11/04/2013

Buster Jerk - 3 nouveaux coloris !




Une série de 3 nouveaux coloris de buster Jerk verra le jour prochainement !



Des coloris inédits, imaginés et dessinés par un pêcheur de brochets Français, David PETIT (Partenaire SMITH). David n'a pas fait les choses au hasard, il "customise" ses Buster Jerk depuis longtemps déjà, chaque coloris est donc un condensé des connaissances de David dans ce domaine.
Ces nouveaux coloris seront disponibles en mai-juin

il était intéressant de demander à David PETIT de nous expliquer les raisons qui l'ont conduit à réaliser ces coloris plutôt que d'autres, voici ses commentaires :



Coloris #C527F - (white shadow)
«Le blanc est une valeur sûre au sein de la palette que l’on peut proposer aux carnassiers. Il compte parmi mes couleurs préférées et il n’y eu qu’un pas à faire pour en faire un modèle redoutable sur les brochets. J’y ai donc ajouté des signaux cibles au nombre de trois, placés de façon stratégique. Les deux premiers étant les nageoires pectorales ainsi que la caudale, toutes de couleur rouge, judicieusement peintes au niveaux du triple ventrale et de queue. En plus d’être des points de visés elles transforme sa parure en un joli coloris poisson fourrage. J’ai ajouté à cela un autre signal, le bas ventre orange qui déclenche le coup de gueule final. Reliant les deux hameçons il est impossible qu’esox manque son tir. Son point fort réside dans le fait qu’il mise sur le côté alimentaire, s’intéressant donc à des poissons en chasse et réceptifs prêts à s’emparer de la première proie blessée qui passe à portée. Il a donc l’avantage de pouvoir être utilisé tout au long de la saison avec bien sur un pic de prises plus élevé au printemps, après la fraie en général, et en automne. Ce sont des saisons où ils font souvent le plein de graisses, soit pour se refaire une santé soit pour se préparer à l’entrée de l’hiver. Il est aussi polyvalent quand aux conditions de luminosité que de la couleur de l’eau. Il offre cependant tout son potentiel dans une eau couleur thé ou légèrement voilée avec un ciel couvert. Je l’utilise, par exemple, en le jerkant de façon vive entrecoupé de pause au milieu d’un banc de blanc. Le brochet n’y voit que du feu et vient se pendre d’une attaque lourde.»
David PETIT


Coloris #C526F - (frog)
«Une autre combinaison de couleur qui rencontre souvent le succès sur le brochet est le jaune associé au vert. Ce n’est pas un hasard, les réflexes alimentaires des poissons sont souvent ancrés dans leur gênes. Qu’ils aient déjà eu l’occasion de rencontrer telle ou telle proies, ils savent si c’est comestible pour eux ou non. Un poisson qui en est un bel exemple est la truite arc en ciel d’élevage. Nourrie principalement aux granulés, parfois même dans des bassins en béton elle se jette pourtant sur la première nymphe qu’on  lui propose. Sans en avoir jamais vus elle sait que cette chose est bonne et riche pour son organisme. Il en vas de même pour notre bec qui est un prédateur opportuniste et ne compte donc pas que du poisson dans son alimentation. Il porte un intérêt certain aussi aux batraciens, ce qui confirme la combinaison palette de couleur jaune/vert. Selon les milieux et le moment de l’année, la grenouille peut représenter près de 20% des proies qu’il ingurgite. Elle figure donc fréquemment au menu, ce qui n’est pas négligeable et devient un paramètre à prendre en compte. Régulièrement j’ai eu l’occasion d’avoir des surprises en pêchant le bass avec des leurres souples frogs. Sur certains spots très péchés, où les leurres représentant principalement une proie poisson sont utilisés, proposé autre chose peut permettre de se démarquer et tirer son épingle du jeu. Certains  jours aussi, on ne sait pourquoi, les brocs vont être focalisés sur les grenouilles. Ce sont entre autre ces raisons qui m’ont amenées à ce choix. Animé sur des slides amples et larges sous la pellicule d’eau en « léchant »les massifs de nénuphars ou obstacles flottants, ajouté à cela le son grave qu’émettent ses billes sous l’eau se rapprochant ainsi d’un croassement et l’illusion devient quasi parfaite. Efficace par tout type de temps, à l’aise en eaux teintées comme en eaux claires, il est à utiliser du printemps à l’automne, avec un pic au moment du ballet des grenouilles. Il pourra également à l’occasion séduire de gros black bass.»
David PETIT



Coloris #C525F - (bubble gum)
«Son domaine l’eau sale, mâchée, teintée, une eau où on a besoin de quelque chose de plus flashy. Pas de farfelu, une robe simple mais des couleurs qui s’associent bien aux conditions. Le jaune vas prendre des reflets plus dorés en eaux troubles, pouvant rappeler le reflet de n’importe quelle proie. Le rose vas ressortir nettement faisant penser à la caudale d’une proie volumineuse. Dans ce type d’eau peu de soucis du détail le tout est que ce soit visible et facile à attraper. Se faisant remarquer par ses couleurs provocantes et son bruit assourdissant, il joue également sur l’agressivité ainsi que sur la défense de territoire par eaux plus claires et sera rapidement sanctionné par  les poissons fraichement implantés sur le poste. Le brochet étant opportuniste , certains jours ou rien  ne marche le «bubble gum peut vous sauver la donne en misant sur la carte de l’originalité.»
David PETIT