12/05/2014

Hameçons simple et leurre fluo....

Par Tondeur Olivier.

Je profite de ce petit billet pour vous relater les 2 tests effectués avec mes amis Alban Regnoult et Nicolas Houpin lors des sorties truites aux leurres.

Le premier test avec Nicolas s'est porté sur les utilisations d'hameçons simple qui ont armés les leurres SMITH de type D-contact50 / AR-FS / D-Incite.

www.smith-pro.com/arfs-minnow



www.smith-pro.com/D-Contact


www.smith-pro.com/D-Incite


  Le petit problème en France c'est que l'on ne trouve pas d'hameçons simple assez petits (en taille 12), nous devons donc nous contenter de tailles un peu plus grosses (10-8) ce qui fait emmêler les pointes lorsque le maniement du leurre est trop mou. Il est important alors d'effectuer des lancers tendus avec des animations du leurre à l'impact. Pour palier à ce petit problème il existe une solution très simple. J'enroule 2 ou 3 tours de fil de plomb sur le haut de la hampe de l'hameçon de tête ; un peu de glue ou à chauffer au briquet pour une meilleur tenue de l'ensemble.


  Je vous conseil donc de choisir des hameçons avec ardillons et de les écraser lors du changement d'armement. La petite "boule" écrasée empêchera une pénétration importante de la pointe dans la gueule de la truite ou, carrément d'empêcher l'hameçon de traverser la chair du poisson comme sur la photo ci-dessous.


  Je pêche totalement en hameçons simple depuis le début de la saison et les résultats des tests sont hyper concluants. Tout d'abord on accroche beaucoup moins le leurre sur le fond. On décroche plus facilement lorsque nous sommes pris sur les arbres ou racines de la berge d'en face. On se pique moins les doigts. On abîme très très peu de poisson. La remise à l'eau est simplifié. Et puis de toute façon quand les poissons attaquent mal le leurre que l'on soit armé de simples ou de triples c'est pareil. Résultat.... plus c'est simple mieux c'est !




DD-panish aera monté en simples d'origine


L'olive...mon préféré


Là...ça a traversé....


La deuxième partie de test avec Alban s'est déroulée sur une rivière ou l'eau très claire et basse avec une température moyenne de 9°C nous a posée quelques problèmes en début de session. Nous avons choisit de commencer avec des leurres de couleurs classique... celles qu'utilisent la plupart des pêcheurs aux bords des rivières de France. Mais là, malgré quelques prises, nous avons essuyé moultes "refus" et "suivis" ravageurs. Je ne vous raconte pas les hurlements de désespoir à la "tonton" en mode je "crie en Japonais mais je ne sais pas ce que je dit"....

Couleurs somptueuses pour cette truite de "sous berge"


L'imitation "ombret"


"La truite" Vampire de l'année.



Un grand classique ce Ugui.

Une couleur venue d'ailleurs.

Un classique légende.


Naturel pour cette belle petite.



Du violet pour le pont de la "violette".

  Avec Alban nous partageons les mêmes plaisirs de la pêche mais surtout nous sommes tous les deux des "scoreur" invétérés et subir la pêche ne fait pas partit de notre philosophie. Il nous fallait donc réagir très vite dans le but d'attraper et relâcher le plus vite possible tous ces poissons qui nous taquinaient et nous faisaient  perdre notre latin ou notre japonais...
Nous avons opté pour une pêche exclusive aux leurres "fluo" ou "flashy" afin de rendre encore plus folle ces truites aux comportements incompréhensibles. Je me suis rappelé mes pêches en nymphe à vue avec des imitations aux billes fluo et coloris flash pour les truites en pêches estivales. Si ça marche à la mouche, ça doit bien être efficace avec des poissons nageurs.

Un leurre avec des yeux de truite c'est parfait.
Comme je vous rappel que nous avons des eaux très très claire et très basse notre tactique va consister à effectuer des pêches ultra amont afin de ne pas se faire repérer par ses truites suiveuses qui nous font faire des bons...(je comprend maintenant pourquoi je n'ai plus de cheveux). Les prises ne se font pas attendre, mais le problème c'est que je suis entrain de prendre une "dérouille" et ça ne me plaît pas vraiment. Et oui, Alban est en tresse 4lbs et moi en nylon 3,5lbs. En fait je n'arrive pas a appuyer mes ferrages à très longue distance et ceux qui me connaissent savent très bien que "tonton" quand il ferre ça rigole pas. Je cours (en boitant) à la voiture pour changer de bobine et me mettre en tresse. Résultat, on aurait dit 2 gosses au bord de l'eau... avec des sourires jusqu'aux oreilles. Une partie de pêche gravée à jamais dans nos mémoires.









  Pour faire simple, on peut conclure que la pêche avec des leurres "trash" c'est pas réservé qu'aux eaux piquées, mais surtout à provoquer encore plus d'agressivité chez les demoiselles ou grand-mères fario. En fin de compte la pêche c'est peut-être d'utiliser souvent les couleurs de leurres qui restent sur les broches des magasins.

  J'espère que ce petit post vous aura apporté quelques réflexions sur les changements de vos pêches. Je vous rassure, je reste à votre entière disposition pour répondre à toutes vos questions sur les différentes techniques et tactiques de pêches de la truites aux poissons nageurs.


Tondeur olivier.