15/06/2017

Ouverture des lacs de montagne 2017


Par Laurent Renard



Superbe truite prise au D-Incite 53

L’ouverture des lacs de montagne avait lieu cette année le 27 mai dans les Pyrénées-Orientales. J’avais prévu de pêcher 2 lacs où les chances de capturer une truite de plus de 50 cm étaient élevées. Les D-Contact 85 attendaient sagement dans la boîte à leurres cette fameuse journée…
Une superbe truite de 52 cm au D-Contact 63
 Malheureusement, un gros rhume m’obligea à rester à la maison, et à reporter à plus tard cette journée. Mon cousin Jacques de son côté se rendit sur ces lacs et parvint à prendre une magnifique truite de 52 cm sur un D-Contact 63 coloris.




C’est donc avec un certain décalage que je ferai mon ouverture des lacs 2017. L’affluence ayant été très forte sur les lacs prévus le jour J, nous décidâmes de privilégier des lacs plus éloignés où quelques heures de marche étaient nécessaires pour les atteindre. Ceci devrait nous garantir une certaine tranquillité, d’autant plus que la météo n’est pas bonne. En effet, dès 15 heures, de forts orages étaient annoncés. Nous savons que nous avons peu de chances de capturer des grosses truites sur ces lacs, mais le nombre des captures compense en général leur taille moyenne peu élevée.
Une truite un peu maigre encore après l'hiver en montagne


Nous voilà donc partis à l’aube pour effectuer notre marche d’approche. C’est un vrai plaisir de retrouver ces paysages magiques, et la beauté des lieux nous fait vite oublier les efforts fournis pour y parvenir.


Sur le premier lac, après une ½ heure de pêche, nous n’avons pas enregistré la moindre touche ! Je commence à douter de notre stratégie quand soudain je ressens une tape très franche dans ma Dragonbait Trout ! Un ferrage sec et voilà une belle zébrée qui se débat au bout de la ligne. Le D-Incite 53 a encore frappé ! Tandis que je décroche ce premier poisson, Jacques ramène de son côté une belle arc-en-ciel d’une quarantaine de centimètres qui sera délicatement remise à l’eau. Puis c’est encore moi qui ramène un autre poisson dans la minute suivante ! Jacques est de nouveau attelé de son côté à ce qui semble être un saumon de fontaine, mais ce dernier  décrochera à ses pieds. Nous venons de passer dix minutes de pure folie, qui se terminent aussi étrangement et rapidement qu’elles ont commencé.
Une belle arc-en-ciel au D-Incte 53

Le calme revenu, nous poursuivons notre prospection, et c’est une magnifique zébrée qui se saisit du D-Incite 53 à trois mètres du bord, sortie comme une fusée de sa cache.


Une autre victime du D-Incite
Nous continuons notre marche pour atteindre deux autres lacs plus en altitude. Une Pure 5 grammes Nacre arme mon lancer et fera mouche à deux reprises. Elle me permet de pêcher plus creux, et plus lentement sur ces lacs situés à plus de 2000 mètres d’altitude.


La Pure Nacre aura permis de faire la différence par moments.
Jacques de son côté joue de malchance et décroche systématiquement à ses pieds tous les poissons qu’il touche !

Le D-Incite toujours et encore
A onze heures, une pause rapide nous permet d’engloutir un sandwich, puis nous reprenons la pêche. Je monte un D-Contact 85 dans l’espoir d’intéresser un beau poisson, et serait récompensé… mais par trois poissons autour de 35 cm ! Cela tend à prouver une fois de plus que nous pêchons sûrement avec des leurres trop petits la plupart du temps.
Cette truite n'a pas eu peur d'attaquer un D-Contact 85 Vairon

Je persiste et finis par tenir un beau spécimen que j’évalue entre 1 et 2 kilogrammes. Malheureusement ce dernier me fausse compagnie après une vingtaine de secondes de combat.  La Dragonbait Trout 8'3" en 4 brins est idéale pour ces pêches en altitude non seulement pour son faible encombrement (on la glisse aisément dans son sac à dos) mais aussi pour sa capacité à pouvoir lancer une large gamme de leurres (du D-Compact au -Contact 85).


Encore une sur le D-Contact 85 !



Nous voilà maintenant sur le dernier lac, et là les truites se rapprochent des bordures en raison d’une éclosion d’éphémères. Nous observons régulièrement des gobages et pêchons ces poissons souvent dans peu d’eau. Ils répondent bien aux petits leurres : D-Compact, D-Incite 44 et D-Contact 50.


La pêche au pied d'un névé, il y a pire comme décor !
Nous en prenons quelques-uns, et Jacques prendra le dernier poisson sur un D-Contact 50 au bout de sa Trout’in Spin Multiyouse. A 14 heures, nous entamons la descente vers la « civilisation », et pour une fois la météo sera fiable : à peine arrivé à la voiture deux heures plus tard, l’orage éclate ! Nous l’avons échappé belle. Il pleuvra d’ailleurs des cordes toute la soirée. Fort heureusement, nous dégustons une bière blanche bien au chaud dans le chalet à ce moment-là. Cette journée aura finalement tenu toutes ses promesses et les belles truites capturées nous ont donné envie de revenir très vite sur ces lacs d'altitude !