25/04/2014

Brochet : bien préparer son ouverture



Par David Petit

Voici maintenant quelques mois que nous attendons tous ce moment, l’ouverture du carnassier .Après leur avoir laissé un bon moment de répit afin qu’ils puissent frayés et pérennisés leur espèces en tout quiétude les retrouvailles arrivent. Une ouverture réussie c’est une ouverture bien préparée et il serait dommage après toute cette attente de se gâcher ce moment. Les carnassiers n’ont pas étaient sollicités depuis 3 mois ce qui as permis qu’ils nous oublient un peu, mais les souvenirs vont leur revenir très vite ce qui rend les premiers jours cruciaux pour espérer faire de belles pêches et surtout de jolis poissons. Dans cet article je vais vous faire part de ma stratégie et d’une sélection de quelques un des leurres que je vais utiliser afin de mettre toute les chances de votre côté.

La fraie leur as fait dépenser beaucoup d’énergie, ils ne se sont pas alimentés durant cette période et il est temps pour eux de se refaire une santé. Pour cette raison je commence donc en général par proposer de grosses bouchées. Ayant dépensé déjà beaucoup durant la reproduction ils se déplaceront plus facilement vers une proie volumineuse afin de refaire le plein au plus vite. Pour cibler les poissons les plus actifs et se faire une idée de l’activité des carnassiers dans un premier temps je vais balayer rapidement les spots avec un spinnerbait .Pour cela j’utilise le spinnerbait pig Jr, avec ses 180mm pour 40gr il constitue une bouchée volumineuse tout en permettant de peigner rapidement la zone. Je prospecte en éventail afin d’être le plus productif possible.


De cette façon on fait une approche des spots en s’intéressant aux poissons les plus agressifs et actifs ce qui permet de faire les premières prises en quelques minutes. Les vibrations de ses palettes et de sa jupe déclencheront l’attaque. Pour donner plus de volume il est possible d’y rajouter un trailer. Sur le plan de l’animation rien de bien compliqué vous lancer et vous ramener en linéaire, de temps a autres vos pouvez effectuer des zigzags en inclinant votre sur les côtés et varier la vitesse de récupération. Il faut garder à l’idée que c’est à la base un leurre de prospection rapide faite donc au plus simple. Pour les coloris soit du naturel qui rappelleras la couleur des poissons fourrage ,la majeur partie du temps on trouve du rotengle donc je mise sur des reflets dorés dans ce cas le 02, soit un coloris plus flashy comme le 04 si vous préférez être plus agressifs dans votre approche. 

04

02
Une fois la température prise deux cas de figures peuvent se présenter soit ils sont plutôt actifs et sur des grosses proies soit ils sont plus tatillons et réagirons sur du leurre plus discret et de taille plus petite.

Premier cas de figure : Le spinnerbait m’as permis de constater que les brochets sont plutôt actifs et sur de grosses proies je vais donc à présent éplucher plus minutieusement la zone afin d’aller chercher les poissons qui n’ont pas pris la peine de monter sur le spinner. Pour cela je vais attaquer au bigbait qui va me permettre de pêcher plus lentement et de peigner méticuleusement le spot. Je vais tout d’abord opter pour un original buster jerk . Avec ses 15cm il constitue une bouchée conséquente et sa nage en walking the dog fait craquer les becs les plus récalcitrants. Du côté de l’animation je vais avoir une nage assez saccadé et vive pour jouer sur l’agressivité en prenant bien soin de faire claquer ses billes et faire de beaux reflets bien prononcés. Je vais marquer régulièrement des pauses qui bien souvent déclenchent l’attaque. Je prospecte toujours en éventail en cas de postes non marqués. Si les postes sont marqués je les pêches l’un après l’autre avec 3 à 4 passages par postes.


Une fois la sélection faite parmi les poissons les plus réceptifs je vais varier l’animation qui va devenir plus douce. Le walking the dog sera plus ample et je vais jouer plutôt sur les pauses qui seront plus longues. Au niveau des coloris je vais commencer sur des teintes agressives comme le 202 ou le 130 puis je vais passer sur des tons naturels comme le C527, le C41 ou le 382 par exemple.

202
130
527
 
C41
382


Bien évidemment le jour de l’ouverture il y a de fortes chances que je ne sois pas seul à arpenter les berges pour traquer esox et les leurres risquent de fuser de toute pars. Beaucoup sur le marché sont à billes et les mauvais souvenirs de notre cher brochet peuvent lui revenir rapidement ce qui peut alors lui clouer le bec .Dans ce cas il faut proposer une grosse bouchée mais silencieuse. Bien souvent ce sont les leurres souples qui remplissent ces critères mais cette année SMITH à penser à vous fanas du leurre dur en apportant une nouveauté avec un produit célèbre chez CWC : The PIG.



153mm - 85gr totalement silencieux il va vous permettre de vous démarquer et de déjouer la méfiance des poissons les plus sollicités . De plus sa forme originale va permettre de se différencier par rapport à d’autres leurres dur aux formes plus conventionnelles.


Second cas de figure :  Le spinnerbait a déclencher peu d’attaques. Les brochets sont tatillons et peine à monter sur vos bigbaits avec ou sans billes, soit vous n’avez que de timides suivis soit c’est carrément le désert total. Dans ce cas il y a fort à parier qu’ils sont sur des proies plus petites. Cette année avec l’hiver exceptionnellement doux que nous avons rencontrés dans beaucoup de régions et le printemps précoce il y a de fortes possibilités pour qu’esox ai finis sa fraie plus tôt et qu’il ait déjà refais le plein d’énergie. Le poisson fourrage est déjà actif en surface, la nourriture est assez abondante ce qui peut rendre les carnassiers plus selectifs. Dans ce contexte je pêche alors plus petit. Je prends toujours avec moi deux cannes ce qui permet d’avoir deux choix possible en termes de taille et d’éviter de passer à côté de la pêche du jour.

Si le jour J je rencontre des brochets plus orientés sur de la petite proie je vais alors passer sur du Baby Buster ou du Buster V . Pour le baby buster c’est 10cm pour 25gr avec tous les atouts de son grand frère le buster jerk à savoir son fameux walking the dog et ses reflets qui attirent les brochets comme un aimant. En revanche, différence de taille oblige, la sonorité des billes est plus douce ce qui permet de pêcher plus discret et  la nage vas être plus chaloupée.  Malgré  sa taille plus modeste il est redoutable et m’apporte régulièrement des brochets de 80cm.


Au niveau des coloris je vous conseillerais afin de faire face à plusieurs type de situations et de couleur d’eau pour du 41 du 202 du 377 et du 502. 

C41
202
377
502
Le Buster V lui permettras de pêcher un cran en dessous et d’être encore un peu plus discret avec ces 8,5 cm pour 18gr.Ne vous fiez pas à sa petite taille il a la force des plus grands et peut vous réserver bien des surprises en terme de prises. La gamme BFT propose d’autres produits comme le X-Buster ou le wolftail qui peuvent également vous apporter de jolis poissons pour ce jour tant attendus .

WolfTail

X-Buster

Je vous ai fait part d’une sélection en fonction de certaines situations mais d’autres combinaisons sont possibles. J’espère que celle-ci vous permettras de bien réussir votre ouverture et de vivre un bon moment. 

Je vous souhaite à tous une bonne saison et vous dis a bientôt.