09/07/2013

Reprise des festivités en Rade de Brest !



Par Cédrick Chaussard
 

 
Dimanche 23 Juin : Mathieu Kerdavid, mon coéquipier, m'appelle pour se caler une sortie Kayak dans la semaine. On consulte la tendance météo de la semaine, nous mettons d'accord pour le Mercredi après le boulot.
Nous nous décidons sur le lieu après avoir pris en compte les derniers échos des pécheurs du secteur, ce sera le fond de rade de Brest.



En ce moment, les bars se gavent de crabe et crevettes, il va falloir prévoir les montages light pour faire les bordures, la BAYLINER  CF66M 3/10gr est désignée d'office pour cette technique.

BAYLINER  CF66M

Je compléterai mon matériel par les deux PADDLIST : 
PAD611M 7/30gr et PAD67L 7/22 gr

PADDLIST
        Ces deux cannes ont pour avantage de parfaitement se compléter sur des techniques similaires avec une action quasi identiques dans des puissances différentes.


Mercredi 26 Juin
       Il est 18h15, Mathieu est déjà sur l'eau, le temps de débarquer le matos, de discuter avec deux pécheurs sur le matériel que j'ai sorti, et je suis sur l'eau 20 minutes plus tard.



Mathieu
Le temps est superbe, les conditions au top, les oiseaux cherchent le poisson, on devrait être pas mal.
Nous rejoignons la rive d'en face en quelques coup de pagaie, c'est partie, je prends la Bay Liner montée avec un leurre souple Mac Arthy- SPRAT 5'' colorie Baby Elf en texan light, et je ratisse la bordure sous les branches et autres goémons.

Au 3éme lancer, c'est pendu, ça n'a pas l'air très gros mais le poisson est bien pris et se défend bien, le carbone travaille et le poisson est mis au sec en peu de temps. Ce sera un bar de 40 cm qui sera remis à l'eau rapidement, deux de ses congénères se seront ainsi  fait prendre dans la foulée.

SPRAT 5" - MC ARTHY

Passons aux choses sérieuses, on est là pour chercher les gros, en attendant de les trouver, nous admirons le panorama.

Nous prospecterons les parcs, les bordures, le chenal quand tout à coup, le sondeur affiche du poisson dans les 5 premiers mètres d'eau. Premier lancé, poisson, c'est du maquereau, la bay liner plie et encaisse les coups de têtes, ils sont assez gros et bien énervés.

BAYLINER  CF66M

 Je décide de changer de canne, j'enquille la Paddlist 7/22 gr, il y a du joli monde en sub-surface et la pêche à la volée semble être la technique à employer pour connaître l'origine de la population sévissant sous le kayak.
Les maquereaux et bars s’enchaînent, les bars sont de tailles assez modestes mais leur vigueur sollicite l'action de la canne qui donne un max de plaisir.


Puisque les petits sont en haut, on va chercher les gros en bas. Les chasses d'oiseaux s'intensifient, nous prenons l'alignement de celles-ci et trouvons le tombant, cette fois ce sera en traction que nous allons prospecter  le fond qui commence à 14 mètres pour finir à 23 mètres. Je me ferai casser mon bas de ligne en 25 centièmes à  deux reprises malgré l'amorti que la PADDLIST procure. Quelques maquereaux et bars continueront à se faire avoir au jeu de l'orgie alimentaire malgré tout, mais toujours dans des tailles relativement modestes.



 Je suis dans le chenal, je retente encore une fois avec mon 25 centièmes et ma PAD67L, mon shad touche le fond, je fais deux animations et un boulet de canon vient de tomber sur mon shad, la canne se met à plier sévèrement, ça prend du fil et pourtant le frein est serré presqu'a fond. Ça se calme enfin, mais la canne est toujours sous tension, ça ne veut pas décoller du fond, impossible de reprendre du fil, je ne comprends plus rien, un goémon ça ne donne pas de coup de têtes normalement. Je ne sais pas combien de temps cela aura duré mais ça m'a paru interminable, j'ai même eu le temps de prendre une photo de la canne en traction.

PADDLIST 67L
Après ce long moment, je commence enfin à reprendre du fil, environ 1,50m, ouf ça remonte, en fait non, je reprends des coups de boules violents et lourds, le fil sort,  la canne se remet à plier, et ça se décroche. J'enrage mais c'est le jeu, il s'avère, après avoir consulté les pécheurs du coin, que la zone compte énormément de raie torpilles et bouclés de gros calibre, et que je me suis fait attelé par l'une d'elles.
       Je décide de continuer avec la PADDLIST 7/30 gr, le soleil est en train de tomber, le moment est propice pour trouver les gros spécimens, 4 dérives plus tard, châtaigne, c'est sérieux et ça se défend bien, cette fois ce n'est pas une raie, mais bien un bar qui, à ma surprise, ne fait que fait 53 cm. Belle défense, et la canne me surprend tant elle encaisse de la même façon les rush des gros et des petits poissons.



Il fait nuit, nous rentrons tout doucement avec nos frontales. La sortie nous aura apporté son lot de surprises qu'il va falloir tenter de concrétiser.

A bientôt.
Cédrick