette ,qui elle aussi a été étudiée de près tant pour sa forme et son épaisseur, est directement traversée par la corde à piano de la cuillère. Le fait d'avoir une palette montée de la sorte et non sur un étrier, réduit fortement le vrillage du fil.
Mais la deuxième, est toute simple. SMITH a tout simplement monter un émerillon rolling de très bonne facture. Et Oui, c'est simple, mais il fallait y penser !!!

Avec cela, vous avez un fil qui ne vrille quasiment pas. Et ça c'est super agréable !!!



Autre chose !!! Le lest qui, outre le fait d'être monté libre, est quand à lui doté d'une forme avec une déportation du poids, qui apporte une stabilité de nage non négligeable.

Voilà, vous avez quelques clés en main pour vous laisser tenter par cette formidable cuillère et savoir quand et pourquoi l'utiliser. Et n'hésitez surtout pas à nous partager vos photos de prises sur la page Facebook Smith Marryat Europe.



A bientôt au bord de l'eau.
Stéphane Valleix

(Photos Stéphane Valleix et Damien RUESA)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire