11/06/2019

BTKS...un leurre atypique !


Un grand séducteur


Le BTK Swimmer est un leurre atypique à avoir absolument en complément de la gamme des leurres durs à truite Smith.

Il s’agit d’un leurre de la catégorie des « Bottom », très compact et dépourvu de bavette. Disponible en taille de 30mm pour 3,2 grammes et en 35mm pour 4,2 grammes, il représente une petite proie et permet ainsi de séduire tout type de poisson.


Sous ses apparences simples, se cache une vraie réflexion technique.  
En effet, le BTK Swimmer est lesté en tête et a une forme conique. Cette caractéristique lui permet de nager la tête inclinée vers le bas et de vibrer à la manière d’une lame, limitant ainsi le risque d'accrochage.
Parfait pour l’intersaison et la saison estivale, il permet de prospecter à peu près tout type de poste, et plus particulièrement les milieux rocheux. Ce sont sur les radiers et le long de berges caillouteuses que je rencontre le plus de succès de prises. 



Un des points fort du BTK Swimmer est sa compacité et sa forte capacité à être lancé loin malgré son faible poids. Il s’agit d’un vrai plus pour les pêches estivales où la discrétion est de mise.
C’est un leurre de prospection rapide qui peut être animé de deux façons particulières.





La première animation consiste en un lancer/ramener linéaire où il adopte une nage très serrée et vibrante. 
La seconde animation consiste à l’animer canne haute,  part des darts secs et réguliers qui le feront alors virevolter de droite à gauche.

Selon la vitesse de récupération qu’on adopte, il est donc possible de prospecter des zones comprises entre 20 cm et 1,50 mètre d’eau.

Idéal en petites et moyennes  rivières, ça capacité de lancer permet également de pêcher en grande rivière lorsque qu’il est nécessaire de présenter de petits leurres.



Petite astuce, j’ai pour ma part changé les hameçons triples qui équipent initialement le leurre contre un hameçon simple de taille 8. En effet, avec ses petites dimensions, il est facilement gobé par les truites de toutes tailles et l’équiper en hameçon simple permet de limiter les dommages causés au poisson. Malgré ce passage en hameçon simple, je n’ai à ce jour jamais raté une seule touche avec ce leurre tant les truites l’attaquent violemment. Aucun autre leurre dans ma boite ne peut se vanter d’une telle performance !

Enfin, si ses performances  pour la traque de la truite sont indéniables, il s’avère aussi très bon pour la recherche d’autres carnassiers tels que les chevesnes ou encore les perches. Les prises sur ces dernières sont fréquentes en power fishing le long des palplanches par exemple.




Un leurre polyvalent donc,  tant au niveau de la diversité des milieux qu’il permet de prospecter que des poissons qu’il est susceptible de séduire !
Il ne quitte plus mes boites !


31/05/2019

Nouveauté Fish Arrow été 2019


Flash-J Squid


Cette année Fish Arrow nous fait le plaisir de développer un nouveau leurre dans la gamme Flash-J
déjà célèbre pour son Shad et son Split.

J’ai nommé le Flash-J Squid !!!


Ce petit leurre en forme de sépion est fort attirant au premier regard. Une tête bien formée et finie,
de longs tentacules qui respectent bien les proportions d’un encornet, 2 yeux 3D, tout y est.
Néanmoins, Fish Arrow a poussé le vice encore plus loin en ajoutant un appendice creux et rempli
d’air, comme nous le retrouvions déjà sur sa gamme des ‘’air bag’’. Il peut paraître
gadget ; les faits nous prouveront le contraire par la suite.

Ayant reçu ces petits Flash-J Squid pendant la période hivernale de trêve de pêche, je m’imaginais
déjà quelles tactiques je pourrais mettre en place pour leurrer nos amis à écailles avec cette belle
petite imitation.

Pour la mer, il était clair que les sparidés ne résisteraient pas à cette imitation, maintenant, il fallait
chercher comment l’armer pour séduire ces poissons qui sont si bien plus curieux que méticuleux sur la présentation du leurre.
Le montage sur un assist hook derrière un kabura s’est révélé au top.


L’idée d’un montage drop-shot présenté en diagonal de dérive me paraissait aussi une bonne
solution, quelques gouttes d’attractant pour renforcer la présentation et le flash-J Squid devrait être
une bonne solution.

En ce qui concerne la pêche du bar, le drop-shot me semblais aussi une bonne idée en début de
saison, quand les proies sont encore petites.



Pour revenir sur l’opercule creux et remplie d’air, la petite astuce se trouve ici. La présentation en
drop-shot s’y trouve optimisée car la masse du leurre se trouve inférieur à celle de l’eau, il a par ce
fait tendance à bien se positionner à l’horizontale, et il n’y a que très peu de déchet au ferrage.


Voici un aperçu de la solidité des flagelles, après une matinée de pêche et une quarantaine de
poissons.


N’oublions pas les pêcheurs du bord, une petite tête plombée armée d’un ergot de retenue, ou une
plombée interne ne laisse pas nos amis labrax indifférents.


Pour la suite de la saison j’envisage le Flash-J Squid en montage en décalé, sur un casting jig armé
d’un hameçon à hampe longue. Le quelle sera ensuite verrouillé sur l’anneau brisé terminal du
casting jig.
Le gros point fort de ce montage joue sur la fluidité des tentacules du squid. Celles-ci vont donner un
aspect vivant au casting jig en plus des flashs lumineux qu’il émettra lors des différentes animations.


En ce qui concerne l’eau douce

Évidemment le montage drop-shot se révèle être la technique la plus évidente à mettre en place. Ici le Flash-J Squid va devenir sans l’ombre d’un doute être un Must Have
à avoir dans ses boites.
Sa souplesse et son appendice creux en font un leurre qui pêche tout seul avec une bannière semi tendue, quand on ne bride que très peu le leurre.
Un dernier point ou le flash-J Squid sera sans doute une bonne solution de repli, voir même un leur
de choix à ce jour J ; j’ai nommé la pêche en verticale !

Le jour où nos traditionnels shads et fin’s ne feront pas bouger nos amis de jeu, il y a fort à parier que
les vibrations bien plus subtiles du Flash-J Squid déclencheront des poissons qui ne sont pas habitués
à cette forme, ni à ce mouvement d’eau.

A très vite,

LANDELLE Baptiste

15/05/2019

Dragonbait Trout Edition Luxe 3-18 g

Par Laurent Renard


Superbe bécard pris sur un TS Joint Minnow


La première impression quand j'ai eu cette canne en main a été sa légèreté qui parait incroyable. La deuxième aura été l'incroyable sensation de ressentir la nage d'un D-Incite 53 à un niveau jamais atteint. Je verrai plus tard qu'il en est de même pour d'autres leurres bien sûr !

Le TS Joint Minnow 110 SP est très adapté à la pêche des radiers en grande rivière.





Une canne soignée dans les moindres détails !


Manier une DS Line est un pur  régal avec cette canne !
Pour cette version de luxe, Smith Europe a optimisé les performances de la Dragonbait Trout : blank mat pour plus de discrétion, poignée repensée, équilibrage du butt revu et montage en Fuji Titanium monopatte et KR concept.

Un D-Compact sera animé de façon tout à fait satisfaisante avec cette canne !
 Le résultat est simplement impressionnant  : plus d équilibre, de légèreté, de vitesse d’action.

Ajouter une légende
AR-HD Minnow 58



Le D-Incite, à utiliser sans modération !
Cette canne pèse 108 g et mesure  210 cm. Elle est constitué d'un talon + un brin  (encombrement : 175 cm). 
Extra Fast, elle permet de ressentir la moindre animation ou vibration de votre leurre, même à bonne distance.


 

Combat tendu pour ce bécard qui frise les 60 cm sur la Dragonbait Trout Edition Luxe !
Cette canne est précise et tactile avec un D Contact 63 / 72, un D Incite 53 ou 64, ou même un leurre souple de 3 pouces animé en dérive. Mais ce qui surprend peut-être le plus est son excellente polyvalence : elle est aussi à l'aise avec un D-Compact de 3,5 g qu'avec un D-Contact 85 ! C'est assez étonnant d'ailleurs ! Elle représente en quelque sorte la canne à truite idéale pour arpenter les rivières.

Poisson combattu de longues minutes sur la Dragonbait Trout LX 3-18 g

Elle offre la bonne longueur et la puissance idéale pour pêcher des rivières moyennes à grandes. Sa grande polyvalence en fait son atout numéro 1 ! Je n'ai jamais eu en main une canne qui ait une plage d'utilisation aussi large ! Et sans avoir la désagréable impression de la forcer ou au contraire de pêcher trop léger.



Ce modèle de canne va vite devenir une référence en rivière ! Ici avec le nouveau D-Cointact 72 coloris T2.
Ses performances en tenue du poisson est aussi impeccable et surprenante, et éviteront de nombreux décrochés quand le combat est tendu.Ni trop raide, ni trop souple, elle permet de combattre son poisson l'esprit serein.  Encore une vraie prouesse signée Smith !!! 


Le D-Contact 50, un leurre référence pour la truite ! Il se révèle très bien adapté à cette canne.

03/05/2019

Metal Forcast...des possibilités extraordinaires

En mer comme en eau douce...


Ceux qui me connaissent m’ont certainement déjà entendu dire ce qui suit :
Si on me dit : «   tu pars pêcher, on ne te dit ni où, ni quelle espèce et tu n’as le droit de prendre qu’un seul leurre » ; alors je prendrais sans hésiter un METALFORCAST.


J’ai eu l’occasion d’essayer ce leurre en France mais aussi en Norvège et en Islande. S’il y a un leurre que je met en premier dans ma valise c’est bien celui-ci….
Il m’a permis de prendre toute sorte de carnassier en eau douce comme en mer. C’est sans conteste le leurre à tout faire. Avec un 18g, j’ai pris des poissons de quelques grammes à plusieurs kilos…
Il a le don de déclencher des touches même quand la pêche est très difficile ou lorsque les poissons sont éduqués.


En eau douce
Il peut être utilisé soit en vertical, soit en linéaire.
Les modèles 18gr et 28gr sont parfaitement adaptés.
Pick up ouvert, il descend tel une feuille morte tombant d’un arbre. Il est très prenant pendant cette phase, les touches ne sont pas rares mais il faut être attentif et réagir rapidement.
Une fois au fond, je marque des poses de 1 à 5 sec suivant les jours.
Pour l’animation, je fais des tirées plus ou moins longues et rapprochées et le laisse redescendre sans aucune tension.
Il est prenant toute l’année, mais pas tous les jours, il faut l’essayer pour le savoir…
Il m’a permis de prendre tous les carnassiers d’eau douce et m’a parfois sauvé de bredouilles certaines, avec de grosses surprises et des casses sur de gros silures et brochets.





En mer
Je choisis parmi les modèles 18 à 85gr, suivant le courant, les espèces ciblées et les distances de lancer à atteindre.
Tous les poissons carnassiers l’attaquent ( denti, pagre, dorades, loups, poissons de roche, maquereaux, lieux, cabillauds, tous les pélamides, thons…..)




La taille du poisson fourrage reste pour moi le paramètre le plus important qui permet de sélectionner la taille mais également la couleur.

Sur chasse ou en surface, il vous permettra de lancer très loin. A l’impact, je ferme vite le moulinet, récupération rapide en twitchant plus ou moins.
Si la profondeur est importante je n’hésite pas à faire des petites pauses de quelques secondes afin de prospecter les couches inférieures. Dans tous les cas, ces pauses doivent se faire fil tendu en se tenant toujours prêt à ferrer.
Sur de grandes embouchures, il vous permettra de lancer beaucoup plus loin que les leurres durs et surtout il ne décroche jamais dans le courant  !
On peut mettre un teaser au dessus du jig, les modèles Flash J Split ou Flash J 3’’ conviennent parfaitement.

Les lancers sont souvent  appuyés, c’est une technique de prospection rapide, inutile de monter fin. Je conseille un bas de ligne de 35/100 au minimum.
Il n’est pas toujours nécessaire de lancer loin, on peut piquer des poissons contre un quai sous la canne, en vertical.
Il n’est pas rare de prendre un poisson au moment où il touche le fond, à croire qu’ils l’attendent gueule grande ouverte.

C’est un leurre de prospection rapide et efficace, de nombreux coloris sont disponibles.

Petite astuce à connaitre : pour le faire descendre rapidement (cas de pêche profonde ou si vous souhaitez passer à travers du poisson fourrage sans être intercepté à la descente) il suffit de serrer très légèrement la tresse entre ses doigts. Il adopte alors une position verticale et on élimine ainsi l’effet papillonnant qui le ralentit.

Il y a des jours où vous ne prendrez pas une touche et d’autres où ils ne prennent quasiment que ça…
Alors, à vous d’essayer…

Par Frédéric Forzini

30/04/2019

D-Direct : Explorez les profondeurs

Explorez les profondeurs



Chez la firme japonaise Smith, les leurres dont le patronyme commencent par un "D" sont très connus dans le milieu de la pêche aux leurres de la truite. Dans la lignée de cette famille, le D-Direct ressemble tout naturellement à son cousin le D-Contact. Ils partagent tous les deux la même silhouette, assez proche hors mis la bavette.

Un détail le caractérise, sa longue bavette. Celle-ci permet à ce poisson nageur coulant rapidement de se mettre en action dès le début de la récupération et ensuite de rester près du fond. Sa récupération ne demande pas d’animation particulière. 

Une bavette adaptée pour lutter avec les fonds caillouteux

 Il est tout à fait possible de désaxer le leurre par de légères tirées mais le linéaire reste très efficace. A la manière d’un crankbait, il peut ricocher sur le fond sans s’accrocher, la bavette agissant comme une lame de chasse-neige. En évoluant ainsi, il est possible d’éveiller la curiosité de poissons jusque là difficiles à provoquer avec autre chose au vue de leur zone de tenue. 

Le poste atypique pour une utilisation parfaite du D-Direct


Pour son utilisation je suis équipé d’une canne à lancer léger dragonbait lx 3/18g, d’un moulinet en taille 2500 avec une tresse gosen 16lb 0.8Pe  et un bas de ligne en 25mm.

Je vais vous raconter une petite anecdote qui m’est arrivée une après-midi du mois de mars : Un coup de fil a mon copain pierre, et nous voici parti à l’aventure découvrir un  nouvel endroit.

Les poissons semblent actifs. Une jolie fario a suivi mon Troutin Wavy 50s sur la fin d’un radier, une autre au poste d après attrape au vol mon Contact 50 V2, Pierre fait une superbe arc en ciel.
Nous arrivons désormais sur un courant très prometteur. Malheureusement,  j’accroche mon poisson nageur dans la branche immergée juste sur le bord de la berge où se produit un très beau ralentissement. Je passe  les gros galet  bordant la rivière. Le coup est si beau que j’ai vraiment du mal à croire que je ne peux pas décider un poisson ici. J’ouvre donc ma boite… je suis en amont du poste à quelques mètres de l arrivée d’eau principale et je vois cet arbre dans lequel j’ai buté. Un D-Direct me semble la meilleure manière de raser le fond et tenter de passer en profondeur au milieu des blocs de pierre sans accrocher. La touche a lieu au premier essai. Une très belle fario était bien en poste à cet endroit"





VENTURA Christophe