28/08/2015

L'Islande par les chemins de traverse (suite et fin)

Par Laurent Renard

Suite de l'article : http://smith-pro.blogspot.fr/2015/08/lislande-par-les-chemins-de-traverse_21.html

Concernant la ligne utilisée, je me suis orienté vers une tresse Gosen XSW et un bas de ligne Gamma en 25 ou 20/100ème selon les secteurs pêchés.
Ce choix a été fait car d'une part, je savais que je pêcherai beaucoup en lac, et la tresse me permettait de pêcher plus loin qu'un nylon. En rivière, je misais sur le fait que ces truites avaient dû voir très peu de leurres passer voire pas du tout et que donc la tresse ne constituerait pas un obstacle à leur prise contrairement à ce qu'il se passe sur des parcours très pêchés aux leurres.

Truite de 80,5 cm prise en rivière au D-Contact 72
L'utilisation d'agrafes Quick Lock Snap taille 0 me permit de changer aisément de leurre sans avoir à refaire un nœud à chaque fois. Ces modèles sont d'une résistance incroyable, et permettent de mettre au sec de gros poissons de plusieurs kilogrammes sans souci. J'ai pour habitude d'enlever l'anneau brisé de tête du leurre afin de compenser un peu cette ajout. L'utilisation d'une agrafe n'affecte guère la nage du leurre voire pas du tout, les truites prises semblent le confirmer !!!
 
Couple de canards harlequins


 
Etonnante robe tigrée d'une truite de mer
Combat dans la grisaille
La canne utilisée pour la truite m'a comblé durant ce séjour. La Dragonbait Trout 8'3 en 4 brins s'est révélée particulièrement adaptée à cette pêche. Son faible encombrement permet de la glisser aisément dans son sac de voyage.
 
Belle robe pour ce poisson pris au D-Contact 85
Cette canne est aussi à l'aise pour manier un D-Contact 50 que pour lancer un Cherry Blood LLS 90. Très tactile, elle permet de ressentir rapidement la moindre touche, et de la sanctionner rapidement d'un ferrage.
 
Des paysages superbes
Le Cherry Blood LLS 90 : un leurre indispensable en eau dormante
Son comportement en combat est un régal, que ce soit sur une truite modeste ou un poisson de 80 +. Elle semble toujours avoir de la réserve tout se montrant très souple et progressive dans la tenue du poisson.
 
De belles chutes
Cette caractéristique en combat permet d'éviter un grand nombre de décrochés mais n'altère à rien sa capacité à bien manier un leurre.
 
Troutin'Surger 80
Troutin'Surger 80 : des lancers lointains pour atteindre les poissons de pleine eau
En lac, j'ai utilisé un leurre que je connaissais peu : le Troutin'Surger 80. Ses 13 grammes permettent d'atteindre des distances de pêche intéressantes, bien supérieures à celles des leurres à bavette. Ceci peut constituer un avantage, notamment sur les lacs de cratères où généralement il y a une zone de hauts-fonds (1 à 1,50 m de profondeur) sur les trente premiers mètres. Les truites se tiennent souvent à la cassure à la fin de cette zone, avant le profond. Atteindre ce poste est essentiel pour réussir dans ces lacs, et le Troutin'Surger sera un leurre à privilégier tout comme le Cherry Blood LLS 90.
 
On trouve même des orchidées en cherchant un peu au bord des rivières.
Un glacier se jetant dans une lagune
Le D-Contact 85 est tout indiqué pour prospecter ce type de cours d'eau.
Variation sur le thème D-Contact 50 Vairon
Magnifique fario capturée en rivière sur une Pure Nacre
D-Contact 85
Remise à l'eau d'un omble chevalier
Et pour finir en beauté...
 

21/08/2015

L'Islande par les chemins de traverse (2ème partie)

Par Laurent Renard

Saumon islandais pris au Cherry Blood Deep 90

C'est donc en nous déplaçant régulièrement que nous visiterons le pays et ferons quelques arrêts "pêche".
Chutes le long d'orgues basaltiques, un "classique" de l'Islande

Les cours d'eau ne manquent pas ainsi que les lacs, on n'a que l'embarras du choix pour lancer sa ligne. Certaines rivières côtières du sud et du sud-est sont très pauvres en nourriture. En effet, elles proviennent de glaciers et charrient des eaux glacées, ou teintées ce qui ne permet pas d'avoir un milieu riche.
 
Une eau pure et fraîche où les salmonidés trouvent des conditions idéales.
Un pays où l'eau est omniprésente partout, tout le temps.

Partout ailleurs, la plupart des rivières et des lacs sont poissonneux mais il n'y a pas des grosses truites partout. La plupart des lacs produisent des poissons (truites, ombles) jusqu'à 60 cm, mais cette barrière semble difficile à franchir, même si dans quelques lacs sont pris régulièrement des poissons bien plus gros.

Un beau bécard pris en rivière au D-Contact 72

Là, on est sûr de ne pas se perdre !

 
Des rivières plus belles les unes que les autres



On fait parfois de drôles de rencontres sur les plages islandaises ! Près d'un glacier, un morceau de glace s'est échoué sur la grève.

Un glaçon pour l'apéro ?
Lors d'une randonnée en bord de mer, je ne résisterai pas à tenter un coup de ligne. Sans succès. Mais je croiserai de bien meilleurs pêcheurs...

Le macareux

Le phoque

Le pétrel fulmar ou fulmar boréal

Sternes arctiques
Durant ce séjour, je privilégierai les gros leurres pour plusieurs raisons : d'une part, ils se lancent bien, et d'autre part, je recherchais plutôt les gros poissons que du nombre, et donc cela permettait de sélectionner un tant soit peu la taille des prises.
En rivière, les gros leurres pêchaient mieux en raison des débits ou de la taille des cours d'eau.

Sea char pris sur une petite rivière côtière : la forme migratrice de l'artic char.
Les leurres que j'ai utilisés en lac ont été les D-Contact 85 et 72, les Cherry Blood LLS 90 et 70 la majeure partie du temps. J'ai pu vérifié que les coloris fluo fonctionnaient bien sur les truites comme c'est le cas sur les saumons et ombles chevaliers. A mon retour, je vais très certainement beaucoup plus les utiliser en France.
 
Pêche 3/4 aval d'un courant prometteur
 
En rivière, D-Contact 85 et 72, Cherry Blood Deep 90, Pure Nacre se sont retrouvés au bout de ma ligne la plupart du temps. J'ai revisité le D-Contact que j'utilisais un peu moins en France ces derniers temps, et j'ai pu noter qu'il demeure une "tuerie" sur les salmonidés.
 
A suivre...
 
 

18/08/2015

A la découverte de South Lapland "Part 1"



Par Tondeur Olivier

Midnight sun to www.lpn.nu

Pour une fois je ne partirais pas seul en séjour de pêche. C'est en famille que je décide de rendre visite à Alban Regnoult sur son camp en Laponie du Sud à alban-regnoult.com plus connu par les aficionados sous "Lappland Pro Natur" ou www.lpn.nu


Le voyage :

Tout débute par la prise de l'avion à l'aéroport de Genève direction Stockolm. A votre arrivée vous récupérez vos bagages et direction la sortie pour prendre le bus gratuit n°4 qui vous déposera sur le site de location de voiture "Avis/Hertz/Europcar" et c'est partit pour une découverte de la Suède du Nord au Sud jusqu'à Gafsele. Si vous roulez tranquille comme moi il vous faut compter 7h de route. Comme l'avion c'est pas trop mon copain je préfère la voiture. Vous avez la possibilité d'atterir à Umea, Lycksele ou vilhemina qui sont plus proche du camp avec une moyenne de 2h de voiture.

Un petit arrêt à Tierp vous permettra de faire vos premières courses alimentaires, c'est un petit village fort sympathique avec une acceuil très agréable.

A votre arrivée au camp Alban sera présent pour vous. Un accueil chaleureux vous remonte le moral après la route. Et puis les lits sont tellement confortable que le lendemain vous êtes en pleine forme pour la pêche.


Infos utiles :

En voiture depuis Stockholm :

En sortant des agences de locations c'est à gauche puis suivre cette direction au deux ronds-points
Voie rapide E4 direction Sundvall/Uppsala
Route 331 direction Solleftea/Bergeforsen/Viksjo
Route 87 direction Solleftea
Route 90 directions Nasaker/Junsele/Asele

Coordonnées G.P.S . : 64°00’13.43″N – 17°14’40.43″E


Le Camp de base :

Le camp est composé de 5 chalets, d'une salle de réception et de restauration, de deux Kotas et d'un lodge privé. 
Parfois, sur place, on y rencontre un flamant rose.
Un flamant rose ça mange du BBQ ??
Acceuil de la réception.

Vue d'ensemble du camp.
Les chambres spacieuses et confortables.


La restauration :
A seulement 22km du camp vous trouverez la ville d'Asele, avec ses commerces et ses deux supermarchés. Pour acheter une carte de pêche de la Kommun d'Asele/Dorotea/Vilhemina c'est à la station OKQ8 que vous trouverez votre bonheur pour la journée ou en famille s'il vous plaît.


BBQ à disposition (sans les comustibles).

Les fameux tubes. On aime ou pas.

Location d'un Kota pour un repas plus conviviale.

Un choix important pour votre panier repas.


Ce qui manque le plus là-bas c'est notre gastronomie fromagère et charcutière. Mais bon, un peu de sous-vide et hop c'est dans la valise. 
N'oubliez pas de laisser une petite tranche à Alban.


Les indispensables :
A partir des 20h c'est attaquent des mosquitos monsters. N'achetez pas de produits chez vous. A votre arrivée prenez la direction de la réception et vous trouverez en vente auprès d'Alban l'anti moustique local et le produit contre les éventuelles piqûres. Certes l'anti moustique ne sent pas très bon mais il est très très efficace.


Le "vrai" anti moustique local en vente au Shop du camp.


Contre les pîqures des insectes également en vente au camp.


Efficacité 100% étanche des chaussures.




Rendez-vous pour la partie 2 "tourisme en famille et nature" puis pour la partie 3 "la pêche"

A très bientôt les amis.

15/08/2015

MOUCHE - EIRE 2015

Par Aubin LEBIHAN



Une canne, une soie, un moulinet…. Des brown trout
Depuis la deuxième année, je m’octroie une semaine de pêche en Irlande pour me vider la tête après un mois de mai très chargé. Nous partons à 5 pêcheurs bien charpentés en laissant nos petites femmes à la maison (cela fait du bien de temps en temps !!!) 

Départ le 30 mai de Roscoff et retour le 7 juin en Bretagne.
Nous louons chaque année une grande maison située à côté d’un lac majestueux : le Corrib, situé à l’Ouest de l’Irlande au Nord de Galway d’une superficie de 26500 hectares !!! Une vraie mer intérieure...

Lundi : En ouvrant les yeux premier constat : un vrai temps Irlandais du vent entre 40 et 60 km/h avec des averses fréquentes. Pour les « dappeurs » (le dapping est une pêche ancestrale irlandaise qui consiste à faire évoluer sa mouche sur la surface en se servant de la pression du vent sur le floss situé au-dessus de la mouche) cela s’annonce difficile car plus il y a de vent plus la mouche est difficile à voir…Cette technique « TOC d’Air » est plus complexe qu’elle en a l’air du coup j’en profite pour visiter le Connemara et notamment la Sky Road.


Mardi : Le vent ne baisse pas, mais l’envie de pêcher est trop forte. Nous essayons de trouver des petites baies abritées pour localiser les éclosions de mouches de mai. Pour le matériel de voyage, j’ai opté depuis deux ans, pour une Canne MARRYAT - Tactical Bombarde 9,6’ soie de 7 munie d’un moulinet SNOWBEE Géo 790 sur lequel est enroulée une soie SNOWBEE S.WFF suivi d’un bas de ligne maison, une pointe en 18°/°°, une grosse mouche noyée, verte, imitant une mai fly.



Une seule mouche pour limiter les vrilles lorsque les conditions ne sont pas favorables puis deux autrement. Conseil de Guide : Enlevez ou réduisez le premier brin du BdL après votre soie en conditions difficiles (vent). Pour moi c’est un ensemble qui a été parfaitement adapté aux caprices de dame nature. Un seul petit poisson touché en fin de dérive.

Mercredi et Jeudi : Plus de vent à peine 10Km/h. Une vraie galère pour mes amis car les mouches (en dapping) reste dans l’ombre du bateau. En revanche, pour moi un vrai régal, debout dans l’embarcation (meilleure gestuelle de lancer, meilleure vision des postes et du fond) je touche trois jolies truites de plus de 50 centimètres toujours prisent en noyée car les éclosions sont timides sur le lac.

Vendredi : Journée Challenge, les bretons contre les creusois, Victoire des bretons avec une seule prise au dapping dans les mêmes conditions des deux premiers jours….

Un bilan mitigé cette année avec la période de la mouche de mai passée de 3 semaines, des conditions de pêche délicates mais néanmoins le bonheur d’être dans un cadre de rêve, avec 7 poissons de grandes qualités procurant des combats de toute beauté.

Conseil de Guide : La préparation amont d’un séjour pêche à l’étranger et surtout le choix d’un matériel adapté distribué par Marryat France m’ont permis de pallier aux problématiques de pêche.

Aubin LEBIHAN