30/10/2014

Loup : septembre d'anthologie en Méditerranée

Par Laurent Renard


Superbe loup pris de nuit en plage en fin de coup de mer. Jib 90 SP complètement engamé !
Le mois de septembre a été particulièrement généreux concernant la pêche du loup en Méditerranée. Les fortes chaleurs, exceptionnelles pour l'époque ne semblent avoir dérangé sieur "Labrax" qui s'est montré plus actif que jamais.



Le Chinupen Top Rubber est un leurre très régulier en étang.

Que ce soit en étang, en plage, en embouchure ou en côte rocheuse, les pêches ont été exceptionnelles pour la saison.



Le nouveau Cherry Blood 90 est promis à un grand succès sur le loup.

On se serait cru en octobre !!! Etonnamment, il y avait très peu de pêcheurs au bord de l'eau aux moments les meilleurs...
 
Le Jib 90 SP coloris citron est exceptionnel dans les pêches de nuit...

...Comme nous, ils doivent mieux le voir sous l'eau.

Quelques coups de mer ont permis de toucher du poisson en plage et en embouchure, notamment à la fin de ces derniers. C'est souvent le moment que je privilégie en plage pour deux raisons : la première est que je n'apprécie guère la foule quand je suis à la pêche, et la deuxième tout simplement car je trouve que c'est le moment où les Jib 90 et 110 sont merveilleux et permettent de faire des pêches extraordinaires.


Pris dans un grau, ce loup n'a pas résisté au Saruna. Blow Shot Boron Riversider 86

Le Saruna est très bon pour pêcher en embouchure ou dans l'eau teintée d'un grau comme ici.
Les pêches en étang ont été particulièrement bonnes aussi, notamment quand les conditions s'y prêtaient : les sorties où l'on touchait une bonne vingtaine de poissons en surface étaient la norme en ces temps bénis. Avec les amis Laurent et Olivier, on s'en est donné à coeur-joie dès qu'une fenêtre météo nous laissait présager ces moments de rêve !
 
Le Cherry Blood 70 LLS est précieux en étang !
 

Ce qui nous a étonnés avec Olivier notamment fût la taille moyenne des poissons touchés en étang. En effet, en général, ça tourne autour de 35/40 cm, alors que cet automne, ça tourne plutôt à 45/50 avec nombre de poissons dépassant les 55 cm, jusqu'à 63 cm pour le plus gros. En effet, un poisson qui frisait les 3 kg fût même mis au sec, ce qui en étang ne m'était jamais arrivé précédemment.


Magnifique loup d'étang à la robe caractéristique. Cherry Blood 90 LLS et Dancing Bream 78 GO

Le Zipsea Pen, une valeur sûre en surface
Les poppers peu utilisés fonctionnent pourtant très bien sur le loup. Zipsea Pop ici.
 Profitant des conditions estivales, je décidais d'aller passer une soirée sur un spot à daurades royales, n'ayant pas eu la chance d'en toucher au printemps sans avoir jamais réellement compris pourquoi... Bien m'en prit, il y en avait quelques-unes sur le poste, et l'une d'elle n'a pas laissé passé le Jib 90 SP !

La daurade royale répond bien aux leurres durs dans certaines conditions précises.
 Les loups ont l'habitude de chasser de minuscules alevins en septembre, notamment près des digues. En étant extrêmement discret, on peut les voir faire : ils se postent contre un rocher dans peu d'eau (souvent moins d'un mètre) et montent à intervalle régulier sur le banc qui passe et repasse au-dessus.
Cette pêche est une de celles que je préfère en septembre, même si la taille des poissons pris n'est pas forcément énorme. En général, c'est du "one shot" : on a droit à un lancer sur lequel il faut prendre le poisson, sinon c'est cuit ou quasiment ! Si le poisson ne prend pas, il est effrayé. La meilleure façon de procéder est de lancer quand le poisson chasse (il ne perçoit pas la chute du leurre dans l'eau dans le tumulte qu'il crée) puis de ramener le leurre une fois la chasse terminée.


AKM 47 : très efficace quand les loups sont sur de petites proies.
 Les combats sur ligne fine sont très agréables à mener tout en douceur, et la mise à l'épuisette récompense les efforts déployés tant au niveau de la stratégie que de la concentration pour venir à bout de ces satanés poissons. Cette pêche ressemble beaucoup à la pêche de la truite en nymphe à vue, où l'on passe énormément de temps à observer et à analyser chaque paramètre avant de lancer. Là aussi, c'est très souvent du "one shot" d'ailleurs...






A la tombée de la nuit, le Jib 90 SP est à essayer en étang.
Ce mois de septembre a vraiment été au-delà de nos espérances, et octobre ne fût pas mal non plus.
 
A suivre...
 
 




Le Saruna, leurre de légende sur les côtes méditerranéennes. Lunker d'octobre

 
Un grand merci à Michaël, Laurent et Olivier pour les photos.

29/10/2014

Pêche du thon rouge au Bassin d’Arcachon / la pêche exotique en France

Par Jérémy Dupin

Depuis quelques années on assiste à un retour massif du thon rouge… merci aux réglementations sévères concernant ce poisson, c’est un réel plaisir de rechercher cette espèce de façon sportive au lancer sur les chasses, des sensations hors normes sur des poissons surpuissants que sont les thons !
 
Voici un petit compte rendu de la saison de pêche du thon sur le Masta’fish au large d’Arcachon (même si la saison n’est pas tout à fait terminée et que le carbonne va encore bien plier ;)

Sea fox 6.50m avec 2 fois 90cv suzuki hors-bord
Pour ce type de pêche le matériel fait toute la différence ! Il faut pouvoir lancer loin de petits leurres, les animer de façon parfaite et pouvoir brider un gros voir très gros poissons… ce n’est pas à chaque fois si facile…

Pour cela le matériel équipant le bateau est constitué de cannes SMITH, notamment les GTK 80 SJX ainsi que les petites KOZ 69 LH, ces dernières ce sont d’ailleurs révélés impressionnantes face à des boules de muscles de plus de 50kg….



Chasse de thons au large d’Arcachon… bras et jambes commencent à trembler avant les lancers…

La KOZ 69 LH est une canne très confortable, très légère qui permet de ne jamais se fatiguer, une très bonne lanceuse malgré sa petite taille et d’une puissance insoupçonnable !! Nombreux de mes stagiaires m’ont dit en partant au large «  on ne va pas pêcher le thon avec cette petite canne !! » Oh que si !! Tu vas voir….

Quelques images de cette dernière en action…
La courbure du blank pendant le combat offre un réel confort….
Et fatigue les poissons, toute la canne travail !
Poisson d’environ 50 kg bagué grâce à la koz 69 LH…

Une canne aussi très polyvalente puisqu’elle convient parfaitement à la pêche sur épave des gros lieus jaunes ainsi que des gros bars ou maigres…



Lieu jaune sur koz 69 lh et leurre chiku chiku…
 La GTK 80 SJX est également une canne très performante permettant d’avoir plus de puissance sur des poissons moins coopératif et surtout plus gros ! Toujours de magnifiques courbures pour combattre ces poissons… chose indispensable.



GTK 80 SJX en action…


Que du bonheur la traque de ces poissons au lancer… la saison 2015 s’annonce au top avec la nouvelle KOZ S 81 BTM… hâte d’essayer cette canne !


KOZ S 81 BTM

A bientôt sur l’eau ou ailleurs ;)
Jérémy Dupin
Guide de pêche sur le Bassin d’Arcachon
http://www.mastafish-peche-arcachon.com
http://mastafish-peche-arcachon.blogspot.fr

15/10/2014

A la recherche des brochets d’automne

Par David PETIT


Cette année l’automne se fait attendre mais pourtant il est bien là. La végétation est encore haute, les herbiers vont commencer à régresser, les arbres à perdre leur feuillage et les carnassiers vont prendre ceci comme un signal : l’hiver et le froid ne sont plus très loin..Il va être bientôt temps pour eux de faire leur réserve de graisse en vue de se préparer à ces conditions rigoureuses. Les poissons blancs de la saison ont atteint une taille respectable, ils évoluent encore assez proche de la surface et la luminosité vas devenir moins forte. Les conditions idéales pour chasser régulièrement et leur activité alimentaire va alors atteindre son pic le plus élevé.

Durant cette saison il va falloir commencer à proposer des bouchées de bonnes tailles. Les brochets étant très actif les leurres de prospection rapide peuvent être un atout afin de détecter rapidement les poissons agressifs et déclencher des attaques. La technique consiste alors à balayer les postes ou les éventuelles chasses repérées en effectuant deux ou trois passage à chaque fois. Cela permet de couvrir beaucoup de terrain en peu de temps et de s’intéresser principalement au brochets en activité. Parmis ces leurres de prospection rapide Il y en a un qui peut se distinguer et nous faciliter les choses, c’est le spinnerbait. Et ça tombe bien, cette année SMITH en apporte un spécialement destiné à maitre esox à son catalogue, il s’agit du PIG de CWC.



Observons le en détail

Tout d’abord ses dimensions, 180mm pour 40gr. Nous avons affaire ici a du « vrai » spinnerbait a brochet de type spinner a musky. Il offre alors ainsi une bouchée conséquente au brochet ce qui est un atout à certaine période de l’année notamment au printemps, en automne et en hiver. Son poids quant à lui permet de le propulser aisément à de longues distances et de pouvoir explorer toutes les couches d’eau avec la même action et surtout une vitesse de récupération réguliere. Du côté de son armature c’est du lourd, un corps en corde à piano épaisse et un grand hameçon de qualité, il ne se déformera pas au premier brochet de 80 cm que vous sortirez et garderas son piquant. Si on l’observe plus en détails on remarque que celle-ci a une forme en L , comme on peut la rencontrer souvent sur les buzzbaits , contrairement au spinnerbaits traditionnels qui eux sont en V. Cela lui apporte encore un avantage présentant ainsi la jupe bien en retrait des palettes ce qui évite les attaques directement dans les palettes, c’est la jupe qui est visée et pas autre chose. Les palettes se déclinent en deux choix, soit lisses et de couleur, soit martelées et de teinte argent ou or. Pour ma part j’ai une préférence pour les palettes martelées et dorée. Leur surface renvois de multiples éclats lumineux rappelant un nuage de jeunes poisson blanc, une proie facile et très prisé des carnassiers. Les filaments de la jupe, d’une grande souplesse et également brillants renforce cet aspect et viennent déclencher le coup de gueule final. Il est possible également de compléter la jupe par un trailer ce qui cette fois donneras l’illusion d’un carnassier en chasse sur du poisson fourrage. Rien de tel pour agacer esox qui vas ainsi chasser ce concurrent de son poste d’affut et le sanctionnera d’une attaque souvent violente. A vous de choisir en fonction de vos envies , avec ou sans trailer. Pour ce qui est des coloris la gamme est déclinée en 4 couleurs, vous êtes sûr de trouver votre bonheur et de pouvoir faire face à toutes situations ou couleur d’eau.

Animation

Côté animation rien de bien compliqué c’est LE leurre accessible à tous , débutants ou confirmés. Il suffit de le lancer dans les couloirs d’herbiers ou de nénuphars , une fois immergé a la profondeur voulue il n’y as qu’à entamer la récupération. Un jeu d’enfant ! Au niveau des spots il est très polyvalent ,Il permet de prospecter aussi bien des plateaux herbeux profonds que des zones qui le sont moins; on peut le faire buzzer en surface, sensations garanties lors des attaques ! Selon les envies et le degré d’activités des brochets on peut varier la vitesse de récupération même si, bien souvent, la récupération linéaire relativement soutenue est celle qui donne les meilleurs résultats. 


A la touche ferrez canne de côté afin de bien planter l’hameçon sur le bord des lévres , elles sont bien plus facile à percer que le palet. 
Voila les présentations avec ce nouveaux joujou sont faites maintenant à vous de jouer ! 

A bientôt, 
David PETIT


09/10/2014

WOLFTAIL JR

Par Damien Arrestier et Tony Delsouc


Nouveauté du catalogue 2014 le Wolf Tail Jr est une version réduite du modèle Shallow, ces mensurations de 16cms pour 33g le classe dans une catégorie de leurre polyvalent capable de cibler des poissons de toute taille et de toute espèce (de la perche vorace au gros brochet en chasse sur des poissons de taille moyenne).



C’est un leurre hybride avec une partie avant type leurre dur, dans le prolongement de laquelle est ajouté une partie arrière en souple type Grub.

Le modèle Wolftail Jr est décliné en 5 coloris sur le catalogue France avec des dominances de couleurs « Flashy » afin de jouer sur une réaction agressive du carnassier.

coloris 038
coloris 029
coloris192
coloris 380
coloris 480

Les présentations étant faite nous avions hâte de pouvoir essayer cette nouveauté....

Le matériel pour utilisation :

Comme nous l'avons vu précédemment le modèle Jr est un leurre classé dans une catégorie bien plus polyvalente que son grand frère «Shallow» qui avec ses 23 cms pour 90g entre lui directement dans la catégorie Big Bait. Les 33g du Jr permettent l'utilisation de matériel moins spécifique et une canne type «MH» pourrait presque faire l'affaire.

Ma préférence ira vers un modèle casting et la puissance de la canne devra être choisie  aussi en fonction de la taille des poissons présents sur le plan d'eau. La connaissance de poste à gros brocs entraînera l’utilisation d'une canne adaptée au combat du poisson surtout sur des zones encombrées.
Deux modèles seront privilégiés pour cet essai :
-Dragonbait LX Big Jerk Casting
-Dragonbait LX FH Class Casting

Ces deux modèles sont parfaitement adaptés à l'utilisation du Wolf Tail Jr mais le modèle le plus puissant sera privilégié pour notre essai car nous savons que quelques « poutres » hantent ce plan d'eau.



L'action de pêche :

Comme tout pêcheur aux leurres avant de faire un long lancer j'apprécie un lancer court prêt du bateau pour se rendre compte de la nage de celui-ci.

Tout d'abord la densité du leurre (« Slow Sinking ») lui permettra de prospecter des zones peu profondes ou des zones d'herbiers sans pour autant s'accrocher sans cesse. Cette densité est très intéressante pour les pêches de début de saison.
Les premiers rayons du soleil réchauffant les eaux de bordures, les brochets (même de très belles tailles) aiment s'y tenir pour profiter des premières chaleurs printanières. Ces postes restent cependant difficiles à pêcher car les leurres doivent avoir une densité faible pour rester pêchant et leur armement devient souvent un handicap en accrochant sans cesse herbiers et autres branchages.
Par sa densité le « Jr » est parfaitement adapté à ce type de pêche et en gardant un armement conséquent (constitué de deux hameçons triples de bonne qualité) il passera facilement au dessus des herbiers sans le moindre accroc.

Ensuite l'action du leurre est impressionnante.... ramené en linéaire, aux premiers tours de manivelle la partie souple du leurre se met en action et envoi de grosses vibrations même à faible vitesse.
La partie avant du leurre lui donne ensuite son action de Rolling caractéristique qui reprend celle de la version originale.
Le design hybride de ce leurre lui permet donc de cumuler deux types de vibrations : celle donnée par la queue souple  ajoutée à l'action de Rolling donnée par sa partie avant.

De plus ça faible densité permet de réaliser de longues poses pendant la récupération. Pendant celles-ci la queue souple du leurre envoi encore des vibrations qui bien que moins importantes rendent le leurre toujours pêchant.

Le point fort de ce Wolf Tail est donc que le leurre entre en action dés son entrée dans l'eau et il faut donc se tenir prêt au ferrage.......


Le leurre ... :

Autre point fort du Wolf Tail JR : sa qualité de finition…

Nous avions vu précédemment l’armement de celui-ci qui, par deux hameçons triples de qualité (avec un bon piquant) maintenus par deux anneaux brisés de bonne taille, était capable de  résister aux « Rushs » de beaux poissons…
Pour la partie avant du leurre (partie dure) sa qualité est équivalente à toute celle des produits CWC et la qualité de peinture résiste plus que correctement aux dents de Mister brochet….

La partie arrière du leurre (partie souple) pourrait paraitre à première vue comme la partie la plus fragile du leurre…. la qualité de résistance du plastique est impressionnante tout en gardant la souplesse nécessaire à une pêche à faible vitesse.

Elle n’est cependant pas indestructible c’est pourquoi il est aussi proposé des queues plastiques de remplacement ce qui offre aussi la possibilité de mixer les couleurs….


En conclusion : Sa place est déjà faite dans les boites………


 Damien Arrestier & Tony Delsouc



03/10/2014

Cherry Blood LLS 90 (2 versions : Mer et Eau douce), le grand frère...

Par Laurent Renard 

Le Cherry Blood LLS 90 est promis à un bel avenir dans les lagunes de Méditerranée
Adepte depuis de nombreuses années du Cherry Blood LLS 70, que j'utilise aussi bien en eau douce (truite et perche) qu'en eau salée (loup, sar), je ne pouvais qu'être enchanté par la mise sur le marché du modèle supérieur en taille 90 (9 cm).
Ce leurre que j'ai eu en main à la fin de l'été m'a permis de leurrer quelques loups en étang salin, mais aussi des truites en lac de montagne où il a été particulièrement performant.


Loup d'étang pris sur une bordure de salicornes au Cherry Blood LLS 70
Le Cherry Blood LLS 70 m'a très souvent sorti de situations délicates, que ce soit en lac, comme en rivière sur la truite, ou en mer sur le loup. Ce leurre n'a pas son pareil pour faire la différence sur des truites éduquées. Sa nage unique fait de lui le dernier atout à sortir quand on a à peu près tout essayer. On peut aussi miser sur lui dès le départ, ce qui fera parfois gagner du temps !


Ce loup n'a pas hésité à se saisir du leurre.
Le Cherry Blood LLS 90 permet d'atteindre des distances de lancer supérieures, il pèse en effet 15,7 g et sa forme profilée lui permet de partir comme un missile. En lac, c'est souvent un avantage de pouvoir lancer correctement, notamment quand on pêche la rive exposée au vent (la meilleure en général). Ce leurre nage tout seul en le ramenant en linéaire, mais l'on peut aussi l'animer par de petits coups de scion.
Le nouveau modèle existe en version eau douce et version eau salée : les coloris ont été sélectionnés à cet effet. Que ce soit pour la version "fresh" ou la version "salt", ils sont particulièrement réussis, jouant plutôt la carte naturelle avec des robes imitatives du plus bel effet. Les pêcheurs les plus exigeants devraient être enchantés ! Je vous laisse les découvrir dans le catalogue 2015 qui sera publié prochainement.


Un magnifique lac des Pyrénées catalanes
J'ai pu essayer le Cherry Blood LLS 90 en montagne à la fin de l'été, et les quelques truites touchées dans des conditions difficiles me disent que sa renommée pour pêcher les lacs d'altitude sera du même acabit que celles acquises par le D-Contact, le D-Incite, le Troutin Surger ou encore son petit frère le Cherry Blood LLS 70 : des leurres de référence plébiscités par les spécialistes de la pêche en lac de montagne.

En lac de montagne, le Cherry Blood LLS 90 fait des merveilles !

En mer, il est possible de l'utiliser en plage, en étang salin ou en côte rocheuse. Il fait la différence lorsque les conditions sont délicates ; quand la mer bouge mais pas assez pour leurrer les loups avec un modèle à bavette, pensez à lui ! Idem en étang quand les poissons suivent les leurres de surface sans les toucher.

Beau loup d'étang à la robe caractéristique

 Le Cherry Blood LLS 90 Version Mer est promis à un bel avenir sur nos côtes méditerranéennes mais il devrait aussi permettre de se tirer de situations compliquées sur la côte atlantique, que ce soit du bord dans la pêche des estuaires et des côtes rocheuses ou même en bateau.

En Version Eau Douce, ce leurre polyvalent peut aussi être utilisé dans la recherche du brochet, de la perche, du black-bass, ou encore du chevesne même s'il va exceller sur la truite en lac de montagne et en grande rivière.





Bientôt sur le blog : Septembre en Méditerranée, récit d'un début de saison atypique sur les loups...