25/11/2014

Pêche légère du loup en côte rocheuse - Côte d’Azur

Par Jean Christophe BROUET




Cette année les Sparidés ne sont pas encore au rendez-vous le long de mes cotes azuréennes,  cela étant dû au décalage de température de ce début d’automne et à la météo peu favorable pour leur approche au leurre.


Je me suis donc un peu plus concentrés sur la recherche de sieur Labrax le long de mes rochers favoris dans des eaux d’une température bien au-dessus de la normal !

Pour cette entreprise en milieu hostile (roches escarpées, surplombs …) j’aurais pu m’équiper d’un matériel conséquent afin « d’assurer » une éventuelle belle prise mais comme à mon habitude le côté «Light » de la force m’a rattrapé et c’est avec ma Blow Shot  Boron 8’6’’  8-25g (Tresse Gosen

X SW pe 0.8 bas de ligne 25/100) et mon HALUCA 145 fétiche que j’ai arpenté les roches.



C’est une canne que j’avais repéré dans les vidéos Super Strike de Smith - Episode 26 avec laquelle Kozo Okubo pêchais les Loups et les daurades Nippones depuis un espace portuaire. 
D’une polyvalence remarquables (petits ou gros leurres) elle surprend au premier abord par son action typé Japonaise (moderate-faste) qui s’avère être bluffant de confort lors d’un combat avec une belle pièce. 







Certain de mes spots à Loup sont des têtes de roches qui émergent à quelques dizaines de mètres du bord au milieu de plateaux rocheux peu profond. C’est pour cela que j’affectionne  le HALUCA sur tresse fine, il me permet de passer à bonne profondeur et surtout d’atteindre avec précision un Spot un peu éloigné.



Côté animation je reste assez  minimaliste, récupération linéaire, plus ou moins rapide, avec un ou deux stops, les courants et autres perturbations hydrauliques vont se charger de compléter l’effet Rolling  de l’HALUCA

Je surveille en permanence la trajectoire de mon leurre et attend avec impatience l’arrêt net provoqué par la touche, suivi  du chant du frein et de la courbure impressionnante de la canne…
Sentir le blank travailler dans mes mains et ressentir toute la technicité du carbone qui me permet de contrer les rushs puissants et fatiguer de beaux Loups dans ce milieu plein de danger pour mon bas de ligne.



Je ne vous cache pas que quelques combat furent un peu Rock and Roll,  avec chorégraphie complète parfois, mais quel plaisir et quel sensations de finaliser de tel duels avec cette canne.



J’ai hâte  maintenant de pêcher les Sparidés avec cet automne, elle sera je pense le complément parfait à ma Dancing Bream 78 GO  car elle lance avec aisance et précisions de petits leurres à partir de 5g et elle apportera ce supplément de longueur les jours où le gros temps impose le retrait nécessaire à la sécurité et au confort en pêche !!! 

Affaire à suivre…

05/11/2014

AIR BAG MINNOW - FISH ARROW

Par Nicolas HOUPIN



Dans cet article, je vais vous parler de mon coup de cœur pour cette année 2014, il s’agit du nouveau leurre de chez Fish Arrow, nommé le Air Bag Minnow.
page 130/131
 
 
Disponible dans une taille de 3’’ et  4’’, ce leurre longiligne a la particularité d’être flottant sur les ¾ de la partie arrière du leurre (grâce à une énorme poche d’air).



 
La sensation de fragilité due à son importante souplesse est fausse, sa matière le rend hyper élastique et « collant » sur la hampe de l’hameçon …, même sur une TP avec une tige courte, vous n’aurez pas du tout besoin de mettre de point de colle ;-)

Ma pêche étant très axée Perches et Chevesnes tout au long de l’année puis un peu Truites et Bass quand l’occasion se présent. Je me suis surtout intéressé à la pêche de la Perche avec ces leurres, avec quand même quelques sessions de pêche du Bass. 

Pour le Bass, les vidéos « The Strong Power Bait » (notamment le Volume 83 de la saga) disponibles sur le site de Fish Arrow vous donneront une première idée très intéressante pour la prise en main du leurre sur ce poisson.


La technique qui est à la fois simple et redoutable, consiste à monter le leurre sur une petite TP et à le ramener en linéaire tout en donnant des coups de scion réguliers de bas en haut, avec la Tourler SMD c’est parfait de par la souplesse de son scion.

Vous changez juste la vitesse d’animation (avec quand même quelques stop and go… ça mange pas de pain) pour le faire évoluer dans les différentes couches d’eau et « ça suffit ».


 Là où le leurre est aussi très intéressant sur ce joli poisson de sport c’est tout simplement de gratter le fond tout doucement, dans cette configuration, le leurre se placera naturellement à 45/60° avec la queue en l’air et le peu de courant disponible fera le reste… Simple non ?????


En ce qui concerne la pêche de la perche, j’étais un peu plus dubitatif, en effet, en règle générale, je la pêche soit avec des Shad soit avec des Finesse mais le plus souvent, je la pêche surtout avec des leurres de 2’’….
Donc de prime abord, je me suis dit « c’est grand comme leurre quand même »…
Donc hop, un petit montage Drop Shot avec des hameçons Wacky (BFT ZERO TWIST SHOT ou Catsclaw 420 WORM WACKY) en taille 2, un plomb longiligne de 7 grammes, ma petite Tourler 6’9 SS et c’est parti…
Le premier poisson ne se fait pas attendre, une jolie perchette de Seine de 25 environ qui était en bordure de la première cassure bien piquée juste au bord des lèvres.

Une petite astuce de montage : je préfère enfiler le leurre plutôt que de le piquer uniquement en tête car ça verrouille la tête rend le reste du corps beaucoup mobile.

Ce qui me frappe direct c’est la force de la tape comparée à ce qu’elles font au même moment sur le même secteur avec des Shad de 2’’…, elles ne viennent pas pour « enfiler des perles », c’est très franc et bien marqué, c’est vraiment agréable de prendre des touches comme ça sur des petits poissons. J
Les poissons se suivent, je n’ai quasiment pas de déchets sur les touches, certes le nombre de prises est moindre par rapport aux nombres de prises avec un Shad mais la taille est assez nettement supérieur (heureusement, c’est un 4’’ quand même n’oublions pas).




J’en reste là pour cette première session de 2h durant laquelle je parviens « facilement » à faire plus du mètre de poissons en 5 perches, ça faisait longtemps que ça ne m’étais pas arrivé.


On imagine aisément que les techniques mises en place pour le Bass par nos amis au Japon peuvent s’appliquer à la recherche de la Perche dans nos eaux et que ce leurre fera merveille sur les Sandres en Verticale mais ça, ce sera dans un autre épisode ;-)




Un dernier conseil, méfiez-vous des Silures, cette petite chose peut bien les intéresser car ils verront en lui une petite anguille frétillante ;-P
Nicolas Houpin