02/12/2010

SMITH Saruna: le top de jean Luc Perea

Jean-Luc Perea est conchyliculteur de métier mais aussi guide de pêche. Il officie dans le 34 sur l'Herault, le lac du Salagou mais aussi en mer et plus particuliérement sur l'étang de Thau. Au fil des années j'ai découvert chez ce personnage tant de gentillesse, de générosité, de savoir faire...il est devenu un véritable ami. Je vous conseille vivement de découvrir son univers, ses pêches de prédilection. N'oubliez pas de vous arrêter au magasin déguster quelques huitres ou autre Tielle, sa charmante épouse vous réservera le meilleur acceuil.
Pour le contacter: 06 18 01 81 16.
Ci-dessous, un petit bilan de sa saison loups 2010.

Olivier Meurant

2010 l’année du Saruna !
La saison du 2010 a été pour moi une des meilleures depuis que je pêche le loup sur le Bassin de Thau ainsi que sur les étangs du littoral de ma région.
Même si les pêches de surface ( zipsea pen , kacoon et sticky )ont été correctes, c’est sous la couche que j’ai enregistré le plus gros de mes prises.
Cette année, les loups ont souvent boudé les leurres de surface, par contre le saruna m’a permis d’enregistrer beaucoup, mais beaucoup de prises à chaque sortie, que ce soit en guidage ou avec des amis.

Il est vrai que de voir une attaque en surface est très spectaculaire, mais prendre un poisson sur un jerk vous procure une sensation qui n’est pas mal non plus!! Les attaques sont brutales jusqu’à vous enlever parfois la canne des mains.
J’utilise surtout le saruna 95 couleur 31 et 33 et lorsque je pêche dans de très faibles profondeurs de cinquante centimètres à un mètre d’eau j’opte pour le saruna 80 couleur 31 et 43.

Il ne faut pas hésiter à secouer ces leurres ( gros twichs et jerks) en ramenant très vite (merci Olivier!) et marquer des arrêt de temps en temps.
L’attaque se produit souvent à l’arrêt ou sur le redémarrage d’une façon  violente.
Cette année encore, ce leurre qui depuis quelques années à prouvé son efficacité, s’est montré supérieur et à conquis tout les clients que j’ai eu le plaisir de guider.


Vivement la saison prochaine pour voir si les loups se rappellent de lui , j’espère que non !!


Jean Luc Perea