14/03/2012

Troutin'Spin Multiyouse 86 M + DD Panish 65 SP = Truite trophée

Par Laurent Renard
Ce matin, je me réveille très tôt, ce qui n’est pas dans mes habitudes. J’hésite entre une sortie en mer pour rechercher les squids ou une sortie  truite dans les montagnes. Finalement, j’opte pour la deuxième solution, les squids s'étant montrés très timides la veille. Il me tarde de prendre en main la Multiyouse 86 M, une canne Smith en 5 brins que j’ai commandée en vue d’un prochain voyage dans les montagnes Rocheuses et le Yellowstone.

Troutin'Spin Multiyouse 86M
Je suis très étonné par la résonnance et la légèreté de ce modèle, j’ai l’impression de pêcher avec une deux brins, il n’y a quasiment aucune différence avec la Tide Wading que j’ai l’habitude d’utiliser. Je monte un de mes leurres fétiches, le DD Panish 65 SP qui est un de ceux que je privilégie pour la truite, encore plus en début de saison car il est le seul à permettre une pêche très lente.

DD Panish 65 SP

Je pêche en descendant comme j’ai l’habitude de le faire aux leurres et repère un magnifique pool profond avec de belles caches. L’amont du pool est constitué d’un petit courant d’une profondeur d’un mètre environ, avec une cache sous la berge. Je me place afin de pouvoir marquer un temps d’arrêt suffisamment long devant la cache.

Un superbe poisson pris à l'aube ! Et le coiffeur c'est pour quand ? lol

Premier lancer : le leurre lèche la berge, puis je le stoppe devant le « hot spot ». Rien ne se passe, je le laisse dévaler d’un ou deux mètres, puis redémarre. Une ombre énorme surgit alors de la berge et engame complètement le leurre. Je ferre et combats le poisson qui dévale à une vitesse folle. Je sais au moins qu’il ne rentrera pas dans sa cache. Je cours derrière essayant de le dépasser afin de profiter du courant pour combattre plutôt que de le subir. J’y parviens et fait même descendre la truite dans le pool suivant où elle n’aura plus de repères. La Multiyouse répond bien durant le combat, et n’est pas trop raide, ce qui est un gros avantage si l’on ne veut pas perdre trop de poissons. Je me rends compte que j’ai oublié l’épuisette chez moi, dès lors, je cherche une plage en pente douce afin d’échouer la truite. Je ne suis pas trop inquiet car j’ai vu qu’elle était piqué sur les deux triples du DD Panish, ayant attaqué le leurre par le côté. Finalement, je l’échoue, c’est un superbe bécard qui mesure 59 cm, il doit peser aux alentours de 2,3 kg. Je prends quelques photos et le rends délicatement à sa rivière. Quel bonheur !!!

La truite ne risquait pas de se décrocher !

Je prendrai une deuxième truite plus modeste au D Contact 63 un peu plus tard, puis rentrerai peu de temps après rempli de ces images qui restent toujours magiques pour un pêcheur de truite.

Le D Contact 63 toujours là !

Olivier, je crois que là, tu n’as plus le choix, comme tu l'as fait pour le DD Panish 95 pour 2012 , tu vas devoir remettre le DD Panish 65 au catalogue Smith Europe 2013 !!! 
Un beau bécard