30/06/2015

Mer : sacré printemps en Méditerranée !

Par Laurent Renard
Un superbe spécimen pris au Cherry Blood LLS 90
 Le début de saison a été tonitruant en mer. Les loups sont arrivés tôt, et nombreux.
Haluca 125 F, une valeur sûre
 Le nombre de poissons capturés se situant entre 40 et 55 cm a été stupéfiant, ce qui est de très bon augure pour l'avenir. Ceci dit, des spécimens bien plus gros sont aussi venus honorer mes leurres, ainsi que quelques daurades royales durant le mois de juin.
Flash J Split : très utile sur les poissons chipoteurs
Cherry Blood 70 Deep, à utiliser quand les poissons sont sur de petites proies.
 
En pêche de nuit, mais aussi en journée, en étang, en plage, en côte rocheuse, les loups étaient bien présents et mordeurs. Le nombre de captures par sortie a frisé les résultats obtenus au meilleur d'un automne.
La côte rocheuse : pêcher le loup dans un environnement magique
 En côte rocheuse, les journées les plus agitées ont été les meilleures, comme à l'accoutumée. Le Saruna 125 et le Haluca 140 ont été de la fête durant ces journées, où les prises se succédaient. Il fallait cependant pêcher au bon endroit, au bon moment, et donc connaître un peu les zones de pêche pour y réussir.
Saruna 125, leurre de légende en côte rocheuse, mais aussi en plage
Haluca 140 S et Blow Shot Boron Surfessor pour varier les plaisirs.
 
Dragonbait Seabass 100 H et Saruna 125, un duo efficace !
Arrivée d'un grau d'un étang languedocien, un poste de choix
 
En étang, l'activité a vraiment débuté mi-avril cette année, mais ce fut un régal. Les poissons étaient comme fous certains jours, et il n'était pas rare d'enregistrer une bonne dizaine d'attaques aux moments les meilleurs. Les Cherry Blood LLS, Chinupen, et autres Flash J Shad se sont révélés indispensables. J'ai même pris mes premiers loups au D-Contact 72, un leurre que je voulais essayer depuis longtemps en étang et que je n'avais pas encore eu l'occasion de tester sur ce poisson. Notez qu'un modèle estampillé "mer" est désormais disponible en taille 85.
 
Le D-Contact : un leurre à essayer en étang salin
Le Chinupen, leurre de surface démoniaque en étang

Cherry Blood LLS 70 : un leurre redoutable en étang
 
Celui-ci ne risquait pas de se décrocher !
Haluca 125 F : ici à la sortie d'un grau
La pêche en embouchure
 En embouchure et en plage, les poissons ont également été présents. Le Jib 110 SP a fait des merveilles, tout comme son petit frère le 90 SP. Souvent l'activité était très courte sur ces secteurs, et il était nécessaire d'arriver au bon moment pour tirer son épingle du jeu. Certains poissons étaient littéralement gavés de fretin comme à la fin de l'automne, preuve s'il en est de l'abondance en nourriture de ces zones. Les coloris jaune fluo ont souvent été privilégiés par les prédateurs dans les pêches nocturnes.
Jib 110 SP, l'efficacité à l'état pur
 
 
Coloris différent mais même efficacité
 
Jib 90 SP : à ramener lentement de nuit
Saruna 95 et BSB Riversider
 
Le même vu en plan large
Jib 110 et BSB Riversider
 
Cherry Blood SR 90, idéal pour pêcher dans un mètre d'eau

 La pêche des daurades royales en côte rocheuse m'a aussi gâté cette année, après deux années qui n'avaient été pas terribles. Je n'y étais pas non plus allé très souvent, car ayant déménagé, et n'habitant plus sur la côte rocheuse, il me faut désormais bien plus de temps pour accéder au spot. Quelques sorties m'ont permis d'en prendre quelques-unes notamment une de 19 cm !!! Je me demande encore comment elle a pu attaquer un Jib 90 SP de 9 cm !!! Les combats avec ces poissons sont toujours aussi indécis et violents. Et il n'est pas rare d'en décrocher quelques-uns.