08/04/2013

Pêche hivernal des sparidés

Par Jean Christophe Brouet



L’automne dernier je vous parlais de la pêche des sparidés au leurre light, technique que j’affectionne particulièrement.

Cependant depuis quelques années je suis un peu frustrer de ne pouvoir les pêcher que pendant quelques mois dans l’année qui sont généralement les trois derniers mois de l’année. Ceci à cause de la température de l’eau trop froide en période hivernale et au début du printemps, de plus l’apport conséquent d’eau douce dû aux nombreuses précipitations  ne favorise pas leur venue  très proche du bord dans l’écume.

Comme beaucoup de poissons la plupart des sparidés préfèrent une eau avec une température constante et une salinité a un certain taux (sauf les daurades) 
                                                                                            
Il me fallait donc trouver une approche différente pour tenter de les leurrer par ces conditions difficiles.
 Profitant de la trêve de pêche du Loup pour le laisser frayer tranquillement j’ai pu essayer plusieurs approches et techniques à l’aide de différents leurres, qui se révélèrent infructueuses.

Il me fallait un leurre qui se lance  loin même par vent fort, silencieux, comme un jig mais avec moins de densité pour une animation plus lente et qui soi attractif à l’arrêt, c’est alors que j’ai pensé au Surger, un leurre que j’utilise habituellement en bateau sur les chasses avec succès !
Je me suis alors inspiré de la technique d’animation du shore jigging avec ce leurre qui permet de nombreuses animations. Canne haute, laissez couler  jusqu’à toucher le fond,  imprimez quelques coups de scion court et rapide et laissez redescendre bannière tendue pour garder le contact et profiter de l’effet de Rolling flan sur flan du leurre et ainsi de suite…



Désireux de conserver un approche finesse pour conserver les sensations mais ayant besoin d’une bonne réserve de puissance quand même j’ai opté encore une fois pour la Dancing Bream mais cette fois le modèle 78 Gou 5/20g, équipé d’un moulinet 2500 garnie de tresse Gosen XSW en PE 0.8 ce qui me permet de propulser aisément  un Surger de 14g (8cm) à plus de quarante mètres.


Contrairement à la pêche d’automne il va falloir aller chercher nos amis dans plusieurs mètres d’eau (entre 2 et 10 m) et beaucoup plus loin du bord.


Même si les sparidés n’occupent pas la même position dans la couche d’eau à ces périodes de l’année, les conditions météo favorables à leur activité restent les mêmes qu’en fin d’année, mer agité, houle d’après dépression renverse de vent … avec des postes favorables le long des tombants rocheux ou dans les calanques en plages lors des grosses houles d’après tempêtes ou l’on rencontre souvent des bancs d’oblades voraces !

Je pense que cette technique  peut être utilisé pour la recherche des sparidés à d’autres périodes de l’année sur les littoraux plus sableux ne possédant pas de plateaux rocheux comme nous avons la chance d’en avoir par chez nous.



Réglez bien votre frein car bien entendue beaucoup d’autres variétés de carnassiers sont susceptibles de venir croquer votre Surger !!!

A bientot, Jean Christophe Brouet.