29/03/2015

Suède : Salon de Jönköping

Par Olivier Meurant

Salon Suédois de Jönköping ( se prononce yonchoping)

Mi-Mars je m’envole pour une de mes capitales préférées : Stockholm !
Largement baignée par les eaux, j’aime le pont près du palais qui indique les tailles légales de la truite de mer et du saumon (Pour info, le Roi a déclaré gratuite la pratique de la pêche dans une partie de Stockholm.) A lire ci-dessous le texte de www.visitsweden.com

« À Stockholm, vous pouvez pêcher au cœur même de la ville. À Rosenbad par exemple, entre les ponts Riksbron et Vasabron. Deux ponts relient le centre de Stockholm à Gamla Stan, la vieille ville. Là, vous avez des chances d’attraper du saumon, de la truite saumonée et autres espèces d'eau douce. Au printemps et en été, tôt le matin, des pêcheurs passionnés s’alignent le long des berges de Strömgatan, au pied de la résidence du premier ministre suédois. On trouve un autre bon coin de pêche derrière le bâtiment du parlement, près du pont Stallbron, à juger par le nombre de cannes alignées. »

Bref, ceci n’est pas le sujet principal…alors rendez vous avec Alban Regnoult
www.alban-regnoult.com
Coiffé d’un original couvre chef qui trahi son appartenance à la Laponie Suédoise (Lol) , mon ami m’attend pour 4 heures de route qui nous mènera à l’un des plus gros salons de pêche suedois.


Arrivée sur le salon…foule dense et impressionnante…presque autant d’entrées pour 10 millions d’habitants en Suède que pour le salon de Clermont-Ferrand dans un pays qui compte 60 millions d’habitants. Bref ! la pêche çà compte ici !



Immédiatement : le stand CWC ! Stefan Trumsted à fond comme d’hab ! Il fait nager au bassin un Pig Shad Junior armé d’un 10/0. Nouveauté en France dès l’automne, les brochets ont du souci à se faire ! çà déménage grave !


 
 


Rencontre symptomatique : Maître Alban et Maître Pierre www.pierremonjarret.blogspot.com
 pour la postérité…je me dis que ces deux là vont nous réserver bien des choses dans les années à venir…


La pêche à la mouche est très présente ! jolies souris…


Tiens j’ai trouvé une voiture pour allez à la pêche..
 OUUAARRF ! l’allée des crafteurs ! J’adore ! Vive la création, le design, c’est l’âme même de la pêche ! Pures œuvres artistiques ! Je kiff grave ! Ces images sont pour vous amis jerkbaiteurs !







Bon allez, je fini par l’allée extérieure où sont présents tous les stands de magasins…bien achalandés les gars ! Bon faut faire gaffe çà pique ! Mieux vaut ne pas frôler de trop près une paroi lol … au risque de partir avec 12 leurres accrochés à sa veste…





Mais au fait je me pose une question !!?? Elle est où la loi européenne sur les objets contondants ? Et pour le vol ; rien de sécurisé… Allons Olivier ! T’es en Suède ! Ici on respire encore et des voleurs y en a pas !

Un clin d’œil à tous ceux qui innovent, créent, se prennent pas la tête, et respectent les autres

Olivier Meurant

21/03/2015

BST HM56L

Par Tondeur Olivier
https://www.facebook.com/pages/Smith-Junior-Fishing/342570229107059


Bonjour à toutes et à tous,

Je vais profiter de ce petit billet pour vous faire un bilan de mes premières expériences au bord de l'eau avec ma toute nouvelle canne spinning Japon de chez SMITH.LTD la BST HM56L.

Depuis de nombreuses années, Motoyama-san conçoit pour SMITH.LTD des poissons nageurs, des leurres souples et bien entendu des cannes à pêche d'exception.

Nous allons commencer par une petite traduction des inscriptions de la canne.
BST : Be Sticky Trout, que l'on peut traduire par : "Pour les pêches délicates de la truite".
HM : Hiro Motoyama, la légende de la truite aux leurres au Japon.
56 : 2 éléments égaux de 86,5cm soit une longueur totale de 173cm.
L : Pour une action dite "light".

Ses caractéristiques technique :
Poids : 70g
Puissance : 2-8g
Puissance en Lbs : 2-6lbs (plage d'utilisation de ligne en nylon).

Le "top" actuel.



La canne est montée avec des anneaux Fuji Sic Titane série K mono-patte. De type "Tangle Free" ils réduisent considérablement le foisonnement du nylon ou de la tresse. Ils vous permettront de gagner en fluidité de lancer et en légéreté.





Sur cette vue d'ensemble j'aimerais vous éclairer sur la particularité de l'emmanchement. C'est un spigot en carbone très long et très fin qui épouse paraitement l'élément supérieur. Il vous donnera une rigidité de canne exceptionnelle et une sensibilité démesurée.


Pour l'instant je la trouve très appropriée avec des Dcontact50 - Dcontact50 typeII les hauteurs d'eau sur mon département ne me permettant pas d'utiliser d'autres leurres de la gamme. Bien entendu un autre article suivra pour vous diriger au mieux dans vos prochains achats.


Les PLUS :
  • Légéreté.
  • Rapidité.
  • Fluidité.
  • Raissonance.
  • Sensibilité.
Les MOINS :
  • Son blank brut qui enlève du raffinement à l'ensemble.
  • Une housse matelassée aurait été un plus lors des transports.
  • Son prix comme toutes les cannes de très haut de gamme.

A très bientôt pour la partie II.












19/03/2015

Une ouverture dans les Cévennes

Par Laurent Renard

L'ouverture 2015 a été l'occasion pour moi de revisiter mes rivières "natales" comme me l'a écrit un ami récemment.
Cette truite arc-en-ciel de 2 kg n'a pas résisté au D-Incite !
 
Me voici donc au pied des Cévennes pour ce week-end d'ouverture.
 
Les Cévennes, à cheval sur 4 départements
Je commence ma journée par pêcher une rivière d'une quinzaine de mètres de large au bord de laquelle j'ai grandi. La grosse crue de l'automne semble avoir débarrassé ce cours d'eau des truites issues d'alevinage, les seules que je prendrai et verrai, seront des méditerranéennes.
Truite zébrée prise au Jade MD SP
 
Le problème c'est qu'avant la crue elles ne représentaient que 20 % de la population environ, et que donc il reste très peu de poissons au final dans la rivière. Ce serait l'occasion rêvée de mettre ce cours d'eau en no-kill quelques années pour que la population de truites autochtones se refasse naturellement, mais il ne faut pas rêver :  il est à parier que l'aappma locale ne se lance à corps perdu dans des alevinages artificiels (souches atlantiques ou "demi-sang"), coûteux et qui mettent en péril les souches ancestrales dans le seul but de reconstituer un stock de poissons rapidement pêchable... mais qui dévalera à nouveau à la prochaine grosse crue. Ils pourraient quand même se demander pourquoi vairons, chevesnes, blageons, ou encore barbeaux sont toujours là eux, même après cette crue... Mais c'est sans doute trop leur en demander justement !
Le D-Contact 50, toujours là !
Cette journée commence donc par ce cours d'eau, où je prendrai quelques poissons modestes au D-Incite 44, au D-Contact 50 et au Jade MD SP utilisés en fonction de la physionomie des postes, avant de regagner des ruisseaux isolés du même bassin versant situé sur le côté méditerranéen. Je serai étonné par la fréquentation de certaines zones, où généralement je ne croisais quasiment personne. Il semblerait qu'Internet et Google Earth rendent la pêche de plus en plus accessible, même sur des zones très reculées.
Sur ces ruisseaux, la pêche sera soit très bonne si personne n'est passé avant soit très mauvaise dans le cas contraire... comme d'habitude !
 
Celle-ci n'a pas laissé passer le D-Compact
 
Ce sera l'occasion pour moi de redécouvrir le D-Compact qui s'est avéré très performant pour pêcher des petits courants où ses embardées désordonnées à chaque coup de scion ont fait des miracles.
 
Ruisseau typique des Cévennes
J'aurai l'occasion de piquer une très belle truite (toutes proportions gardées) sur un de ces ruisseaux, un superbe poisson de 46 cm qui constitue à midi le plus gros poisson pris durant la matinée. Ce dernier se saisira d'un Luna 47 SP lors d'un arrêt très furtif devant sa cache, un joli bloc calcaire qui est toujours habité en général.
Luna 47 SP
 
Ayant fini de prospecter les ruisseaux que j'avais décidé de faire plus tôt que prévu en raison de leur fréquentation, je consacrerai mon après-midi à parcourir divers secteurs d'une rivière plus importante du versant atlantique des Cévennes avant de revenir pour la fin de journée sur la première rivière du matin.
 
Truite à la robe typique du versant atlantique des Cévennes
Sur ce cours d'eau, je prendrai quelques poissons au leurre, avant de voir une belle éclosion d'éphémères se mettre en place et de troquer ma canne à leurre pour un fouet l'espace de quelques heures, au vu du nombre de poissons gobeurs. Ce sera l'occasion de vérifier une fois de plus que sur ce cours d'eau géré de façon patrimoniale (comme ses affluents) la grosse crue de l'automne n'aura eu aucun effet sur les populations de truites. Tiens, tiens...
Le D-Incite 53 est incontournable en rivière
 
Le D-Contact 63 Type II semble promis à un bel avenir
 Aux alentours de 17 h, l'éclosion étant terminée, je décide donc de revenir sur la première rivière de la journée afin de pêcher un parcours rarement pratiqué par les pêcheurs locaux. Je ressors donc la canne à leurre, en l'occurrence la Troutin' Spin Multiyouse 80 M, au bout de la ligne je monte un D-Incite 53 et prends au second lancer une truite arc-en-ciel de 2 kg qui m'offrira un combat exceptionnel. Ce poisson est particulièrement en forme et me donnera du fil à retordre ! La journée se termine ainsi, et c'est lessivé que je rentrerai à la maison. Lessivé mais heureux de cette journée...
Ce ballon de rugby pesait 2 kg pour 54 cm seulement !
 

18/03/2015

Présentation de Dimitry CARPENTIER


Par Dimitry CARPENTIER


Né dans le Nord de la France, j’ai découvert la pêche très jeune grâce à mon père. J’ai tout d’abord taquiné les truites de réservoirs au bouchon, pour ensuite commencer la pêche des poissons blancs à la grande canne. Après être passé par une école de pêche au coup, j’ai peu à peu basculé vers les pêches au moulinet. Anglaise, feeder puis la carpe, une révélation...

Je me spécialisais alors sur la pêche de ce poisson, qui me passionne toujours autant. Grand mordu de montages, j’ai passé et je passe des heures à les trafiquer afin de les rendre les plus performants possible. J’ai d’ailleurs la chance de collaborer depuis plusieurs années avec la firme Korda, pour qui j’écris régulièrement des articles ainsi que des petits catch-reports.


J’ai commencé la pêche aux leurres il y a environ 5 ans, j’ai tout d’abord pêché les perches le long des quais en béton des canaux du Nord. Vendeur dans un magasin de pêche à Perpignan, j’ai depuis élargit mes types de pêches.

De la carpe à la pêche en mer, je passe mes semaines à alterner les modes de pêches. Je touche à tout. La carpe à roder, à la mouche ou à la batterie, les brochets en lacs et rivières, la pêche des chevesnes en ville ou encore les loups, calamars et tassergals de méditerranée, je varie les plaisirs et ne me lasse jamais d’être au bord de l’eau. Sans oublier les perches que j’aime rechercher aux leurres souples. Passionné de photos, mon appareil ne me quitte jamais et j’apprécie bien plus de rentrer avec un beau cliché à visionner qu’un poisson à cuisiner. Fervent défenseur du No-Kill, je m’attache à rendre à la nature ce qu’elle me donne en relâchant la totalité des poissons, en espérant qu’ils rendront heureux d’autres passionnés.



Je tiens à remercier Oliver Meurant et toute l’équipe SMITH de me faire confiance et de m’accueillir au sein de la Team.


Au plaisir de vous rencontrer au bord de l’eau !
Dimitry CARPENTIER

14/03/2015

Sauvez Un Vairon… Pêchez au Flash J Huddle !

Par Aubin LeBihan


Allez encore, plus que quelques heures de patience et vous pourrez retrouver le bord des cours et taquiner dame fario. Cette année, après avoir passé de très nombreuses ouvertures à pêcher au PN, je me lance au vairon manié (plus odorants, plus vivants, plus réalistes…).

Mais non, pauvre petits poissons agonisants dans les aquariums des magasins d’articles de pêche  qui une fois acheté (environ 50cts/pièce) finiront loché de part en part…Beurk !!! Vive le No Kill !!!

Je vais vous parler du Flash J Huddle, perso,  j’ai opté cette année pour ce petit leurre souple en  3“,  colories 1 et 2 hyper réalistes.

http://www.smith-pro.com/435.html#anchor-ancre01

 http://www.smith-pro.com/435.html#anchor-ancre01



Voici comment je les montes!

Matériel :
-    Flash J Huddle en 3“
-    Fluoro GAMMA en 20/100
-    Monture Vairon manié de 2 à 4 grs
-    Hameçon N°8 type D Contact
-    Un Clou
-    Un briquet


Le problème avec ce genre de montage c’est la fragilité du leurre en lorsque l’on insert la partie plombée de la monture. Pour pallier à cela rien de plus simple, il suffit de chauffer la pointe du clou puis de l’insérer à la place du plomb (opération reconduite plusieurs fois afin de créer un orifice suffisamment large).

Il suffit alors d’armer votre monture en réglant la longueur de l’empile à votre guise.

Une fois cette opération réalisée, il suffit de placer la monture dans le Flash J Huddle (la feuille holographique étant pliée en deux, il est recommandé de placer la monture au milieu du pli).


Au final, j’ai un leurre identique à un vairon, qui permet de prendre plusieurs poissons sans changer le leurre, et qui sauve des vies !!!



Je vous souhaite à tous une très belle ouverture.

Ce n’est ni la taille, ni la quantité de poisson qui compte mais bien comment on le pêche !!!
Aubin LeBihan

08/03/2015

Drop Shot et Flash J Shad

Par Paul Gauthier

Bonjour, je vais vous présenter  quelques poissons pêchés durant ma saison de pêche 2014. Les conditions de pêches étant assez compliqué chez moi durant toute l’année : un coup il fait chaud un coup il fait froid, avec de la pluie, rarement de soleil, du vent etc… 


Bref avec des conditions climatiques pas terrible j’ai essayé de m’adapter pour ne pas finir capot à chaque sortie, n’étant que peu mobile et pouvant uniquement pêcher du bord j’ai opté pour une approche en drop shot avec différents Flash J Shad


Mon objectif était d’offrir une présentation du leurre différente que celle dont les poissons ont l’habitude avec une tête plombée toute simple, et vu que les poissons étaient très mobile en fonction des conditions climatiques la technique du drop shot me paraissait une bonne option.

les résultats se révèlent positif lorsque les jours sont clément niveau climatique, les poissons ne sont jamais très gros mais les sensations sont bien présentes et c’est le principal.


La façon dont le leurre est présenté en drop shot me plait beaucoup, le leurre est libre, monté sur du fluorocarbone pour un montage plus discret, avec une canne telle que la Dragonbait LX Straight Vertical, le moindre contact est ressenti ce qui permet un ferrage immédiat et peu de louper.

 
 La technique drop shot permet de s’adapter aux aléas de la pêche, lorsque je recherchais les sandres je mettais mon hameçon drop shot plus proche de mon plomb et inversement lorsque je cherchais les perches.


 

Le faite de remplacer le plomb drop shot par un leurre permet d’obtenir de bon résultat également. Le carnassier croit voir un petit banc de poissons et cela peut déclencher son instinct de chasseur et nous permettre d’avoir des attaques assez violente parfois.



Selon l’endroit où vous pêcher vous pouvez également mettre deux hameçons ce qui n’est pas négligeable lorsque les perches sont en activités.
Paul Gauthier