21/11/2010

rockfishing

Les jours qui raccourcissent et les premiers froids annoncent un ralentissement de l'activité des poissons de roches.
Si les virés nocturnes estivales s'éternisent jusqu'au petit matin, en hiver, deux ou trois heures de pêche intensives ont souvent raison de l'obstination des pêcheurs.
Aussi, pour que chaque minute soit efficace il est préférable d'utiliser du matos au top.
Dandiner un leurre souple devant le trou d'un gobie est une chose, mais être sûr que même sur les plus petits tressautements du scion  le leurre danse frénétiquement en est une autre.
A ce jeu les mebarns associés aux têtes  jig head mebarn sont imbattables.
La dernière sortie  entre ami sur Narbonne plage  avait plutôt mal démarrée. Les poissons n'étant pas actifs il a fallu se résoudre à gratter les cailloux. Après deux heures de pêche nous totalisions une bonne 20aine de poissons dont un gobie estimé à 24 cm et une rascasse de la  même taille. Une fois de plus, la technicité de ces leurres a permis de sauver la soirée.