09/02/2014

Truite : bien préparer son ouverture à J - 30 !!!

 Par Laurent Renard


Un superbe bécard pris en septembre dernier, DD Panish 80 S
La période qui précède l'ouverture est toujours délicate à gérer pour le pêcheur de truite. Un état de fébrilité s'installe peu à peu et va se renforcer jusqu'à la date fatidique. Certains n'aiment pas ce jour d'ouverture : trop de monde au bord de l'eau, des poissons encore engourdis, une eau froide pour pêcher aux leurres... Pourtant en y consacrant un peu de temps en amont, il est tout à fait possible de faire de ce jour une réussite, et d'y prendre énormément de plaisir. Personnellement, c'est une date que je ne laisse pas passer.

Une sacrée dentition !!!
Le mois de février peut se révéler très instructif pour le pêcheur : les températures ont-elles été froides ? Y-a-t-il eu de gros coup d'eau ? A quels niveaux sont les rivières du coin ? Tous ces éléments devront vous aider dans votre réflexion, et vous diriger naturellement vers les secteurs les plus porteurs le jour J. Des températures froides, et on va descendre dans la vallée, en choisissant un secteur bien ensoleillé dans la journée, des températures plus chaudes nous amèneront à prospecter des zones bien plus en amont. Dans les regions subissant la fonte des neiges, la stratégie sera bien sûr inversée, les températures élevées étant plus propices à la fonte qu'à la pêche...


On me demande souvent où je vais faire l'ouverture, ce à quoi je réponds généralement que je ne le sais pas, et ce n'est pas une blague, je décide souvent de ma stratégie de pêche la veille du jour J en fonction de tous les paramètres indiqués plus haut.




Le Troutin Wavy, un très bon leurre à truite
 Une fois que votre stratégie de pêche aura été savamment élaborée, restera à déterminer les leurres indispensables ce jour-là. On peut conseiller de pêcher lentement, et donc d'utiliser les leurres qui le permettent : Jade MD SP, Luna TR SP 47, D-Incite 44, D-Compact, AR-HD Minnow 48, Pure en 3,5 g en petits cours d'eau.


DD Panish 65
 On peut "monter" sur le D-Incite 53 et le D-Contact 50 ou 63, Cherry Blood D 70, Camion DR, Pure en 5 g, AR-HD Minnow 58, Best Shad (Fish Arrow) en rivières moyennes, sans oublier le D-Direct qui est bien utile pour pêcher les fosses.



Une nouvelle fan du D-Contact !!! (Je parle de la truite bien sûr !)
 En grande rivière, il ne faut pas hésiter à pêcher avec de "gros" leurres : DD Panish 80 S, Cherry Blood 90 MD et 90 D, D-Contact 72, Best Shad.


Une belle arc de rivière prise au Best Shad
 Les coloris naturels fonctionnent bien, notamment tous ceux qui sont imitatifs d'un vairon, d'une truitelle, ou d'un poisson fourrage quelconque par eau claire. Une eau teintée peut amener à utiliser des couleurs plus incitatives en incluant du fluorescent, car contrairement à beaucoup d'idées reçues, les truites en sont friandes, notamment le jaune. Mais ne pensez surtout pas que ces coloris ne marchent pas par eau claire en plein soleil, il est des jours où ils sont même meilleurs que les coloris "traditionnels". Ne me demandez pas pourquoi !!!



Une touche "fluo" fait parfois la différence.
  
Le début de saison peut être un moment d'exception pour la truite, quoi qu'on en dise. En s'éloignant un peu des sentiers battus, on peut prendre beaucoup de plaisir, se retrouver seul dans un paysage merveilleux, retrouver ces odeurs du bord de l'eau que l'on avait oubliées, profiter de l'instant présent, savourer ces sensations retrouvées de froid, d'humidité, de fatigue physique en fin de journée, qui feront que l'on appréciera encore plus le moment de l'apéro avec les copains de pêche en début de soirée où l'on aura plein de choses à se raconter sur la journée écoulée, avant de refaire le monde bien sûr. Profitez bien de ces moments !



Jade MD SP, une valeur sûre
                                                               Bonne ouverture à tous !!!