21/05/2013

Pêche de l’Alose au leurre



Par Antoine Le Calvé

Je n'ai jamais pêché l'Alose mais 2 heures à tuer un soir en ce début Mai avec un grand soleil et me voici un peu à l'improviste sur la berge à tenter ma chance et découvrir cette pêche atypique. Je suis avec une Dragonbait LX Medium Versatile, 7-28 g ce qui me permet même de lancer sans souci du 5 grammes (les Aloses n'attaquent souvent que des « mini » leurres / mouches...).




 Pas simple de débuter à pêcher léger en plein courant. Et avec ce printemps pluvieux, il y a de l'eau !


Les conditions sont parfaites : du courant, du soleil et surtout des Aloses partout sans trop de monde ! Je n'arrive pas à les prendre en photo mais on peut les voir dans les courants avec de bonnes lunettes polarisantes.
 

Après 2 décrochées en plein rush, enfin une de bien piquée juste avant la tombée de la nuit. Le premier rush amont en plein bouillon me fait douter, je la bride en croisant les doigts.




Je descends de l'écluse, elle rush amont, aval, tout y passe. Les migrateurs sont vraiment des poissons de sport combatifs. Après 3-4 minutes, la voilà dans un courant plus gérable et la canne à bien fait son boulot, elle se fatigue vite.




PS : ne jamais oublier ses cuissardes, ça peut servir. Car l'eau est froide mine de rien !


La belle mesure seulement 57 cm mais pour ma première Alose, je suis heureux. 


Je prends le temps de bien la ré-oxygéner quelques minutes car l’Alose est un poisson fragile et trop de pêcheurs les relâchent sans aucune précaution ce qui pénalise leur chance de survie.

A la prochaine
Antoine Le Calvé


13/05/2013

Brochet : Bilan d’une semaine d’ouverture.



Par David PETIT

Le jour J est arrivé, l’heure de retrouver mon carnassier favoris est enfin là. Le marais as connus cette année une crue exceptionnelle et surtout très longue….

Une semaine encore avant la date fatidique le niveau d’eau était encore très haut et une impossibilité de faire cette ouverture nous pendez au nez. Par chance le mauvais temps et la pluie ont décidés de nous quitter mais la rivière principale reste difficilement praticable sur beaucoup de secteurs. Je décide donc de me rabattre sur un affluent que j’ai pu découvrir à mon arrivée dans la région et en effet le niveau semble parfait. Je ne suis pas le seul à avoir fait ce choix, dès l’aube il y a du monde d’installer le long des berges. 
Je scrute la couleur de l’eau, elle est légèrement voilée idéal pour le brochet. Ces derniers sortant tout juste de la fraie ils sont sur les dents, je vais donc attaquer à l’incontournable buster jerk afin de leur proposer une bouchée conséquente. J’opte alors pour un coloris à dominance de blanc avec quelques couleurs plus agressives. Le reflet qu’il projette me conviens et dès le premier lancer un poisson dans les 65cm fais demi-tour à mes pieds ce qui me rassure dans mon choix. Environ 15 mn plus tard ça se confirme et c’est un joli bec avoisinant les 80cm qui est mis au sec.


Durant l’heure qui vas suivre j’en décroche 4 autres estimés à 70cm. Ce qui ne passe pas inaperçus et la zone vas vite devenir quadrillée. Elle subira alors une pression constante durant les trois prochains jours….



Le lendemain le contexte est différent. Le soleil est de la partie, la température monte et le menu fretin ainsi que les alevins de l’année sont actifs en surface. Peu voir pas de vent et toujours cette pression de pêche sur le spot. J’apprends d’ailleurs en discutant avec les locaux que des brochets de taille respectable ont étaient prélevés. La session s’annonce donc plus compliqué et en effet je n’enregistre que de timides suivis sur mon buster. Je change alors mon fusil d’épaule en abordant une approche plus discrète. J’attaque cette fois ci au baby buster en coloris 41 afin de me rapprocher au mieux des proies présentes sur le parcours. Malgré sa taille plus petite il conserve toutes les qualités redoutables de son grand frère, un walking the dog attractif et cette sonorité si particulière. J’alterne alors mini séries de twitchs et pauses, les premières attaques se font ressentir dans les premières minutes. Il est important de pêcher lent, vous mettrez certes plus de temps pour prospecter vos spots mais au final verrez plus de poissons, surtout en cas de forte sollicitation de ces derniers.



 De nombreux becs de taille moyenne vont alors s’enchainer,  jusqu’à une dizaine de poissons sur la sortie.



Les jours suivant je rencontre le même profil de conditions météo et poursuis donc avec la même stratégie. Le résultat est payant, toujours une dizaine d’attaques enregistrées mais encore des poissons de taille moyenne.



Le baby buster fait son job alors que d’autres pêcheurs au leurre connaissent de leur coté, "le capot".


Bilan de cette semaine, beaucoup de brochets pris et du poisson vus sur chaque sortie. Le marais devient de plus en plus praticable et de nouveaux  parcours vont alors pouvoir être abordés, avec cette fois ci je l’espère de jolis poissons a la clé .

En attendant je vous souhaite des sorties fructueuse pour cette saison ainsi que de bon moments au bord de l’eau, c’est aussi ça la pêche et je vous dis a bientôt. David








coloris 41

Vidéo : X BUSTER

10/05/2013

Essai de la Dragonbait LX Paddle tail sur les brochets

Par Rémy Bonneau




Bienvenu à Remy Bonneau qui a rejoint la Team SMITH et merci à lui de nous présenter son premier récit.

Bonjour à tous, c’est avec plaisir que j’intègre l’équipe et que je participe au blog. Intégrer une telle équipe de passionnés représente pour moi un véritable plaisir que je souhaite vous faire partager en vous racontant quelques-unes de mes sorties.

Le décor : un plan d’eau privé, 16 ha, de la perche en bonne densité, quelques jolis « pike »… bref (rien à voir avec la série du même nom), tout ce qu’il faut pour sevrer mon manque de gros cannibales ! ! ! 

Côté matos, je m’équipe de la nouvelle Dragonbait LX paddle tail en 10-40gr que je compte bien défleurir pour sa première sortie. Les raisons principales de mon choix, une canne polyvalente qui évite de se balader avec un fagot entier (pas pratique pour les sorties du bord) ; une longueur parfaite pour ma façon de pêcher et ma taille (disons que j’ai mieux fait de choisir la pêche plutôt que le basket). Niveau esthétique, elle est juste magnifique, autant lier l’utile à l’agréable !






Acte 1 : dur dur dur

                Pendant 2h, je passe quasiment toutes mes boites. Leurres souples, leurres dur, spinners… rien n’y fait… ZERO touche ! aucun suivi ! rien de chez rien ! keudalle, niet ! Un grand moment de solitude… et par-dessus tout ça un vent de malade et des grêlons (enfin, des icebergs vu ma taille^^). 

Acte 2 : l’idée de génie ;-) (sans ego apparenter)

                Je m’ennui sérieusement et repense à une discussion avec un pote du labrax cup … devant un café au mag, il me confiait que le jib 110 couleur ayu était un excellent leurres durs à bar pour les parcs et les flat… A ce moment-là, loubine ou pas loubine, je choisi d’utiliser ce leurre qui m’a déjà rapporté quelques jolis poissons…et puis je ne me sens pas balancer une tête plombée de 40gr, ça manque de jus et de profondeur dans le coin… 



 
Acte 3 : Crac Boum Hue… zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

                Je lance tous près de la bordure. 2 coups de manivelles... boum boum…coups de gueule ravageurs sur mon leurre… ferrage de bourrin en guise de bienvenue, réponse du berger, le moulinet se met à chanter…zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz ! ! !  aye aye, je sers les fesses, le cœur qui bas, je me dis « là il y a du monde »... ça colle le fond, des coups de tête denses et musclés, je suis aux anges ! à 10m de moi, je vois une queue remonter et claquer la surface ! Je suis super heureux pour un début de saison ! Mes potes arrivent enfin avec l’épuisette. Le croyant vanné, je le bride un peu pour le rentrer dans la louche… et forcément, zzzzzzzzzzzz, il repart une deuxième fois. La canne répond parfaitement et m’aide à contrer la fuite. La 2ème fois sera la bonne, je mets ce joli poisson en sécurité.

Acte 4 : yes ! ! ! 

Brochet sur canne Dragonbait LX paddle tail et leurre JIB 110 SP


Mesures, photos et remise à l’eau. Si ce pike n’est évidemment pas un poisson record (80cm), il m’aura fait un super combat sur une canne étonnante ! Une action de pointe, une grosse sensibilité, une belle progressivité au combat, de la puissance en réserve au talon. Bilan, je me suis bien éclaté, la rencontre d’un beau poisson et d’un joli matos . Le jib 110 a une fois de plus fait le taf. Il vous sauvera peut-être du capot, tout comme moi, les jours où rien ne sourit. 

Brochet au leurre JIB 110 SP


A bientôt, Rémy BONNEAU

06/05/2013

Truites au D-Contact 63 et Dragonbait Trout 2/8 g



Par Laurent Renard

Un beau mâle pris sur les deux triples du D-Contact 63


Les vacances de Pâques m'ont permis de retrouver avec plaisir les rivières cèvenoles. La première semaine me permit de pêcher aux leurres avec des niveaux "extras" tandis que des pluies tombées rendirent la seconde semaine un peu plus compliquée...


Un superbe poisson de 2 kg...




Les poissons répondirent particulièrement bien sur les D-Contact 63, comme d'habitude avec ces niveaux tendus. J'ai pu apprécier la série Autumn, ainsi que le tout nouveau coloris 33 qui me permit de prendre la plus belle truite du séjour.Après un combat acharné sur la Dragonbait Trout 2/8 g je mettais à l'épuisette un beau bécard de 2 kg pour 57 cm. Une fois la pesée effectuée dans l'épuisette, ce poisson fût remis à l'eau... Avec le secret espoir de le reprendre dans quelques années !!!

D-Contact 63 série limitée Autumn





 La Dragonbait Trout est une canne de référence pour pêcher la truite aux leurres. En 6', elle est parfaite pour pêcher dans des endroits un peu encombrés. Elle permet de manier aisément des leurres de 2 à 8 g du Panish 55 SP au D-Contact 63 en passant par le D-Incite 53 ou le DD Panish 65 SP...

La Dragonbait Trout 2/8 g, un superbe outil pour manier les leurres !
De belles robes...

Une 53 cm sur une petite rivière de mon enfance...



Voilà des vacances bien remplies !!!


Une belle au AR-HD Minnow

 

05/05/2013

Pêche du Sandre au leurre souple

Par Julien Bru et Manon Compan



Le grand jour de l'ouverture carnassier est enfin arrivé, petite session prévue avec Manon sur un lac colinéaire pour échapper à une forte pression de pêche sur nos lacs préférés et à une crue sur le Tarn.

J'arrive en fin de matinée et Manon est déjà en train de pêcher, elle me dit qu'une belle perche d'une quarantaine de centimètres vient de taper sur son Spinner Vivace 9 gr coloris 07.
 Après une bonne heure à gratter pas une seule frappe, Manon insiste au spinner et elle fait suivre un joli bass. 

On arrive sur un spot avec un arbre tombé dans l'eau et une petite fosse à une dizaine de mètre du bord. Manon lance son vivace et le ramène linéairement jusqu'au bord quand un jolie sandre surgit et rate le spinner, environ 70 cm, Manon insiste mais ce joli poisson a disparu...

Je pêche de l'autre côté de l'arbre quand soudain à deux mètres du bord méga frappe et rush direct, ça à l'air joli, magnifique combat tout en puissance et c'est un sandre de 72 cm, le Still Bait a encore frappé!! Spéciale dédicace à Mr Tondeur.



 

 On insiste et Manon décide de monter un Still Bait 4" pour gratter une zone avec des souches immergées. Direct joli frappe et c'est un petit sandre de 35 cm suivi d'un autre de 40 cm.






Manon passe en mode lancer-ramener et après une dizaine de minute touche en pleine eau et c'est un joli sandre de 50 cm environ qui a succombé aux charmes du Still Bait 05...suivi d'un autre sandre.



La journée se termine et la saison commence de la meilleure manière !
A très bientôt au bord de l'eau.