19/03/2012

Bay Liner 76 SBK et Wavy 65, le couple gagnant

 Par Nicolas HOUPIN


RDV est pris depuis un long moment avec un très bon ami pour aller se frotter aux grosses truites de son secteur préservé du centre de la France.
C’est parti pour ces 2 jours de pêche en semaine durant lesquels les objectifs sont simples :
-          faire les premiers poissons avec la Bay Liner
-          faire un poisson de plus de 50 cm

Je viens de faire l’acquisition de cette canne 4 brins destinée à la pêche du bars mais que je compte détourner sur la recherche des grosses truites aux leurres durs et à la pêche à grande distance des sandres et perches au drop shot lourd ;-)

                                                                Bay Liner SBK76


Je ne vais pas vous refaire la présentation de la canne car Julien l’a déjà très brillamment fait précédemment (voir son article ici =>http://smith-pro.blogspot.fr/2012/01/canne-smith-bayliner-sbk.html) mais ce qui me frappe au premier abord, c’est la légèreté de la canne.



J’installe sur cette canne un moulinet Rarenium 2500 Ci4 qui équilibre parfaitement la canne, la tresse de 12/100 et un bas de ligne 25/100 devraient me permettre de ne pas avoir trop de soucis sur des grosses truites.

Bay Liner SBK76 + Rarenium 2500

Je commence donc avec un Wavy 85 blanc que je perds rapidement dans une souche dissimulée au fond de l’eau………, je monte donc le même coloris mais en taille plus modeste (65), je m’applique à faire tous les courants vers l’amont et faisant de jolies dérives mais sans aucune activité, je commence à pêcher fasse à moi, voir même en aval et là, premiers suivis, je change de coloris pour trancher plus facilement avec la couleur du fond et de l’eau, je passe donc au coloris 32 (orange avec dos noir) et quasiment instantanément, je loupe un poisson, je relance au même endroit et il s’en suit un suivi jusue dans mes pieds mais bien entendu le poisson fera demi tours au moment où il m’aperçoit….

J’avance d’une quinzaine de mètre et je ressent une autre tape (la retranscription des touches dans le blank de cette canne est vraiment intéressant, on peut vraiment dire que la Bay liner est très raisonnante), je relance au même endroit et là, la touche est beaucoup plus franche, le poisson est ferré, ça semble vraiment être un joli poisson, malgré les ardillons écrasés, le scion encaisse bien les coups de tête sans pour autant détendre la bannière donc le poisson ne se décroche pas… mis à l’épuisette, rapide séance photos, mesure et remise à l’eau de ce premier poisson, verdict 48 cm ;-)


                                                      Wavy 65 + truite Fario 48 cm

Après ces premières émotions, ce réel plaisir, je me remobilise pour essayer de continuer dans cette lancée, je me décale de nouveau d’une vingtaine de mètre pour atteindre un nouveau spot et sur le premier lancé, je ressent 2 « gratouillis » suivis d’une vraie grosse touche, ça semble un peu plus violent, on aperçoit le poisson qui n’est visiblement pas du même gabarit, en effet, après la mise à l’épuisette et la séance photo, on sort le mètre et le verdict tombe……
….. 53 cm pour cette superbe truite ;-)


                                                     Wavy 65 + truite Fario 53 cm

Les 2 objectifs sont donc atteints !!!!!!!!!!!

Le reste de la session seront plus mitigés car mise à part quelques suivis de très beaux poissons et des décroches, je ne ferais plus rien.

Cette session m’a permis de conforter un peu plus mon attirance pour le Wavy mais cette fois ci dans la taille supérieure au Troutin Wavy 50 qui avait déjà été mon gros coup de cœur la saison dernière.

Ce leurre est vraiment un leurre « à tout faire », d’origine destiné à la pêche en mer, on peut très facilement le détourner pour la pêche des salmonidés (et très  certainement sur les autres poissons carnassiers d’eau douce).

Ce fameux Wavy pêche aussi bien dans les zones calmes que sur les zones plus rapides, il suffit de varier les angles d’attaque, en effet, sur les zones assez calmes, le l’utilise principalement en pêchant aval que ce soit en linéaire ou en twich alors qu’en eau courantes, je pêche vers l’amont en le laissant dériver dans le courant en agrémentant la dérive de petits twich pour le désaxer dans ce dit courant, je suis près à parier que même sur des pêche d’eau close, il fera également des « massacres » !!!!!!!!!!!!

Cette session est désormais terminée avec des images plein la tête de poissons magnifiques et de supers bons moments passés au bord de l’eau.


Nicolas HOUPIN