01/10/2012

Pêche automnale du sandre au leurre souple


 Par Julien BRU

 Le début de l’automne est le point de départ de la saison de pêche du sandre avec en perspective de petites sessions de « grattage »… Récompensées ou pas, selon les jours et l’activité des poissons qui peuvent se manifester par de petits tocs ultra-discrets ou par de violentes touches.
Certes le sandre n’est pas le plus puissant des adversaires, mais le plaisir est dans cette recherche perpétuelle de la technique, du leurre, de l’animation, de la couleur qui le décidera finalement à mordre.


 Matériel 
Pour toucher nos premiers sandres, nous pêcherons en linéaire light, pêche très tactile tout en douceur, les nouvelles cannes Dragonbait seront parfaites pour ça …Sinon une Dancing Bream 78 GO aura la longueur idéale pour un contrôle parfait du leurre durant les animations, une canne qui allie sensibilité, légèreté couplé à une réserve de puissance incroyable.
Ma préférence se porte généralement sur un moulinet en taille 2500 garni de tresse Gosen XSW en 14 lbs.

Montage
J’utilise un bas de ligne en fluorocarbone Frog Hair en 22 mm d’une longueur de 1,5 mètre afin d’obtenir une présentation plus naturelle et plus discrète.

J’opte le plus souvent pour des têtes plombées rondes ou encore des formes appelées football (ovales), le plus important étant que la tête soit parfaitement équilibrée et muni d’un hameçon de qualité.
Le poids de la tête plombée dépend  évidement du lieu de pêche, de sa profondeur, du courant et de l’activité du poisson, mais aujourd’hui, face à des carnassiers de plus en plus éduqués en particulier le sandre, il faut pêcher le plus léger possible.

Leurres
Il existe une multitude de leurres souples efficaces actuellement sur le marché, comme les Flash j shad de Fish Arrow en 2’’ 3’’et 4’’. Mais aussi les Alkali Shad de chez Coreman, les Vivid Live Smith et le sprat de Mc Arthy, ce panel de leurre permet de s’adapter à la majorité des situations rencontrées.
Si les poissons sont actifs un Flash j shad 4’’ qui produit de grosses vibrations déclenchera plus facilement des attaques, à contrario si les poissons sont difficiles, un Alkali Shad fera bien souvent la différence.


Je pêche le plus souvent avec des couleurs naturelles proches du poisson fourrage, j’ai également un faible pour le blanc et le chartreuse selon la teinte des eaux.

Il existe une multitude d’animations en fonction du poste pêché et du poisson recherché. 
Pour le sandre, j’opte plutôt pour des animations lentes, voir très lentes le but étant de faire planer le leurre.
Parfois sur des animations linéaire il faut faire varier la vitesse de récupération voir même procéder à des tirées sèches afin de surprendre le poisson et provoquer des attaques instinctives.

J’essaye d’être en permanence en contact avec ma bannière et à la moindre tension ou détente de celle ci, je ferre immédiatement.


Que je me languis les lacs de barrages Tarnais et Aveyronnais en compagnie de mes collègues, en espérant vous faire partager quelques récits de pêche avec de beaux fishs et de belles images…

A très bientôt, Julien BRU.