21/08/2015

L'Islande par les chemins de traverse (2ème partie)

Par Laurent Renard

Saumon islandais pris au Cherry Blood Deep 90

C'est donc en nous déplaçant régulièrement que nous visiterons le pays et ferons quelques arrêts "pêche".
Chutes le long d'orgues basaltiques, un "classique" de l'Islande

Les cours d'eau ne manquent pas ainsi que les lacs, on n'a que l'embarras du choix pour lancer sa ligne. Certaines rivières côtières du sud et du sud-est sont très pauvres en nourriture. En effet, elles proviennent de glaciers et charrient des eaux glacées, ou teintées ce qui ne permet pas d'avoir un milieu riche.
 
Une eau pure et fraîche où les salmonidés trouvent des conditions idéales.
Un pays où l'eau est omniprésente partout, tout le temps.

Partout ailleurs, la plupart des rivières et des lacs sont poissonneux mais il n'y a pas des grosses truites partout. La plupart des lacs produisent des poissons (truites, ombles) jusqu'à 60 cm, mais cette barrière semble difficile à franchir, même si dans quelques lacs sont pris régulièrement des poissons bien plus gros.

Un beau bécard pris en rivière au D-Contact 72

Là, on est sûr de ne pas se perdre !

 
Des rivières plus belles les unes que les autres



On fait parfois de drôles de rencontres sur les plages islandaises ! Près d'un glacier, un morceau de glace s'est échoué sur la grève.

Un glaçon pour l'apéro ?
Lors d'une randonnée en bord de mer, je ne résisterai pas à tenter un coup de ligne. Sans succès. Mais je croiserai de bien meilleurs pêcheurs...

Le macareux

Le phoque

Le pétrel fulmar ou fulmar boréal

Sternes arctiques
Durant ce séjour, je privilégierai les gros leurres pour plusieurs raisons : d'une part, ils se lancent bien, et d'autre part, je recherchais plutôt les gros poissons que du nombre, et donc cela permettait de sélectionner un tant soit peu la taille des prises.
En rivière, les gros leurres pêchaient mieux en raison des débits ou de la taille des cours d'eau.

Sea char pris sur une petite rivière côtière : la forme migratrice de l'artic char.
Les leurres que j'ai utilisés en lac ont été les D-Contact 85 et 72, les Cherry Blood LLS 90 et 70 la majeure partie du temps. J'ai pu vérifié que les coloris fluo fonctionnaient bien sur les truites comme c'est le cas sur les saumons et ombles chevaliers. A mon retour, je vais très certainement beaucoup plus les utiliser en France.
 
Pêche 3/4 aval d'un courant prometteur
 
En rivière, D-Contact 85 et 72, Cherry Blood Deep 90, Pure Nacre se sont retrouvés au bout de ma ligne la plupart du temps. J'ai revisité le D-Contact que j'utilisais un peu moins en France ces derniers temps, et j'ai pu noter qu'il demeure une "tuerie" sur les salmonidés.
 
A suivre...