30/08/2012

Rivières de l'Ouest américain Dernière partie

Par Laurent Renard











Nous voilà à présent dans le Montana et l'Idaho. On trouve ici un peu plus de truites farios, accompagnées d'arcs-en-ciel sur les rivières de ces deux états. Il reste quelques Cutthroat (souche Westlope) encore non hybridées dans le parc national de Glacier, mais elles sont en général éloignées de toute route. Je parviendrai à trouver un lac et son exutoire où la souche est encore préservée, au prix de longues heures de marche. En voici une à la robe magnifique :

Truite Cutthroat "Westlope" au D-Incite 53

La pêche fut délicate durant tout le séjour en raison de la sècheresse qui sévit sur les montagnes rocheuses depuis début juillet. Les rivières subissent un étiage sévère et la pêche a même été fermée sur certains cours d'eau où la température est trop montée. Même si les photos ne le montrent pas forcément, la pêche fut compliquée très souvent, et je fus obligé de pêcher très fin et très discrètement pour prendre quelques poissons mis à part sur quelques grosses rivières où le débit était encore suffisant.


Un grizzly au bord d'un lac


Un élan mâle dans une forêt (Glacier National Park)
 La nature est d'une beauté sublime dans ces deux états, et rend la pratique de la pêche encore plus fabuleuse.


La faune est omniprésente si l'on est un minimum discret et observateur. Nous aurons la chance d'observer plusieurs grizzlys, des élans, castors, cerfs, visons, chouettes de Tengalm, balbuzards, pygargues, et j'en oublie...









Iceberg Lake




Mc Donald Lake : la pêche prend ici une autre dimension


Pêcheurs américains en barque sur le Missouri

Le bouquet final :


Arc 2,5 kg - Nymphe à vue sur une Spring Creek

Fario  - Panish 85 F

Arc 2 kg - Nymphe à vue
Fario 2 kg - Sèche

Fario 3 kg - AR HD Minnow 58 S

Arc-en-ciel - Nymphe à vue sur le Missouri

Fario 2 kg - DD Panish 80 SP

Fario 2,5 kg - Nymphe à vue

Combat avec la Troutin'Spin Multiyouse 80 M

Fario 2 kg - Cherry Blood MD 75


Fario 2 kg - Panish F




Remise à l'eau d'un poisson trophée

Sans commentaire...

FIN

29/08/2012

107cm en light tackle...

Voici la vidéo du "petit" dernier que j'ai pris en Laponie Suédoise à Lappland Pro Natur.
Un brochet de 107cm sur la Troutinspin Lag Less alors que je cherchais la perche avec un Fish Arrow Flash J shad 5" et une tresse Gosen PE0.4...

Sensations garanties !



26/08/2012

Rencontre des Aberjoies 2012 en Kayak


Par Cédrick Chaussard

J’avais coché sur mon calendrier la date du 19 Aout pour une des rencontres qui me tient à cœur, les ABERJOIES.
Il s’agit d’une rencontre qui n’a pour seule but de rassembler des pêcheurs du bord , en bateau et en kayak sur une journée et de faire un bilan sur l’état de la ressource du bar dans un secteur qui s’étend de l’Aber wrac’h à l’Aber Benoit et ou la pêche se pratique en No-Kill.

Cale de l’Aberwrac’h par temps dégagé.

Tout ceci est orchestré de main de maître par des membres d’un forum, Freestyle-fishing.com, et a lieu une fois par an dans cette même période.
Pas de classement officielle, juste une coupe pour le plus gros poisson pris de la journée, et une autre pour le grand nombre de prise de la journée, à savoir que la maille est fixée à 42 cm ( maille biologique du bar).
Le reste des cadeaux offerts par les sponsors est distribué par tirage au sort.

Il est 07h30, je rejoins la cale de l’Aberwrac’h, il y a déjà du monde qui prépare son matériel.
Le temps de dire bonjour à tout le monde, de boire un café, de préparer le kayak  et nous voila à l’eau pour 08h00. Fred et Mickael seront mes coéquipiers pour la journée et ils débutent la pèche en kayak.

Pour l’occasion la Bayliner et la Paddlist (qui ne me quittent pour ainsi dire jamais), seront présentes sur mon rack.


Le temps est vraiment brumeux à couper au couteau et nous déciderons de rester dans la zone portuaire.
Je commence avec la Bayliner et un Coreman coloris #5 sur tête plombée Powerhead 6 gr et pendant une heure je ne toucherai que maquereau, grondin et lieu.

Fred aura plus de chance et touchera quatre bars dont deux maillés à 45 et 50 cm.


Au bout de deux heures à essayer toutes les techniques possibles, nous décidons de suivre le mouvement de la brume et nous ferons 500 mètres pour arriver sur une zone qui semble plus prometteuse et où nous voyons des chasses de Sterne.

J’ai de la détection au sondeur et je continue sur mon premier pattern, premier lancer et premier bar de pendu, ça bataille ferme et la bayliner accuse sans problème, elle m’étonne à chaque fois tellement sa courbe en combat est régulière et sans cassure.

Je monterai un 48 cm

Le "release" dans les règles.

Nous décidons d’aller chercher sur les bordures, la brume s’éloigne et nous permet d’accéder à une laisse de mer ou les poissons chassent en surface, mais ceux-ci sont vraiment petits et je décide de mettre un slug recollé a trois endroits avec trois leurres différents et d’aller chercher au fond, bien m’en a pris, je remonterai un 42 qui m’a déchiqueté mon leurre rapiécé.


Le temps de remettre à l’eau le petit et de faire quelques non maillés au flash j shad, et il faut rallier l’Ile Cézon pour rejoindre les amis qui ont du commencer à déjeuner.

La pause est finie et il faut songer à repartir chercher nos amis Labrax, le temps s’est totalement dégagé et c’est un magnifique panorama qui s’offre à nous.


Nous passerons toute le reste de  l’après midi à chercher le poisson, mais l’activité des bateaux ayant considérablement augmenté ne nous permettra pas de faire mieux que le matin.
Il est temps de rentrer pour ranger les affaires et rejoindre les participants et organisateurs de la rencontre.

Le bilan de la journée :
125 bars péchés (ce qui est relativement bien) dont :
37 bars maillés à 42 cm
88 bars non maillés.
Les 125 bars attrapés par les participants nagent encore.
Bémol de la journée
Le plus gros bar de la journée est de 55 cm ce qui est peu au regard des spécimens  que l’on a déjà été amené a attrapé et dans des quantités bien supérieurs.

Une très belle journée s’est passée, je vous encourage tous à y participer parce qu’on y croise beaucoup de passionnés et ou le maitre mot est partage et respect.
Un grand merci aux organisateurs et clin d’œil spécial à Georges (Gérant du comptoir de la mer à Roscoff et distributeur de matériels SMITH) qui à coordonné avec succès cette rencontre, et qui a toujours eu à cœur de conserver notre patrimoine halieutique en alliant la passion et la générosité.

Cédrick Chaussard

22/08/2012

Grosse perche en 3lb !!!


Mon plus beau coup de ligne pour le moment... une belle perche de 46cm prise sur un Flash J de 4" par 6m de profondeur sur un tombant de racines... croyez-moi, en 3lb l'erreur est impardonnable !
J'ai souvent perdu des beaux poissons ici les années précédentes et ce jour là je me suis décidé à ressortir le nylon VARIVAS en 3lb alors que j'avais pour habitude de pêcher en UNITIKA PE1.

On ne s'en rend pas bien compte sur la vidéo mais en 3lb une perche de cette taille là vous sort un peu de fil. Un véritable plaisir surtout de voir ce poisson retourner dans son élément quand on sait qu'ici en Laponie Suédoise, à Gafsele, ces poissons sont âgés de plus de 40 ans !!!

Pensez à l'avenir...prélevez de manière intelligente. Les ressources ne sont pas inépuisables !

Alban.

18/08/2012

Les rivières de l'Ouest américain 3ème partie

Par Laurent Renard


Avant d'arriver au parc national de Yellowstone, une petite halte au bord d'un lac me permet de prendre quelques saumons de fontaine particulièrement agressifs ainsi que 2 belles truites arc-en-ciel. Je commence ma prospection au DD Panish 65 SP puis passe sur le Towadi (un petit leurre de surface) afin de voir si les saumons actifs en surface monteraient les prendre. C'est le cas, et je suis assez étonné de les voir faire, suivant le leurre à quelques centimètres durant parfois une dizaine de mètres avant de le gober (le ratant d'ailleurs la plupart du temps).




Un saumon de fontaine pris au Towadi




La pêche est très règlementée dans le parc de Yellowstone, les poissons de souche ancestrale (native)devant être remis à l'eau immédiatement : Whitefish, ombre et cutthroat. Il est conseillé d'éliminer les arcs-en-ciel et cristivomers issus d'alevinages anciens qui mettent en péril les poissons endémiques par hybridation ou prédation. Ainsi, la pêche est seulement autorisée aux leurres et à la mouche, avec un seul hameçon sans ardillon. C'est un plaisir immense que de pêcher dans cet environnement exceptionnel, aux côtés des balbuzards, pygargues, et autres pélicans comme compagnons de pêche (ils sont bien plus habiles que moi !!!).



Chutes sur la rivière Yellowstone et début du grand canyon




Bisons dans Hayden Valley

Pélican sur la Yellowstone


















Une autre vue de la rivière Yellowstone





Sur la rivière Yellowstone, je vais passer des moments exceptionnels en pêchent aux leurres dans un cadre fabuleux. Les Truites Cuttrhoat de souche Yellowstone étant des combattantes hors-pair, ne s'avouant jamais vaincues !!! J'en prendrai une trentaine par sortie environ, la plupart entre 30 et 40 cm, les plus grosses autour de 50 cm.


D-Incite 53


AR-HD Minnow 58 S


D Contact 72

D-Contact 63

Les prises se succèdent, je change de leurre en fonction de la profondeur de la rivière et de la vitesse du courant. Le DD Panish 65 SP que j'utilise beaucoup en France sera le moins efficace sur ces poissons, tandis que les D Contact 63 et 72 seront particulièrement performants. 


Euh... On va peut-être plier la canne là !!!


Oui, c'était plus prudent !!!


Une antilope Pronghorn



Une belle rivière dans le parc national : la Gibbon





Une fario de 3 livres au D Contact 72 après avoir quitté le parc de Yellowstone

Bonne nuit ! Le dessus de lit dans la cabane au Yellowstone, ça ne s'invente pas !!!
Direction maintenant le Glacier National Parc en traversant le Montana où il y aura sans doute quelques truites à prendre...