29/06/2011

Montage weightless d'un Flash-J

Suite a de nombreuses questions sur le montage des flash-j l'équipe vous a concocter un petit tutoriel.Ce tutoriel vous montrera comment réaliser le montage weightless d'un Flash-J en passant entre les 2 feuilles holographiques, cela vous permettra de ne pas abimer le leurre.
pour cela vous aurez besoin de :


- un feutre pour marquer des repères.
- une paire de ciseaux.
- un cure dent* qui servira a écarter les feuilles holographiques.
* une fois que vous aurez compris le principe vous pourrez trouver des objets équivalents qui vous conviendrons certainement mieux.
- des hameçons texan adaptés a la taille des leurres, 1-1/0 pour du 3 pouces et 1/0-2/0 pour du 4 pouces.
- des flash-J.

commencer par chercher la meilleur association en essayant différents hameçons

flash-j 3"

vérifier les proportions et assurez vous de laisser un espace suffisant entre le ventre du leurre et la hampe de l'hameçon afin que l'écrasement du leurre puisse s'effectuer correctement.


flash-j 4"

un petit détail important, les flash-j ont un méplat sous le nez qui facilite sa remonté en surface lors de l'animation. C'est a cet endroit qu'il faut planter l'hameçon texan ou une tête plombée afin d'obtenir le meilleur effet.


une fois l'hameçon sélectionné, il faut prendre des repères pour savoir ou passera l'hameçon lors du montage. N'hésitez pas a déposer plusieurs repères, prenez votre temps c'est une étape importante qui vous évitera bien des erreurs.





Ce qui fait 2 repères sur le ventre du leurre.

ceux qui n'ont pas l'habitude peuvent placer un repère supplémentaire sur le dos a l'endroit ou la pointe de l'hameçon devra sortir.


on commence par piquer le leurre dans le méplat situé sous le nez.


on ressort sous la gorge, en s'aidant des repères.


ensuite on fait coulisser le leurre jusqu'à la partie courbée, pour facilité le passage du leurre on peut tourner progressivement l'hameçon (ou le leurre) d'un quart de tour sur lui même pour passer la 1ière courbe et ensuite un autre quart de tour supplémentaire pour passer la seconde et ce retrouver avec le leurre dans le bon sens.


pour arriver ici le leurre (ou l'hameçon) a fait une rotation de 180° (2 quarts de tour)


vérifier que les autres repères sont encore correct, qu'il n'y a pas eut de décalage sinon il faudra les prendre en compte.


prendre les ciseaux et couper la pointe d'un cure dent afin de ne pas abimer le leurre pendant le montage


introduire le cure dent comme indiqué ci dessous, tourner le légèrement pour facilité son passage et l'écartement des feuilles holographiques, le cure dent doit passer entre les deux (au milieu du leurre)


rentrer doucement le cure dent jusqu'au repère et placer le juste dessous, vous remarquerez qu'en faisant cela le cure dent est visible de l'extérieur et les deux feuilles holographiques sont correctement écartées ce qui vous permettra de passer la pointe de hameçons sans les abimer.


laisser le cure dent dans cette position, vous pourrez le maintenir ainsi pendant le montage en le pinçant avec 2 doigts.


piquer la pointe de l'hameçon sur le repère et enfoncez la doucement, piquer et pousser le cure dent qui ce trouve dessous jusqu'à que votre hameçons soit passé entre les 2 feuilles holographiques.


une fois que la pointe de hameçons a pénétrée entre les 2 feuilles n'allez pas plus loin et retirer doucement le cure dent en maintenant l'hameçon en place, vous devez obtenir ceci


Désormais il suffit de finir le montage comme on procède habituellement sur un hameçon texan, on pince le leurre et c'est le pousse qui va légèrement venir appuyer sur la pointe de l'hameçon ce qui vous permettra une meilleur précision, l'autre main (tenant l'hameçon) ne sera qu'un complément pour parfaire votre geste. cette dernière étape est délicate prenez votre temps pour ne pas abimer le leurre.


voila le montage finit, vérifier que la pointe de l'hameçon ne sortent pas du "gabarit" du leurre ainsi vous éviterez de ramasser des herbes.


vérifier tout de même le bon écrasement du leurre en cas de touche, l'image si dessous montre l'écrasement limite qu'il faut posséder pour un montage optimal, si la pointe de votre hameçons sort moins que sur l'exemple vous risquez de rencontrer des problèmes de "ratés au ferrage" ou de décrochage durant le combat.



L'ajout d'inserts pour gagner en poids

En pêche weightless il est parfois utile d'ajouter un insert afin de s'adapter aux conditions.



je vous conseil d'ajouter l'insert avant de monter l'hameçon texan, commencer par visser doucement l'insert
puis poussez le au fond du leurre (vers la tête) en vous aidant du cure dent.Si l'hameçon est déjà monté vous risquez de rencontrer des problèmes pour faire glisser l'insert au fond du leurre, procédez toujours de manière délicate, ne forcer pas.

une fois l'insert en place, la hampe de l'hameçon empêchera a l'insert de bouger sur des lancés appuyés.

L'insertion d'un rattle pour ajouter un attrait sonore au Flash-j

Le flash-j est un leurre peu sonore, qui joue davantage de ces qualités visuelles grâce a sa feuille holographique.Dans certaines situations l'ajout d'un attrait sonore le rend plus efficace notamment en pêche de nuit ou bien lorsque les poissons sont en recherches de nourriture et donc moins méfiant qu'habituellement.
L'insertion d'un rattle dans le corps du flash-J vous permettra de palier a ce manque sonore, c'est une manipulation très facile a réaliser.
Évitez les rattles de grosses tailles qui seront plus difficile a insérer qu'une taille moyenne ou petite.

bon montage a tous

17/06/2011

Julien ROMERO, nouveau membre au sein de la team !

Né et demeurant à Montpellier je suis avant tout un passionné de nature depuis mon plus jeune âge.




La proximité de la mer m’a permis de découvrir la pêche vers 13 ans lorsque, avec mon frère, nous allions en vélo pêcher à la calée tous types de poissons.
Mais ce n’est qu’à 25 ans que mon attrait pour la pêche s’est véritablement révélé. Mon frère s’était déjà investi dans la pêche et m’a appris avec rigueur les techniques traditionnelles de la pêche du loup au vif (comme la pêche à la « sentie »). Par la suite, je développais mes propres techniques comme la pêche de nuit au bouchon lumineux.
Je pratiquais également le surfcasting mais vouant un véritable culte pour la pêche au loup, je me dirigeais vers des techniques plus sélectives.
A l’époque, la pêche au leurre m’était pratiquement inconnue, son évolution fulgurante me poussa à m’y intéresser peu a peu. Attiré par le coté ludique de cette pêche je commençais à la pratiquer en début et fin de saison durant quelques années. Motivé par de bons résultats je me mis à explorer diverses variantes, leurre souple et leurre dur de jour comme de nuit, le wading, la pêche finesse et toutes autres techniques praticables en étang salin ou en bord de mer.
Aujourd’hui je pratique la pêche au leurre toute l’année mais je respecte une trêve de décembre à mars-avril. Les nombreuses heures passées à observer et rechercher uniquement le loup m’ont apporté une connaissance particulière de ce poisson.

« Chercher, innover, découvrir et partager » c’est tout cela qui motive ma passion, c’est pourquoi je suis très heureux d’avoir intégré l’équipe.
J’apporterai ma contribution au blog avec plaisir.

12/06/2011

SMITH KGS-74H sur thon rouge Méditerranée.

Merci à “Neo” pour cette belle vidéo d’un thon rouge estimé entre 15 et 20kg pris avec sa KGS-74H.

09/06/2011

L'ouverture des lacs de montagne


Par Julien Romero et Laurent Renard


Fario au Cherry Blood 70 LLS
 
« Laurent »

Cette année l'ouverture des lacs de montagne a eu lieu le 28 mai. Les conditions étaient estivales, avec des températures flirtant avec 20° le week-end de l'ouverture. Les jours suivant furent par contre très froids et ventés, avec neige et pluie en accompagnement selon la température ambiante.

Une belle truite fario très colorée

Une fois de plus, les leurres nous ont permis de tirer notre épingle du jeu : Cherry Blood 70 LLS, DD Panish 65 SP, D Contact 50 et 63 furent les plus performants. Le D Contact 50 s'est révélé très utile par conditions difficiles. Nous avons touché du poisson tous les jours, avec une taille moyenne élevée (35 cm environ), avec dans le lot, une truite d'une cinquantaine de cm pour 1 kilogramme au Cherry Blood LLS (photo du dessus), et une autre de 2 kg décrochée au dernier moment sur un D Contact 50. Après une tape sur le DD Panish sans piquer le poisson, je fais une perruque sur la ligne. Julien lance alors son D Contact 50 et pique la truite qui se bat comme une diablesse. Deux ou trois minutes plus tard, il me l'amène sur la bordure mais je n'ai pu la saisir correctement à la main les deux fois où Julien me l'a présentée, et elle a fini par se décrocher. Je me suis fait pardonner en lui faisant prendre une daurade de 2,6 kg au Jib 90 le lendemain en redescendant au bord de la mer… A voir dans un prochain report.

Une belle truite fario prise au D Contact 63
D Contact 63 et  blow shot boron, un duo efficace…

« julien »

Cela faisait 15 ans que je n’avais pas pêché la truite, autant dire que je débutais dans le domaine lors de ce week-end chargé en compagnie de Laurent.

Au programme, pêche de la truite au leurre en lac de montagne et dorades en pays catalan !

Etangs salin dans l’Hérault sur le trajet en train
Je quitte donc l’Hérault et mes chers loups pour rejoindre Laurent dans une nature montagneuse qui m’étonnera par ses contrastes, capable d’autant d’hostilité que de générosité.

Lac de montagne
Des paysages à couper le souffle, une nature préservée, protégée qui nous incite au plus grand respect envers elle.
Sempervivum (signifiant « vie éternelle »), plante succulentes vivant dans les régions montagneuses
J’ai découvert une pêche que je ne connaissais pas et j’ai pu m’adapter rapidement grâce aux précieux conseils de Laurent.

Une pêche très technique, ou observation, discrétion et précision sont les maitres mots.
C’est avec plaisir que j’ai appris le comportement de ce formidable poisson qu’est la truite, j’ai également constaté l’importance des coloris des leurres Smith qui sont parfaitement adaptés à nos besoins.

Truite arc en ciel avec un D Contact 50 coloris 03
J’ai particulièrement savouré la comparaison entre ces deux prédateurs aquatiques que sont la truite et le loup, ils ont beaucoup de points communs et leurs différences de comportement sont souvent liées à leur habitat respectif (habitat fermé ou ouvert).

Truite fario prise avec un D Contact 50

 Comme Laurent l'a expliqué plus haut, j’ai trouvé mon bonheur en piquant une jolie truite qui s’est décrochée mais mon grand plaisir a été de découvrir la pêche de la truite aux leurres durs comme le D Contact. 

Au début, peu a l’aise avec ce leurre dans les zones sans courant, j’ai finalement réussi à trouver une animation qui a le don d’exciter les truites ; le maniant à coups de twitchs entrecoupés de brèves pauses durant lesquelles il coule effectuant un wobling rapide et serré.

Truite fario toujours au D Contact 50


Si je devais résumer ce long week end en un mot ce serait, « humide » !
Nous avons reçu des litres d’eau sur la tête et ceci durant des heures, a tel point que des champignons poussaient partout. Mais difficile de faire dévier Laurent de son objectif principal : les truites !

Ce week end s’acheva sur une descente des hautes montagnes vers les bords de mer ou nous irons pêcher la daurade royale au Jib90 bien sur ! Cette sortie vaudra bien un nouveau report, à bientôt.

Un grand merci a Laurent pour qui le partage des connaissances n’est pas un vain mot.
 

Gros début de saison au jerk minnow, leurre souple Mc arthy !


Par Julien Romero

Pêchant beaucoup le loup au leurre souple, j’ai débuté ma saison 2011 avec les leurres Mc Arthy et plus particulièrement le jerk minnow que j’ai testés durant plusieurs mois.

Jerk minnow - Mc Arthy 3, 4 et 5 pouces

Caudale du jerk Minnow - Mc Arthy

J’ai choisi d’utiliser les tailles 3,4, et 5 pouces sur différents montages, têtes plombées de 3 à 14 gr, texan plombé et non plombé, drop shot, … bref, de quoi prospecter à 100% un poste de pêche.
Loup prit sur un jerk minnow 5 pouces coloris baby elf
 
Un leurre très robuste qui supporte toutes les techniques et tous les montages puisque décliné en 3, 4, 5, 7 et 8 pouces.
Jerk minnow 4 pouces coloris pearl sur tête plombée de type swimming
  
En début de saison je privilégie généralement les gros leurres a caudale très vibratoire, le jerk minnow qui a un gabarit plus « finesse » s’est très bien défendu et m’a rapporté de nombreux poissons. La taille 4 pouces est la plus polyvalente sur mes zones de pêche (profondeur de 30 cm à 4 mètres).

Jerk minnow 4 pouces coloris olive sur une tête plombée texan de 5gr

Jerk minnow 4 pouces coloris pearl sur une tête plombée texane de 3,5gr



L’arôme de chez Mc Arthy est bien élaboré, il permet de pratiquer une pêche finesse en texan, avec une « tenue en bouche » efficace de la part des poissons ce qui facilite le ferrage.

Jerk minnow 3 pouces sur une petite tête plombée de 1,8gr

Sa robustesse est vraiment appréciable en drop shot, le 3 pouces est idéal pour cela !

Jerk minnow 3 pouces coloris goldfish en montage drop shot , plombée 5gr



J’apprécie beaucoup le jerk minnow, un leurre aromatisé mais propre, robuste et très agréable à utiliser.

Loup de 3,8kg prit au jerk minnow

A la base je le prédestinais plus pour un milieu de saison lorsque le poisson est plus méfiant, je pense que le jerk minnow me réserve encore de beaux poissons au court de cette saison.


Merci SMITH et Mc Arthy

Julien Romero