19/02/2016

Méditerranée : une fin de saison correcte sur le loup



Par Laurent Renard
Beau loup de roche pris au Sardinerun SS (Slow Sinking)

Comme promis, voici un petit compte-rendu de la fin de saison en Méditerranée. Après une fin d'été et un début d'automne démarrés sur les chapeaux de roues (voir ici : Méditerranée : c'est l'automne !!! au loup !!! ), on se demandait si la fin de saison 2015 serait aussi prolifique.
Je me disais quand même qu'il allait être difficile de tenir le rythme de septembre/octobre où les sorties à 4/5/6 poissons pris s'enchaînaient comme des perles...

Cherry Blood LLS 90 : à sortir quand les conditions sont difficiles : ici en étang salin 

La suite de la saison allait tout de même être plus irrégulière. La faute notamment à des conditions météorologiques très changeantes qui ont semblé désorienter les poissons. Cependant, il était possible d'en leurrer quelques-uns si l'on se trouvait au bon endroit au bon moment.
Loup d'étang à la robe mordorée pris au D-Contact 85 SW dédié à la pêche en eau salée
Nouveauté 2016 : le D-Contact 85 SW
Les loups furent bien actifs en étang jusqu'en novembre, et ce fut l'occasion d'essayer le nouveau D-Contact 85 SW quand les conditions s'y prêtaient, c'est à dire quand le vent était fort et la surface des lagunes bien agitée. Je peux vous assurer que ce leurre de légende pour la truite ne tardera pas à se faire un nom en eau salée, mais chutttttttttttt !!!
Loup de côte rocheuse pris au D-Contact 85 SW
En côte rocheuse et de nuit en plage, il a aussi su se montrer à son avantage. Une technique toute bête a très bien fonctionné de nuit en plage : elle consistait à laisser tomber le leurre au fond et à le ramener ensuite très lentement sans l'animer. Nous oublions souvent que les leurres japonais ne sont pas forcément destinés à être animés en les ramenant.
De nuit sur une digne, ce loup a bien répondu au D-Contact 85 SW
Les loups répondent très bien au Still quand ils sont focalisés sur des petites proies. En pêches fines, c'est un régal !!!
Le modèle blanc argenté (ci-dessus) a particulièrement bien fonctionné de nuit. Mais est-ce vraiment étonnant ? Ce coloris et le jaune citron sont les deux coloris que j'utilise le plus dans les pêches nocturnes : ils présentent l'avantage indéniable d'être bien plus visibles dans l'obscurité.
Le Jib 110 blanc, un leurre d'exception de nuit : phosphorescent, il peut être chargé avec une frontale ou une lampe UV.


Non, ce n'est pas le même !!! Celui-ci vient de recracher un mulet : le Jib 110 est ici le bon pattern ou le leurre adéquat en français si l'on en juge par la taille des proies chassées.

Un petit dernier pour la route toujours sur la Dancing Bream GO 78...
Les loups répondent très bien de nuit aux animations minimalistes, inutile de "jerker"ou "twitcher" comme un automate. Un copain à qui je parlais récemment de ce type d'animation m'envoie désormais régulièrement des photos de ce type :
Bay Liner Boron 72 et Jib 110 en plage
Et il m'en envoie de plus en plus ces derniers mois, et avec des poissons de plus en plus beaux. Il n'est pas près de laisser tomber le Jib 110 je pense !!!
En embouchure, il est bien connu que de gros spécimens soient pris de temps à autre. Celui de dessous l'a été à la fin d'un petit coup de mer.
Loup de 78 cm pris en embouchure sur Dragonbait Seabass 100 H : le plaisir du combat !!!
Cherry Blood SR 90 de jour à la sortie d'un grau
A propos d'animations minimalistes, j'ai fait la même constatation sur le Cherry Blood SR 90 : j'avais tendance à beaucoup l'agiter et à le ramener rapidement au départ. Après quelques sorties, je me suis rendu compte qu'il était aussi très efficient en le ramenant "à la Jib", c'est à dire lentement et sans l'animer.
Loup noctambule pris au Cherry Blood SR 90 ramené lentement de façon linéaire
En côte rocheuse, la pêche a été particulièrement irrégulière cet automne. Les jours ventés ont été rares d'une part, et d'autre part les vents de se sont jamais vraiment établis, et la météo annoncée était souvent prise en défaut. Dans ces conditions, la pêche a été un peu aléatoire et les sorties réalisées sur ces zones magnifiques peu nombreuses finalement.
Le nouveau D-Contact est assez dense pour être lancé sans encombres en côte rocheuse.

Le Sardinerun est bien adapté aux pêches rudes par grand vent en roche.
Cependant, il était possible de "grappiller" quelques loups par ci par là, même si la quête était laborieuse. Mais pouvions-nous nous plaindre après un tel début de saison ?
Le sar adore le Jerk Minnow !!!
Le loup aussi d'ailleurs !
Une friandise...

Les coloris "Ayu" sont très bons en étang : D-Contact 85 SW en haut et Cherry Blood LLS 90 en bas



En compagnie du guide de pêche Jean-Luc Péréa et Julien Roméro (Communication Smith Europe) sur l'étang de Thau
PS : merci aux photographes Roman, Jacques et Laurent