09/11/2015

Session Bar en Kayak dans un cimetière !

Par Cedrick Chaussard


Plutôt glauque comme entrée en matière pour un récit de pêche me direz-vous, mais quand la nature décide de s'en mêler, il est de circonstance d'en apprécier le décor.


Me voilà en un samedi, accompagné de mes plus fidèles acolytes les DESPERADIENS (voici leur blog, ça vaut le détour) pour une session pêche en kayak à Landévenec.

Ce lieu abrite une partie des navires de la Marine Nationale, qui y a élu domicile afin d'y couler une retraite amplement méritée. Outre l'aspect historique de ces vestiges militaires, le lieu recèle d'espèces halieutiques peu communes du reste du littorale : Raie bouclée, raie torpille, roussette, truite de mer, saumon et émissole.

C'est d'ailleurs pour tenter de capturer cette dernière qu'avec Anthony et Paulo, nous nous sommes retrouvés au petit matin. Le temps de mettre tout le barda dans les kayaks et nous voilà enfin sur l'eau. Une épaisse brume a envahi les lieux, mais au fur et à mesure que nous avançons, un paysage fantomatique s'ouvre a nous. La lumière du soleil levant dans la brume bretonne nous offre un spectacle magique digne des décors Irlandais.


Il est temps de repartir, je décide de mettre une ligne de traine sur ma Dragonbait LX PaddleTail, j'y couple un Wavy 85, cette gamme de leurre dur a la réputation d’intéresser beaucoup d'espèces et celle-ci me donnera raison puisque quelques coups de pagaies plus tard, j'enregistre un gros départ. Le moulin chante fort, c'est le moment de rigoler un peu. Le client n'est pas content, il prend appuie dans l'eau, mais le combat est bizarre, c'est très lourd à faire monter mais les rushs sont amples, le pied total.
 



Ça y est, mon client remonte en surface et là, énorme surprise, une raie bouclée a tapé sur le leurre, je savais qu'il y avait une petite population qui vivait dans les fonds mais sans me douter qu'elles pouvaient monter dans les couches d'eau supérieures pour chasser.


Aprés une petite séance photo, remise à l'eau, nous repartons vers le cimetière des bateaux. La brume se lève doucement, les paysages sont toujours aussi beau .



En cours de route nous apercevrons des chasses d'oiseaux, les poissons qui chassent en surface n'ont pas l'air énorme , qu'a cela ne tienne, nous tenterons quand même. Le wavy a l'air de bien fonctionner aujourd'hui, je décide de passer sur un WAVY 65. Ca sera aussi l'occasion de tester la dernière Dragonbait Sea-Bass 70 ML adaptée au Kayak.


Ça  faisait longtemps que je n'avais pas utilisé une 2 brins, la prise en main est agréable, le blank est très réactif et sensible, la taille des anneaux et leur disposition peuvent paraître déconcertantes en revanche, mais le choix du moulinet qui l’équipe prendra toute son importance pour palier à cette disposition particulière. Pour ma part j'ai choisi un symetre 2500 FL, mais un autre moulinet d'une autre marque dans les mêmes proportions ira tout aussi bien.

Les petits bars de 40 cm s’enchaînent et le blank tient ses promesses. Nous  irons chercher les émissoles aux appats pendant le restant de la journées, amis a part les petites dorades qui s'amusent à nous dépouiller, nous ferons chou blanc. Sur un transit nous aurons la joie de se faire accompagner par des dauphins en pleine chasse, un moment sympa qui nous fera oublier le manque de jolis poissons. Nous profiterons de l'étale de basse mer pour se faire une pause casse croute et apéro (important la pause apéro) .


Il commence vraiment a faire chaud et nous reprenons notre prospection de notre amie émissole, mais rien à faire, le poisson est totalement absent de la zone, seul Antho nous fera un joli bar de 45 cm sur les bordures au leurre de surface. La journée se termine, nous sommes bien rincés, la petite mousse qui m'attend à la maison sera vraiment appréciée.

A bientôt
Cédrick Chaussard