05/01/2016

INTERVIEW : Olivier MEURANT - DG Marryat & SMITH Eu



Bonjour Olivier, c’est la première fois que l’on pratique ce genre d’exercice. Nous avons souvent des demandes d’internautes, peux tu répondre directement aux questions qui sont le plus fréquemment posées ?

Oui , c’est peut être un exercice auquel je devrais me prêter plus souvent. Au moins çà a le mérite de la clarté !


On nous demande actuellement quelles sont les nouveautés 2016 ?

Ouarrrrf ! il y en a plus de 200 ! je ne savais pas que je devais écrire un livre LOL ! (rires)
Sans rentrer dans trop de détails ; nous avons mis au point une nouvelle série de cannes. Les Dragonbait NX4. Les particularités sont l’apport d’une sorte de « caisse de résonance » devant le poignée sur laquelle le doigt va s’appuyer ainsi que l’utilisation des meilleurs carbones (Toray, Mitsubishi…) afin d’obtenir le résultat voulu en terme de sensibilité, distance de lancer, action etc…Deux ans de boulot pour arriver à ce que nous voulions.

http://www.smith-pro.com/dragonbaitnx4.html#anchor-ancre01

Pourquoi dis tu « on » ?

Parce que Julien Bru, qui est un « gratteur inconditionnel »  à largement participé à ce résultat. Chacun sa spécialité ! je peux te sortir une Big Jerk Travel casting qui te propulse aussi bien 20g que 100g mais je ne suis pas assez « bon » sur les pêches fines du sandre. Lui, oui !


Quoi d’autre ?

Les pêcheurs de brochets devront bien observer les pages CWC et notamment le Pig Shad Jr ! 50g pour 20cm, les essais faits depuis 1 an nous prouvent que c’est une base à avoir dans sa boîte ! Il y a aussi pour les pêcheurs de truites et de perches le Flash J Huddle 1 pouce dont la gamme de couleur augmente. Une gamme de D-Contact, D-Incite, D-Compact qui devient vraiment importante. Ne pas oublier le D-Contact SW armé en ST 36 qui conviendra en mer (animé ou en traîne) mais aussi sur les grosses truites. Et puis toutes sortes d’accessoires, un nouveau Cherry Blood SR, deux nouveaux leurres de surface (Sardinerun et Zipsea Pen silencieux revisité en coloris ghost) etc..


Justement en parlant de D-Contact, c’est une question qu’on nous pose souvent aussi, y en aura-t-il plus cette année ?

Le D-Contact et d’ailleurs toute la série D demande un soin et une technologie toute particulière. Une seule usine est capable de la produire. D’ailleurs je ferais mieux de parler d’atelier que d’usine…De ce fait la production est limitée. Nous avons optimisé la production et fait fabriquer des D-Contact depuis 1 an pour satisfaire les demandes Suisse et française (je ne parle même pas de toute l’Europe). Alors OUI il y en aura plus cette année. Dire que cela suffira, je ne peux pas m’avancer à ce jour.


Les salons sont des moments privilégiés pour partager et faire connaître les nouveautés. Quel est le programme de cette saison 2016 ?

 Cette année, je procède de façon différente. Plutôt que de diviser un budget par le nombre de salons, je me concentre sur le salon de Clermont Ferrand en Janvier et celui du Sorguett fin Février. En fait le calcul est simple : lorsque pêcheur, j’arpentais les salons, je cherchais à voir ce que je ne voyais pas en magasin.  Les petits fabricants, artisans mais aussi les « têtes d’affiche » qui pouvaient m’apprendre quelque chose. Cette année nous aurons à Clermont 54 m2 avec toute la collection de cannes, mais aussi des internationaux comme Marc Petitjean, Leif Collin, Stefan Trumstedt, Pierre Monjarret, Alban Regnoult. Une piscine servira à la nage des Pig Shad Jr et autres.
Bref, je veux donner au public un moment inoubliable pendant lequel le produit n’est pas central mais l’homme qui l’a conçu.
Ce sera (je l’espère) un bon moment de partage, de pêche, d’expérience !
Venez nous voir Stand n° 78, j’ai prévu en plus quelques belles surprises.


Des surprises ?  Tu ne peux pas en rester là, il faut nous en dire un peu plus !

Quelques Busters série spéciale faîte pour le salon seront dédicacés. Quand exactement et comment je ne sais pas. Stefan Trumstedt, Pierre Monjarret et Alban Regnoult décideront.


Beaucoup d'aficionados de SMITH vous proposent de tester les produits. Quelle est ta position sur le sujet ?

Bien pour une première interview tu fais pas dans la dentelle !  Comment expliquer çà de façon concise…(silence)…tu as lu le bouquin de Numa Marengo ?  il explique dans sa première partie que beaucoup de sociétés ( disons « purement commerciales ») on fait appel à une époque à des « testeurs » afin d’optimiser leurs produits sur le marché. Simplement parce qu’aucun des dirigeants ne pêchaient aux techniques modernes du leurre. Ce n’est pas le cas chez nous !


Déjà on pêche tous et en plus on a déjà nous-mêmes malgré le fait d’être proche, à comprendre quelquefois la science japonaise. Bref on leur arrive à la cheville ; pas plus. Je vous raconte une anecdote : Il y a quelques années sort la forme "SLIM" pour leurrer le Seabass là où, fortement pêché et éduqué, le wobbling d’un jerk classique ne faisait plus effet.

SMITH Japon me fais parvenir 5 échantillons de slim. Après essais j’en choisi un. Pour moi la boucle était bouclée….sauf que lors d’une de mes visites au Japon, il me présente 7 déclinaisons du modèle que j’avais choisi….avec des modifications de l’ordre de 0.1g sur une bille !!!  J’ai laissé Yoichii Yanaka choisir pour moi…

On se prend pour des Champions du Monde mais on a encore beaucoup à découvrir !! Alors chez nous rien à « tester ». Participer en apprenant oui ! tester : MDR !
La seule question à avoir en tête c’est : Qu’est ce que je ne fais pas, ou que je fais trop pour rendre ce leurre encore plus efficace.  J’ai pleins d’autres exemples avec les Japonais qui sont venus chez nous, mais je t’en garde pour d’autres interviews LOL (rire).


Mais alors comment çà se passe la création de nouveautés ?

En fait le socle de base est assez simple : Aller pêcher…partout…et être à l’écoute. Exemple : Il y a quelques années commence la « mode » du Jerkbait et Swimbait. Tout le monde cherchait des barres (complètement inadaptées) pour lancer du lourd. Cette année là je visite Alain Cavard qui me fait part du problème d’encombrement des cannes, des compatriotes qui pêchent surtout spinning et des actions à la « française » qui ne correspondent pas à l’animation d’un Buster Jerk. 10 mois après je créé la Jerkbait 3 brins avec une vraie action Jerkbait. Autre exemple : Quand tu fais nager un Pig Shad Jr de 20cm tu ne peux pas t’empêcher de penser : « Si çà existait en 12cm… » ben tu vois, je te parles là d’une nouveauté 2017…LOL

En fait il faut pêcher et se dire : « tiens çà serait mieux comme çà, il me manque çà…etc » et là tu créés et tu réponds à une partie du marché parce que d’autres pêcheurs rencontrent le même problème ou ont la même interrogation.


Bien, nous avons éludé les principales questions. En fonction de l’intérêt de nos internautes pour le sujet, serais tu d’accord pour répondre à d’autres questions, d’autres sujets peut être plus précis ?

Je n’ai pas de secrets, sauf ceux de certaines fabrications. Si tu ne me demandes pas quel carbone et process est utilisé pour la fab des KOZ, je répondrais avec plaisir à toutes les questions que se pose mes partenaires pêcheurs.

En attendant, je souhaite à tous les passionnés une Bonne Année 2016, plein de poissons pour la saison prochaine ! En attendant ne manquez pas le salon de Clermont Ferrand du 15 au 17 janviers prochain !



Olivier MEURANT - Directeur Général Marryat & SMITH Europe