02/05/2012

En terre "MARRYAT"

 Par Julien Roméro
Rivière d'Ain
je vous propose une petite session de pêche dans la rivière d'Ain, une rivière mythique qui force au respect tout ceux qui l'ont pratiquée.Cette rivière qui a donné son nom au département de L'AIN est le paradis des moucheurs mais c'est aussi le berceau de MARRYAT & SMITH France dont j'ai pu rencontrer l'équipe; une bonne ambiance et des personnes fort sympathiques qui œuvrent chaque jour activement pour la marque.

j'ai eu l’occasion de pêcher avec des gens passionnés et très enrichissants comme Olivier Tondeur ou Alban Regnoult que nous n'avons plus besoin de présenter (cela fera certainement l'objet d'un autre billet sur le blog).

Évidement j'en ai profité pour voir toutes les cannes SMITH afin de mieux connaitre la gamme.
j'ai eu un véritable coup de coeur pour la Troutin spin Lag Less boron 59, une fois la canne en main il fut impossible de m'en séparer.
Troutin spin Lag Less boron 59 D-Twitcher
2 brins égaux - longueur 180cm - leurre ~12gr - puissance 6lb - poids 100gr
(lors d'un prochain billet nous reparlerons de la Lag Less boron 59 plus en détail avec Julien BRU qui pêche actuellement avec cette canne)

L'eau n'étant jamais très loin dans cette région, me voilà donc parti pour un premier essai de la Lag Less boron 59. Il est 18h30 lorsque j'arrive au bord de l'eau, le débit est important et un orage gronde non loin autant dire que ce ne sera pas façile.
Suite aux conseils avisés d'olivier Meurant, je monte un bas de ligne en 26/100ième - 12lb. L'AIN abrite de belles truites sans compter le courant qui y est très puissant et les nombreux obstacles qui servent de caches aux truites.(Grosse rivière, gros courants, grosses truites ..... donc gros leurres)

HUDDLE SWIMMER 3" gold ayu
je commencerai avec un leurre souple le HUDDLE SWIMMER sur une tête plombée AR RIG de 7gr. Au 3ième lancé je rate une belle truite, il y a trop de courant pour ferrer correctement, je vais donc passer sur du leurre dur et insister sur les bordures. Je monte un DD-PANISH 80SP tandis que j’essuie une première averse mais ma motivation ne faiblit pas, avec ce temps je sais que les truites sont souvent "de sortie".

Ma Lag Less boron 59 travaille beaucoup sous la force du courant si puissant que mon DD-PANISH "décroche" parfois. En revanche c'est un vrai plaisir de twitcher on voit tout de suite que cette canne est faite pour ça.

je laisse dériver mon DD-PANISH jusqu'en bordure ou un arbre y est immergé, je twitch 2 fois mon leurre lorsque je sens une grosse tape. Je n'ai pas le temps de réagir me voilà déjà attelé à une belle truite qui me prend du fil, j'essaie de rendre la tache plus difficile a ce poisson mais je crains "la casse".
Je vois mon fil partir vers la berge et je comprends que cette truite essaie de rejoindre sa cache, je n'aurai d'autre choix que de la brider légèrement. Soudain cette truite remonte le courant, je m'efforce de garder le contact avec elle lorsque arrivé a ma hauteur elle exécute une magnifique chandelle. A cet instant j'ai bien cru la perdre mais la voilà repartie dans l'autre sens, elle dévale le courant et me prends à nouveau du fil.

J'ai vu la taille de cette truite il me faut "l'assurer", je ne lacherai rien jusqu'au bout et elle en fera de même.
Je parviendrai à la faire venir lentement jusqu’à moi et à m'en saisir avec délicatesse.
Truite de L'Ain (49cm)
Elle est là posée sur la berge, je la mesure à 49cm et elle est magnifique, une robe très claire avec des reflets dorés; une belle dentition et une gueule énorme de quoi accueillir trois DD-PANISH 80. La Lag Less boron 59 s'est très bien comportée même si les conditions n'étaient pas adaptées à son usage, elle a su se faire oublier durant le combat au point que je n'ai même pas pensé à regarder le blank plier.
DD PANISH 80sp coloris 07 (7gr)
Une pluie soutenue tombe à présent, le jour décline tandis que le ciel rougit. Je suis trempé mais heureux, fier d'avoir réussi a extirper ce poisson de cette rivière si difficile, si puissante. je rentrerai sous la pluie, accompagné du son des cors joués par 4 chasseurs en lisière d'un sous bois (et oui c'est ça la magie de L'Ain).

<< Pour un pêcheur, le problème du mois d'avril c'est les morilles >>
En effet difficile de rester concentré sur la pêche lorsqu'il suffit de tourner le dos à la rivière pour trouver des morilles juste sous son nez... j'ai bien tenté d'y résister mais l’appelle du champignon eu raison de ma détermination, j’alternerai donc entre pêche et cueillette savourant chaque instant a sa juste valeur.



Ce fut ma première visite dans L'AIN, c'est une belle région qui concentre tant de richesses qu'elles soient aquatiques, fongiques ou humaines... j'y reviendrai c'est sur ;)

Mes remerciements à Olivier Meurant, Loeticia, Jérôme, Joël, Franck, William, Laurent renard, olivier Tondeur, Alban Regnoult.